Formation initiale
Le lycée maritime Florence-Arthaud a ouvert ses portes à la rentrée 2015

Modèle en matière d'éco-construction, le nouveau lycée professionnel maritime qui a ouvert pour la rentrée 2015 à Saint-Malo porte le nom de la navigatrice Florence Arthaud disparue en 2015. Après l'inauguration officielle en présence de Ségolène Royal, il a accueilli le public pour une journée portes ouvertes le 12 septembre.

vue extérieure du lycée bardé de bois
Thomas Crabot

Ce n'est pas tous les jours que la Région Bretagne, responsable des lycées (rénovation, équipement, fonctionnement, entretien), construit un nouvel établissement scolaire. Bâti sur sur un terrain de 14 000 m² cédé par la Ville de Saint-Malo pour développer l'offre de formation maritime, le nouveau lycée professionnel est un établissement exemplaire en matière d'éco-construction.

Un lycée exemplaire en matière d'éco-construction

Lycee Maritime Saint-Malo (Version Courte)-HD from Région Bretagne on Vimeo.

Confié au cabinet d’architectes rennais Liard et Tanguy, la lycée Florence-Arthaud va même au-delà des exigences que s'impose la Région Bretagne dans l'éco-référentiel qui guide les travaux dans les lycées. Sa conception bio-climatique en fait un bâtiment passif à énergie positive, qui produit plus qu’il ne consomme (grâce à 1 000 m2 de panneaux photovoltaïque du toit, deux chaudières bois, un système de ventilation évolué...). Le recours à des matériaux sains (alliance de béton, bois, verre...) et à des techniques innovantes (système d'isolation par insufflation,  technique de construction bois en « plis croisés » des murs et planchers...) garantit la protection de la santé des usagers. 

La qualité au service de tous les usagers

Une exigence de qualité pour offrir les meilleures conditions d'accueil à tous les usagers du lycées  - élèves, enseignants et personnel  : ils  bénéficieront d'espaces de vie et de travail confortables et agréables. L'externat forme un ensemble en forme de U sur deux niveaux, organisé autour d'un atrium. Dans l'aile sud sont situés les quinze classes d'enseignements généraux et scientifiques et les locaux administratifs tandis que l'aile nord sera dédiée à la restauration et aux enseignements techniques. On y trouvera les ateliers de ramendage, matelotage, soudure, électrotechnique, de motorisation, et un simulateur machine, radar et radio..

Portes ouvertes samedi 12 septembre

Le lycée, situé rue de la Croix-Desilles à Saint-Malo, a ouvert ses portes au public tout au long de la journée du samedi 12 septembre. L'occasion pour les visiteurs de découvrir le nouvel établissement à travers un parcours commenté et une exposition retraçant sa construction et présentant ses caractéristiques techniques et environnementales.

Il a été inauguré auparavant le vendredi 4 septembre en présence de : Ségolène Royal, ministre de l'Ecologie, du développement durable et de l'énergie ; Pierrick Massiot, Président de la Région Bretagne ; Marie-Pierre Rouger, vice-présidente de la Région en charge des lycées et de la qualité du bâti ; Claude Renoult, maire de Saint-Malo ; Patrice Vermeulen, Directeur Interrégional de la Mer Nord Atlantique - Manche Ouest (DirmNamo) ; Christian Perron, Proviseur du lycée maritime Florence Arthaud.

Une filière de formation aux métiers de la mer

La Bretagne compte quatre lycées maritimes (Saint-Malo, Paimpol, Le Guivinec, Etel). Dans ce  nouvel établissement, elle pourrra accueillir 300 élèves en formation initiale du CAP au (au lieu de 154 dans le lycée précédent) dont 100 internes et  proposer 50 000 heures de stage en formation continue  pour 250 à 500 personnes  : une vraie filière de formation pour préparer le nombre croissant d'élèves qui optent pour les métiers de la mer, de la pêche au commerce. Près de l'IUT et à proximité du futur site de l'école de la Marine marchande, le lycée maritime Florence-Arthaud a d'ores et déjà pris sa place dans un pôle d'enseignement appelé à devenir un campus.
 
Budget :  25 M€ consacrés par la Région à la construction du lycée maritime Florence-Arthaud.

