Rejet par le Sénat du projet de loi de ratification de la charte européenne
Langues régionales : la réaction de Pierrick Massiot

« Des sénateurs de droite viennent de fermer définitivement la porte au débat national sur les langues régionales. Sous le prétexte fallacieux de communautarisme -chiffon rouge en opposition totale avec ce qui fait l'identité bretonne-, 179 sénateurs n'ont pas permis d'inscrire la France parmi les 25 pays européens déjà signataires de la charte européenne des langues régionales ou minoritaires !

Observant celles et ceux qui n'ont de cesse de prôner la défense du breton dans les rangs de la droite bretonne en fustigeant ou caricaturant notre action en faveur des langues de Bretagne, je m'interroge sur la sincérité de leur plaidoyer ou la réalité de leur influence.

La Bretagne est riche de ces deux langues, le breton et le gallo, et ne peut donc compter que sur elle-même. Le combat de Per Jakez Hélias et de tant et tant d'autres militants de la diversité culturelle doit donc s'amplifier. Le Conseil régional mettra tout en œuvre, avec davantage de forces encore, pour que cette richesse soit reconnue, enseignée et diffusée ».                       

*************

 "Senedourien eus an tu-dehoù zo o paouez serriñ da vat an nor d’ar breud broadel diwar-benn ar yezhoù rannvro. War an digarez toull e vefe un dañjer kumuniezhouriezh, un doare spontailh zo kontrol rik d’ar pezh ez eo identelezh Breizh, 179 senedour o deus miret ouzh Frañsa vezañ lakaet e-touez ar 25 bro europat o deus peurwiriekaet ar garta europat evit ar yezhoù rannvro pe bihanniver ! Ma vefemp hiziv o c’houlenn mont e-barzh Unaniezh Europa, e vefe bet nac’het hor goulenn !

Pa welan ne baouez ket ar re a embann difenn ar brezhoneg e tu-dehoù Breizh da gavout abeg pe d’ober al lu gant ar pezh a reomp evit yezhoù Breizh, ne c’hallan nemet en em c’houlenn pegen eeun eo o frezeg ha pegen gwir eo o levezon.

Pinvidik eo Breizh gant he div yezh, ar brezhoneg hag ar gallaoueg ha ne c’hall kontañ nemet warni hec’h-unan eta. Stourm Pêr-Jakez Heliaz ha kement ha kement a dud all bet o stourm evit an diseurtegezh sevenadurel a rank mont war greñvaat neuze. Ar C’huzul-rannvro a raio pep tra, gant muioc’h a nerzh c’hoazh, evit ma vo anavezet, kelennet ha skignet ar binvidigezh-mañ”.

*********

« Dez senatou de la drett venent de croulhë l’us sur le devizrie nacional sur lez parlement rejionao. Il defèçonent le sujit en caozant de comunaotarism, un si a la contrèrr de l’identitë bertonn. 179 senatou ont don point perminz a la Franç d’avair son non enmél lez 25 payiz uropeyen déja signou de la chartt uropeyènn dez parlement rejionao ou minoritèrr ! Si qe je devèns nouz portë aneut a l’Union uropeyènn, je serèns dejetë !

A vair lez ciun qi sont lon du ten a préchë de la defenss du berton den la drett bertonn, tenant a bllazonë notr fezrie pour lez parlement de Bertègn, je me demandd qhi q’il ‘n ét de la sinceritë de lour préchrie ou bèn du  vrè de lour pouair.

La Bertègn ét rich de sez deûz parlement, le berton e le galo e ol ét don mézeu a son tout par yèl. Le conbat de Per Jakez Héliaz e de bèn d’aotr conbatou de la diversitë qhultural det don recrétr. Le Consalh rejiona fera le pus q’il poura pour qe la richéss-la saij reqenue, ensegnée e evâlhée ».                                                                                                     

 

Actualités

Communiqués de Presse

  1. Groupe de travail sur la réunification de la Bretagne
    Treize préconisations remises au Président de Région

    Jean-Michel Le Boulanger, 1er Vice-président de la Région à la culture, et Isabelle Le Bal, Conseillère régionale, ont remis ce lundi 2 décembre au Président Loïg Chesnais-Girard, le rapport du groupe d’élus de la Région ayant travaillé depuis 2016 sur la réunification de la Bretagne historique.

    Lire la suite


  2. Réunie en session plénière, la Région vote le SRADDET
    Débat autour du Schéma et des deux premiers engagements Breizh COP

    La Bretagne, comme l’ont fait les autres Régions françaises, a voté son SRADDET, Schéma régional d’aménagement, de développement durable et d’égalité des territoires, prévu par la loi NOTRe de 2015.

    BreizhCOP 

    Lire la suite


  3. Aménagement du port de Brest et du polder
    Le chantier du quai EMR arrêté, sans incidence pour le déploiement des énergies

    Alors que les opérations de dragage démarrent dans le chenal du port et que la joint venture Navantia-Windar (fournisseur d’Ailes Marines) prépare son implantation sur le polder, Loïg Chesnais-Girard, Président de la Région Bretagne, a souhaité faire un point global et technique sur l’avancement de ce projet complexe portant à la fois sur le dével...

    Ports 

    Lire la suite