Animation et coordination des politiques de l’eau
Une nouvelle compétence confiée à la Région Bretagne

Ça y est, c’est officiel, la Région Bretagne devient la première collectivité territoriale de France chargée de l’animation et de la coordination des politiques de l’eau sur son territoire. La signature du décret d’application a été confirmée ce jeudi 26 janvier par le ministère de l’Environnement, de l’Énergie et de la Mer, à l’occasion du 18e Carrefour des gestions locales de l’eau de Rennes.

En Bretagne, la mobilisation historique des collectivités autour de la problématique de l’eau, lui permet, aujourd’hui, de bénéficier d’une organisation, singulière, complète. La Région s’y est investie et fortement impliquée, de manière volontariste, depuis de nombreuses années. Aussi, pour Thierry Burlot, Vice-président de la Région en charge de l’environnement, l’attribution officielle de cette compétence animation-coordination à la Région Bretagne1 intervient comme une véritable reconnaissance : “C'est une marque de confiance de l'État à notre égard. La Bretagne a connu des difficultés mais elle n'a jamais baissé les bras pour reconquérir la qualité de l'eau. Avec ce nouveau décret, la Région, qui gère les fonds européens et quiest en charge de l'aménagement du territoire et du développement économique, placera l'eau au cœur de son projet pour la Bretagne.

Au lendemain de la présentation par l’Agence de l’eau Loire-Bretagne des chiffres encourageants de la qualité de l’eau en Bretagne (p.20), le Vice-Président Burlot a également tenu à affirmer “aux autorités européennes, à l'État mais aussi aux citoyens, que la qualité de l'environnement en Bretagne est à la fois notre préoccupation et notre fierté.” Forte de ce nouvel atout, la Région Bretagne veillera à la cohérence et à la continuité des programmes mis en œuvre, à l’heure où se dessine une nouvelle organisation territoriale en matière de politique de l’eau. Consciente que le développement des territoires est lié à leur capacité à détenir de l’eau en quantité et qualité suffisante, la Région Bretagne sera également très attachée à la question des solidarités locales entre amont et aval.

 

Le 18e Carrefour des gestions locales de l’eau (CGLE) des 25 & 26 janvier 2017

 

Le CGLE vient de fermer ses portes. Avec 10 100 visiteurs accueillis, on peut dores et déjà affirmer que cette 18édition aura été un beau succès. Le CGLE, organisé chaque année par Idéal Connaissances en partenariat avec la Région Bretagne et l’Agence de l’eau Loire Bretagne, s’est affirmé, au fil des éditions, comme un rendez-vous national des acteurs publics de l’eau. Il comprend un salon professionnel réunissant 400 exposants et un ensemble de 70 ateliers et conférences qui constituent autant de temps d’information, d’échanges et de débats pour les élus locaux, techniciens des collectivités et acteurs locaux.

 

Pour cette 18e édition, le thème central aura été la ressource en eau et les impacts du réchauffement climatique avec un débat d’ouverture dont le titre, à lui seul, fait résonner l’importance du sujet : “La guerre de l’eau aura-t-elle lieu ? Regards croisés sur un enjeu planétaire”. Le deuxième sujet fort de ce CGLE, qui a mobilisé beaucoup d’attention de la part des collectivités présentes et sera au cœur de l’actualité des élus locaux tout au long de l’année 2017 : la réorganisation territoriale qui se dessine aujourd’hui pour redistribuer les cartes et rôles de chacun en matière de gestion de l’eau, à compter du 1er janvier 2018.

 

 

1Les récentes lois territoriales (MAPTAM et NOTRe) offraient la possibilités aux Régions de se porter candidates pour exercer cette compétence.