Nouveaux contrats Europe-Région-Pays sur la période 2014-2020
Contrat renouvelé entre la Région et le Pays de Cornouaille

Alors que 12 des 22 contrats de partenariat Europe-Région-Pays ont été adoptés en avril par l'assemblée régionale, Pierrick Massiot, Président de Région, s'est lancé dans un tour de Bretagne des signatures officielles. Le 12 juin, à Quimperlé, il a officialisé le partenariat Région-Pays de Cornouaille. À travers cette nouvelle vague de contractualisation1, la Région choisit à nouveau de s'appuyer, jusqu'en 2020, sur les pays pour la mise en œuvre de sa politique d'aménagement pour l'avenir de la Bretagne. Dans le Pays de Cornouaille, une première enveloppe régionale de 12,3 M€ permettra pour la période 2014-2016, de soutenir les projets élaborés autour de priorités de développement partagées avec la Région : développer l'économie et l'emploi du territoire, affirmer ses vocations maritime et touristique, favoriser l'accueil de nouvelles populations via des offres adaptées de logements, de mobilités nouvelles ainsi que de services.

Pour Pierrick Massiot, “le développement de la Bretagne s'appuie sur tous les territoires et la dynamique de la région, toute entière, impacte et entraîne les territoires. Il est donc indispensable d'articuler développement régional et local”. C'est tout le sens des nouveaux contrats de partenariat établis avec les 21 pays et l'association des îles du Ponant, auxquels la Région renouvelle sa confiance.

Encourager le développement local créateur d'emplois

La stratégie régionale vise à favoriser l'égalité des territoires mais, au-delà d'une péréquation renforcée, sa volonté est d'encourager le développement local, par un soutien fort à l'ingénierie des projets, et de susciter la création d'emplois dans les territoires. La Région y consacrera 266 M€ sur la période 2014-2020 auxquels viendront s'ajouter près de 122 M€ de fonds européens territorialisés (voir page 6).

Le contrat de partenariat Europe-Région-Pays de Cornouaille permettra de soutenir les projets définis autour de 3 priorités, jugées essentielles à la fois pour la Bretagne et pour le pays :

  • une “Cornouaille mobilisée pour l'économie et l'emploi” : alors que l'agriculture et l'agro-alimentaire constituent des forces motrices de l'économie locale, leur évolution doit être soutenue (nouvelles filières, circuits courts...), via l'innovation, la formation et l'animation de réseaux. L'enjeu est également d'irriguer l'ensemble du territoire par l'activité économique, au-delà de la seule agglomération quimpéroise, et de valoriser les métiers et les formations des secteurs clés de l'économie locale.
  • une “Cornouaille maritime et touristique” : pour faire de la Cornouaille unterritoire référence en matière de pêche durable(gestion raisonnée, qualité du poisson débarqué...) et diversifier les activités (élevage, culture, EMR). L'objectif est aussi de développer, de manière maîtrisée, le nautisme, de valoriser le patrimoine naturel et culturel pour affirmer la vocation touristique du pays en lien avec la mise en œuvre de la nouvelle “Destination touristique Cornouaille”.
  • une “Cornouaille riche de ses centralités et mobilités” : pour gérer au mieux l'accueil de nouvelles populations, l'idée est de revitaliser les centres-bourgs, rééquilibrerleslogements sociaux sur le territoire, diversifier l'offre de logements pour les jeunes, mais aussi favoriser la diffusion des effets de la LGV à tout le pays, par le déploiement des intermodalités notamment.

Le contrat de partenariat permet également, comme pour les 20 autres pays de Bretagne, d'apporter un soutien aux services collectifs dits “essentiels”. Dans ce nouveau contrat, le Pays de Cornouaille y consacre 20 % de l'enveloppe globale afin d'être en capacité d'accueillir de nouvelles populations grâce à des infrastructures attractives en matière de petite enfance, de services publics, de culture et de loisirs.

36,82 € par habitant de crédits régionaux, d'ici 2016

Pour la période 2014-2016, une première enveloppe régionale de 12,3 M€ (soit 12,27 € par an par habitant d'ici 2016)sera dédiée à ces priorités de développement. Elle sera complétée par des crédits européens -dont 2,2 M€ du programme Leader pour soutenir les projets de développement rural-, et par une nouvelle dotation régionale, lors de la révision des contrats courant 2016.

Alors que, pour cette nouvelle génération de contrat, la Région s'est attachée à rechercher une mobilisation et une participation plus large des acteurs locaux -chefs d'entreprises, responsables associatifs, syndicats, consulaires...-, le Pays de Cornouaille a installé son Comité unique de programmation, co-présidé par la Région, représentée par Jean-Claude Lessard, et le Président du Pays. Composée d'élus mais aussi de membres de la société civile, cette instance est particulièrement impliquée dans la démarche puisqu'elle est chargée d'examiner les projets, durables, pouvant bénéficier d'un soutien régional ou européen.

