Les grandes lignes du budget régional 2017

Construit autour de six grandes ambitions, le budget 2017 est en augmentation par rapport à 2016, afin de mettre en œuvre la réforme territoriale et les transferts de compétences qui en découlent. Transports scolaires et interurbains, liaisons maritimes vers les îles, transfert des 19 ports bretons et gestion en matière de planification des déchets : autant de nouvelles compétences dont la Région est désormais en charge.

Equilibre du territoire (74 M€)

Paysage urbain en Bretagne
Alexandre Lamoureux

Un dispositif expérimental pour les centres villes et bourgs ruraux
En 2017, la Région va s'engager à hauteur de 28 millions d'euros dans un dispositif expérimental destiné aux collectivités et acteurs locaux sur la période 2017-2020. Afin de redynamiser les centres et renforcer la structure urbaine et rurale, deux appels à candidature vont être proposés : un ciblant les centres des villes moyennes et petites, le 2ème ciblant les bourgs ruraux. 2M€ en faveur des coopérations inter-territoriales seront également mobilisés pour la même période, ainsi que 14M€ consacrés au financement d'opérations de renouvellement urbain. 

SRADDET : le 1er schéma d'aménagement et d'égalité des territoires bretons
Par ce schéma, la Région souhaite mettre en place, à l'horizon 2019, un grand projet qui repose sur une vision collective des enjeux de développement durable et d'aménagement du territoire. Objectif : établir les orientations stratégiques pour les prochaines années. Démarrage en 2017 avec une première phase d'élaboration des contenus du SRADDET, qui sera suivie jusqu'à fin 2018, d'une concertation auprès des acteurs institutionnels et des citoyen.ne.s., puis d'un vote en 2019.
Lire le rapport

Un engagement ambitieux pour les territoires
La Région travaille depuis de nombreuses années avec les territoires. Pour la période 2014-2020, elle s'est engagée à les soutenir par sa politique territoriale à hauteur de 294M€. La dynamique qu'elle impulse se doit d’entraîner tous les territoires et de n'en délaisser aucun. 2017 est l'année de la révision de la politique territoriale régionale. Ce faisant, la Région propose un cadre opérationnel dès à présent, dans un souci de continuité de son action. L'évolution de la carte territoriale qui découle de la loi NOTRe ne doit pas remettre en cause les actions engagées ces dernières années. C'est pourquoi les contrats de partenariat, déployés à l'échelle des Pays  dès 2014 et qui constituent le cadre global de l'intervention régionale, vont conserver leur structure identique.

Lire le rapport

Bretagne très haut débit : un investissement de 2 milliards € sur 15 ans 
L'objectif de la Région est de permettre aux Bretonnes et aux Bretons d'accéder à l'Internet à très haut débit d'ici 2030. Cette année va marquer une nouvelle étape dans la montée en puissance de la mise en œuvre de ce programme avec le démarrage des études et travaux de la tranche 2 (déploiement de la fibre optique sur des zones rurales, dans une proportion équivalente au déploiement sur les villes moyennes). La Région poursuivra également son soutien aux initiatives en faveur du développement des pratiques numériques, notamment dans le domaine de la formation.

Une stratégie globale de santé
Cette année verra l'élaboration du Projet régional de santé. La Région souhaite en effet faire évoluer les modalités de son intervention dans le domaine de la santé publique dès 2017 via ce projet. Elle continuera en parallèle à s'investir dans le domaine de la santé via un travail collectif qu'elle va poursuivre avec ses partenaires, notamment sur des enjeux majeurs, tels que les troubles musculo-squelettiques, la prévention ou la démographie médicale.

Une économie créatrice d'emploi (224 M€)

Cultures dans une serre
Franck Bétermin

Montée en puissance de l'innovation auprès des TPE, PME et Grandes Entreprises régionales
C'est avec les EPCI et Bpifrance que la Région va chercher cette année à couvrir l'ensemble des besoins d’innovation des TPE, PME et Grandes Entreprises régionales, avec une palette d'outils : une aide pour initier des démarches d'innovation, ciblé sur les TPE primo-accédantes de moins de 50 personnes, un dispositif de soutien aux programmes structurants d'innovation des Grandes Entreprises bretonnes, en particulier pour favoriser l'implantation ou le développement des leaders de la R&D mondiale en Bretagne, un appel à projets pour l'expérimentation d'innovations des PME du numérique dans les différentes filières régionales (Cybersécurité, Industries agroalimentaires, Biotechs, Santé...).  

Un soutien à la création et la reprise d'entreprises pour les demandeurs d'emploi
Depuis le début de l'année, la Région est en charge du dispositif Nacre (Nouvel accompagnement à la création et à la reprise d'entreprise) qui vise à offrir un accompagnement avant et après la création et la reprise d'entreprise (mais aussi sur les trois années qui suivent la création), associée à une offre de financement avec un prêt à taux zéro. La Région va ainsi participer au financement d'actions d'accompagnement et de conseil.

