Comité de suivi de l'estuaire de la Rance
Des constats partagés pour le futur plan de gestion des sédiments

Michel Laborie, sous-préfet de Dinan, et Thierry Burlot, Vice-président en charge de l'eau et de la biodiversité à la Région Bretagne, ont animé, ce mercredi 10 février 2016, le deuxième comité de suivi de l'étude sur la caractérisation et la gestion des sédiments, confiée à l'automne 2015 au CEREMA.

Conduite avec l'association Cœur Émeraude intégrant des représentants d'associations riveraines, et avec des représentants d'EDF, exploitant de l'usine marémotrice de la Rance, cette réunion a permis de recenser et de recouper les travaux scientifiques réalisés depuis plus d'un siècle sur l'envasement de la Rance. « L'association de toutes les parties prenantes est un élément essentiel pour partager les résultats de l'étude et déterminer nos priorités dans le futur plan d'action », a rappelé le sous-Préfet Michel Laborie. « Nous nous réunirons à nouveau en avril pour consolider les informations recueillies et les croiser avec les différents usages de la Rance, afin d'élaborer rapidement un plan de gestion pérenne des sédiments », a rajouté Thierry Burlot.

Cette réunion d'étape a permis de partager les constats sur l'envasement de la Rance par des sédiments d'origine marine mais aussi sur la nécessité de préciser la quantification comme les conséquences de ce phénomène, dans une volonté partagée de trouver à terme le processus de traitement sédimentaire. Jusqu'en avril, le CEREMA continuera de compléter son étude : relevés bathymétriques, enjeux écologiques, identification des usages… A cette échéance, cet ensemble de contributions permettra de dégager des priorités pour alimenter le futur plan de gestion différenciée des sédiments. L'association Cœur Émeraude présentera ses propositions de programme de travaux.