 

Le contrat de partenariat Europe-Région-Pays de Cornouaille2014-2020 a été signé par :
Pierrick MASSIOT, Président du Conseil régional de Bretagne,
Ludovic JOLIVET, Président du Pays de Cornouaille, Président de Quimper Communauté,
Jean-Michel GUILLOU, Président du Conseil de développement du Pays,
Gaëlle NICOLAS, Présidente de la Communauté de Communes de Châteaulin et du Porzay,
André FIDELIN, Président de la CC de Concarneau Cornouaille,
Bruno LE PORT, Président de la CC du Cap Sizun,
Michel CANEVET, Président de la CC du Haut Pays Bigouden,
Raynald TANTER, Président de la CC du Pays Bigouden Sud,
Jacques LANNOU, Président de Douarnenez Communauté,
Sébastien MIOSSEC, Président de la CC du Pays de Quimperlé,
Roger LE GOFF, Président de la CC du Pays Fouesnantais,
Jean-Hubert PETILLON, Président de la CC du Pays Glazik.

 

Retour sur le soutien apporté par la Région au Pays de Cornouaille entre 2006 et 2013

Lors de la précédente génération de contrat, le Pays de Cornouaille a bénéficié d'une aide régionale totale de 27,7 Mrépartie entre les voletstourisme et sport (7,89 M€), solidarité (4,32 M€), économie (3,36 M€), maritimité (2,74 M€), accessibilité (1,11 M€)... Parmi les opérations aidées, on peut citer :

- La création d'un pôle maraîchage durable à Briec-de-l'Odet (projet de 1,9 M€ subventionné à hauteur de 368 000 €) via l'installation de réseaux permettant de chauffer des serres maraîchères grâce à la récupération de la vapeur de refroidissement des fours utilisés pour détruire les déchets de l'UVED (Unité de Valorisation et d'Élimination des Déchets).

- La réhabilitation d'un ancien bâtiment industriel de Châteaulin (un germoir) pour y aménager une nouvelle école de musique municipale etune salle de danse, de dimension intercommunale. Mis à disposition des établissements scolaires du secteur, l'équipement, ouvert en 2011, a bénéficié d'une aide régionale de 250 000 € dans le cadre du contrat (coût total 1,6 M€).

- Le soutien apporté aux créations, extensions, restructurationsou aménagements de 19 écoles rurales du pays (Saint-Jean-Tromilon, Peumerit, Briec-de-l'Odet, Pont-Croix, Ploéven, Rédené, Tréméven, Édern, Arzano, Landudal, Treffiagat, Tourc'h, Bannalec, Plogoff, Cast, Plounéour-Lanvern, Plogastel Saint-Germain, Élliant, Locronan, Guiler-sur-Goyen et Plozévet). Soit, au total, 1,56 M€ d'aides régionales.

Actualités

Communiqués de Presse

  1. Salon de la conchyliculture et des cultures marines
    Foncier, FEAMP et prospective : Loïg Chesnais-Girard échange avec les professionnels

    Le Président de la Région Bretagne, Loïg Chesnais-Girard, a rencontré les professionnels à l’occasion du salon de la conchyliculture et des cultures marines, véritable vitrine des savoir-faire et des innovations régionales.

    Pêche  Mer 

    Lire la suite


  2. Entreprendre au féminin
    Signature du 3e plan d’action pour l’entrepreneuriat des femmes en Bretagne

    À l’occasion du salon Entreprendre dans l’Ouest, Michèle Kirry, préfète de la région Bretagne, Loïg Chesnais-Girard, président du conseil régional de Bretagne, Hervé Lelarge, directeur régional de Bpifrance, et leurs partenaires (BNP-Paribas et Caisse d’Epargne) ont signé mercredi 25 septembre 2019, le 3e plan d’action régional pour l’entrepreneuri...

    Économie 

    Lire la suite


  3. Polder de Brest
    Ailes Marines a sélectionné la société Navantia pour la fabrication des fondations du parc éolien en mer de Saint-Brieuc

    Brest - le 16 septembre 2019 – Ailes Marines, en charge du développement, de la construction, de l'installation et de l'exploitation du parc éolien en mer de la baie de Saint-Brieuc, a sélectionné la société espagnole Navantia pour la fabrication des 62 fondations des éoliennes en mer qui équiperont le parc.

    Economie maritime  Énergie  Ports 

    Lire la suite