La Région Bretagne favorise la réussite des lycéens

Parce que la formation initiale est pour la Bretagne un atout essentiel dans l’accès à l’emploi, la Région y consacre près du quart de son budget Son champ d'intervention dans les lycées s'élargit au fil des années : construction et rénovation du parc immobilier, définition de la carte des formations professionnelles initiales depuis cette année  (elle travaille déjà à la carte 2016 avec les professionnels et le rectorat), équipement des espaces pédagogiques, fonctionnement, entretien général et technique, restauration et hébergement. Elle joue sur l’ensemble de ces compétences pour assurer les meilleures conditions de réussite aux 141 000 lycéen-nes, chaque année plus nombreux en Bretagne (près de 5 000 élèves supplémentaires en trois ans). Face à cette évolution démographique,  la construction de plusieurs lycées  programmé dans les années à venir en Bretagne. Première rentrée au lycée maritime Florence-Arthaud,  projet de lycée à Liffré à l'horizon 2020 et étude pour un nouvel établissement au Sud de Rennes (Ille-et-VIlaine) 

La politique régionale pour les lycées

Le nom de la navigatrice Florence Arthaud 

Le nouveau lycée maritime de Saint-Malo portera le nom de la navigatrice Florence Arthaud disparue tragiquement  en mars 2015.  C'est sur proposition de la Région Bretagne que le conseil d'administration de l'établissement a, en accord avec la famille de Florence Arthaud, choisi de donner le nom de « la petite fiancée de l'Atlantique » au nouveau lycée professionnel qui n'en avait pas jusqu'ici . Un hommage à la navigatrice bien connue des Malouins pour avoir été la première femme à remporter la Route du Rhum en 1990. Florence Arthaud a marqué toute une génération par ses exploits et son courage. Elle continue à inspirer de nombreux marins qui sillonnent les mers.

Le bâtiment du cabinet d’architectes rennais Liard et Tanguy incarne l'identité maritime du lycée, qui formera 300 élèves à l'ensemble des métiers de la mer, en formation initiale et continue.
A l'extérieur, des voiles qui évoquent le vent et une "résille mer" suggérant les vagues en façade du bâtiement ; à l'intérieur, une structure bois.
L'assemblage des panneaux de bois en « Plicroisé » : une technique développée par l'entreprise Belliard, expérimentée pour la structure porteuse des murs et planchers.
L'alliance de matériaux sains (béton, bois, verre...) : un choix pour garantir la santé des usagers
L'externat, composé d'un ensemble en forme de U sur deux niveaux, s'organise autour d'un vaste espace de vie central : l'atrium.
Au cœur de l'atrium : le foyer des élèves tout de bois vêtu reste ouvert sur l'espace extérieur
Le foyer des élèves, aménagé pour être l'un des espaces de convivialité important du lycée
L'aile Nord du lycée est dédiée aux enseignements techniques et à la restauration : le restaurant, d'une capacité de 300 couverts par jour, accueille à la fois les éléves et le personnel technique et enseignant.
L'aile Sud abrite quinze classes d'enseignements généraux et scientifiques et les locaux administratifs
Des salles d'enseignement technique équipées pour les ateliers pratiques : ramendage, matelotage, soudure, électrotechnique, motorisation...
Les espaces d'enseignement technique abritent aussi simulateur machine, radar et radio..
Au centre de l'atelier mécanique, le moteur Baudoin et son hélice pour reproduire des conditions de maintenance des bateaux
Parmi les espaces de travail commun : le centre de documentation et d'information (CDI)
Des espaces de vie agréables pour tous les usagers du lycée : élèves, enseignants et personnel. Ici, la salle des professeurs.
Une toiture végétalisée (abritant aussi la "bouche" du système de ventilation double flux) pour freiner l'altération du toit et accroître les capacités énergétiques de cet établissement économe en énergie.
Le système de ventilation double flux assure la qualité de l'air : une des techniques innovantes utilisée pour bâtir le lycée.
Les énergies renouvelables ont été privilégiées : le lycée mise, notamment, sur l'énergie solaire.
Les 1 000 m2 de cellules photovoltaïque sur la verrière font du lycée Florence-Arthaud un bâtiment à énergie positive
La complémentarité entre deux chaudières bois à très fort rendement et le système de ventilation performant assurent un chauffage à température agréable tout en récupérant de l'énergie.
Les panneaux solaires en façade de l'internat assurent le chauffage de l'eau sanitaire, via un système économe récupérant l'eau grise des douches.