Soutien à la modernisation dans les filières agricoles
Le plan pour la compétitivité et l'adaptation des exploitations agricoles (180M€ de la Région, l’État et l'Europe sur 6 ans) vise à aider les exploitants de toutes les filières agricoles à allier performance économique, environnementale et sanitaire, tout en améliorant les conditions de travail et de sécurité des exploitants et des salariés. A ce jour, 2000 exploitations ont déjà été soutenues. Objectif : assurer la pérennité des filières agricoles bretonnes et soutenir l'installation de nouveaux agriculteurs.

Une stratégie régionale pour la mer et le littoral
Au programme pour 2017 : élaboration d'une stratégie "mer et littoral", soutien à l'ensemble de la filière halieutique ; accompagnement des entreprises et structures professionnelles dans la modernisation et l'adaptation de leurs outils de travail ainsi que des jeunes pêcheurs dans leurs démarches d'installation ; aide aux acteurs dans le changement de leurs pratiques pour répondre aux défis environnementaux, techniques et sanitaires et s'inscrire dans une logique de développement durable... 

Lire le rapport

La formation au cœur du parcours de chacun (680 M€)

Lycées dans la cour d'un lycée en Bretagne
Pascal Léopold

Objectif 20 000 apprentis en 2021
L'apprentissage est une priorité pour la Région qui souhaite non seulement le développer sur son territoire, mais aussi expérimenter de nouvelles voies. Afin d'atteindre cet objectif de 20 000 apprentis en 2021, elle va mettre en place une offre de formation attractive et répondant aux besoins de l'économie régionale, pour les jeunes et les employeurs. En tant que responsable de la définition de la carte des formations professionnelles initiales en Bretagne, elle travaille à l'élaboration d'un plan breton de développement pour l'apprentissage pour la rentrée 2017, en intégrant les deux expérimentations : l'apprentissage jusqu'à plus de 30 ans et la gestion des fonds libres de la taxe d'apprentissage.

20M€ de plus pour la formation des demandeurs d'emploi.
Suite au plan de mobilisation pour l’emploi lancé en 2016, dont l'objectif était d'augmenter le nombre de places de formation au bénéfice des demandeurs d'emploi (soit 18 000 formations supplémentaires permettant à presque 20 % des demandeurs d'emploi d'engager une formation sur l'année 2016), la Région, après avoir atteint son objectif, poursuit sur sa lancée en s'engageant en 2017 avec Pôle emploi pour proposer une offre de formation supplémentaire. 

Un investissement de 80M€/an dans l'immobilier des lycées publics bretons
Après avoir adopté en 2016, le Schéma directeur immobilier des lycées publics afin d'adapter et d'améliorer le cadre bâti, la Région formalise cette année un plan d'actions qui détaille la programmation des investissements immobiliers. En 2017, les opérations nécessaires à l'accueil des effectifs attendus (avec notamment deux lycées neufs lancés, à Liffré et Ploërmel et l'annonce d'un troisième au sud de Rennes) seront engagées. 

Lire le rapport

Le breton et le gallo au quotidien
La Région poursuivra en 2017 ses actions en faveur de la transmission des deux langues de Bretagne et le développement de leur usage dans la vie quotidienne : maintien du niveau des aides à l’ensemble des acteurs pour la croissance des ouvertures de filières bilingues et le recrutement de nouveaux enseignants, mais aussi adaptations de la politique linguistique régionale, poursuite de la mise en œuvre de la politique de formation des enseignants bilingues et de la Convention spécifique pour la transmission des langues de Bretagne et le développement de leur usage dans la vie quotidienne. En 2017, sera aussi décidée l'implantation d'un second lycée Diwan en Bretagne. Au programme également, de nouveaux dispositifs en faveur du Breton et du Gallo.

Pour une Bretagne connectée et de toutes les mobilités (396 M€)

TGV sur le quai d'une gare
Philippe Erard

J- 4 mois pour Bretagne à grande vitesse
La Ligne à grande vitesse entre Le Mans et Rennes sera mise en service en juillet 2017. Bretagne à Grande Vitesse, c'est une nouvelle ligne ferroviaire, des infrastructures renouvelées et une nouvelle offre TGV & TER augmentée de 20%. Un projet global unique qui va ainsi pouvoir offrir des gains de temps de presque 50 minutes pour la pointe bretonne avec l'ajout de 4 allers/retours TGV pour Brest et Quimper.

L'accessibilité routière, maritime et aérienne
L'intervention de la Région sur le réseau routier a pour objectif principal le désenclavement du Centre Bretagne, avec notamment la mise à 2x2 voies de la RN 164 et de l'axe Triskell reliant le Nord et le Sud de la Bretagne. En 2017, les nouveaux engagements porteront sur les travaux de la section de Châteauneuf-du-Faou et celle de Saint-Méen-Le-Grand. En 2017, la Région continuera également de soutenir les aéroports en termes de développement, de modernisation, de sécurité et de politique environnementale. Une nouvelle gouvernance basée sur une relation de partenariat entre la Région et les deux nouvelles sociétés concessionnaires des aéroports de Brest et Quimper sera notamment instaurée en 2017. Enfin, la Région souhaite renforcer la compétitivité des 19 ports bretons dont elle a la charge depuis le 1er janvier 2017. 

La transition énergétique et environnementale comme levier de développement (21 M€)

Vue de hauteur d'un paysage breton
Auteurs de vues - Frédéric Henry

Carrefour des transitions, le début des travaux pour une COP régionale
2017 sera l'année du lancement du Carrefour des transitions qui s'inspire de la COP 21. Objectif : amplifier la mobilisation des partenaires sur les enjeux de transition écologique et énergétique. La Région souhaite ainsi permettre un décloisonnement des politiques régionales en lien avec les politiques économiques, d'aménagement ou encore de transport et faire de cette COP régionale un débat démocratique avec les Bretonnes et les Bretons.

Démarrage du 2e plan de lutte contre les algues vertes en Bretagne
Ce second plan de lutte contre les algues vertes va s'appuyer sur deux volets : préventif et curatif pour pouvoir répondre à la nécessité de nettoyage des plages dans les baies et au développement des connaissances afin de mieux cerner le phénomène des marées vertes en Bretagne. Ce plan s'appuie sur le travail mené en concertation avec les agriculteurs dont les deux tiers sont d’ores et déjà engagés dans la lutte contre les algues. 

Le défi de la biodiversité
Afin d'aboutir à plus grande efficacité collective et une meilleure cohérence des interventions en matière de préservation des espaces naturels, la Région s'engage cette année à structurer et animer un réseau breton pour la biodiversité en s'appuyant sur  le Schéma régional de cohérence écologique via un programme d'accompagnement des territoires dans des démarches trames verte et bleue, qui visent à intégrer le maintien et le renforcement du rôle des milieux naturels dans les outils de planification et les projets d’aménagement. 

L'économie circulaire, un nouveau modèle à explorer
La Région accompagne le déploiement de l'économie circulaire en soutenant les projets innovants, partage d'expériences, mise en relation des différentes sphères mobilisées sur le sujet. Pour encourager un usage durable des ressources, elle a créé en 2017 la Conférence régionale des ressources qui réunira les acteurs de la gestion et la prévention des déchets, de l'économie circulaire et des matériaux biosourcés. L'élaboration d'un plan de gestion des déchets, d'un schéma d'économie circulaire, la mise en œuvre d'une feuille de route sur les éco-matériaux, seront ses priorités.

Lire le rapport

La rénovation énergétique à portée de tous
Dans le cadre du Plan Bâtiment Durable Breton, la Région et ses partenaires se sont engagés à épauler les particuliers dans leur projet de rénovation thermique, par la simplification des démarches, par une meilleure lisibilité des aides financières, par un soutien spécifique sur les questions de qualité énergétique, de précarité, d'usage, de procédures juridiques, financières ou administratives, et par une sécurisation du parcours de travaux. C'est l'objectif des plate-formes locales de rénovation de l'habitat, qui d'ici 2020 couvriront l'intégralité du territoire breton et dont le déploiement se poursuivra en 2017.

 

L'attractivité et vitalité culturelle de la Bretagne (81 M€)

Mégalithes
Fabrice Leborgne

Promouvoir et soutenir des projets culturels construits avec les citoyen.ne.s
En 2017, la Région s'est fixé pour priorité l'appropriation des politiques culturelles par les citoyens, notamment par le recours aux projets participatifs et aux initiatives menées à partir d'un lieu de vie et de sociabilité : un café culturel, une association socioculturelle, une ferme écocitoyenne, etc.

Soutenir et valoriser les métiers d'art
Accompagner l’émergence d’une cellule régionale dédiée aux métiers d’art : c'est l'objectif de la Région pour cette année au cours de laquelle elle va s'employer à mieux identifier les professionnels, leurs problématiques, à contribuer à la valorisation globale du secteur comme à la promotion des offres dans les territoires. Au programme également : la mise en œuvre des dispositifs de soutien spécifiques pour renforcer le tissu de manifestations dédiées aux métiers d’art, faciliter la participation des professionnels aux salons hors de ses frontières, ou encore nouer des coopérations avec d’autres types d’acteurs.

Une nouvelle dynamique pour le patrimoine et l'archéologie sous-marine
Le patrimoine mégalithique et l'archéologie sous-marine, subaquatique et de l'estran sont les deux thématiques de connaissance et de valorisation sur lesquelles la région va se concentrer en 2017 en impulsant une nouvelle dynamique. L'objectif sera de permettre l'émergence d'actions concrètes : projets de connaissance scientifique, sensibilisation de la population, médiation ou encore aménagements paysagers des sites.

Une grande campagne d'attractivité
A partir du mois de mars, pendant trois ans, la Bretagne va lancer une grande campagne d'attractivité en Île-de-France. Co-construite avec les grandes collectivités bretonnes (Départements, Métropoles, Agglomérations) dans le contexte de la mise en service de la LGV en juillet prochain, cette campagne est portée par la Région et s'appuie principalement sur un dispositif d'affichage, un dispositif digital, un portail d'attractivité et de l'événementiel.

Et aussi :
La politique d'achat au service de l'économie

Modifié le


Partagez ce contenu