Aménagement du territoire
Nouveau contrat de partenariat 2015-2020 avec le pays de Rennes

La signature des nouveaux contrats de partenariat Région-Europe-Pays entre la Région et les 21 pays bretons se poursuit cette semaine avec le Pays de Rennes. Ils bénéficiera d'une enveloppe budgétaire de 7 M€ pour mettre en place des projets de développement local qui renforcent et complètent les politiques régionales.

Vue de la ville de Dinan
Le pays de Dinan Diaphane - Ell Prod

Depuis de nombreuses années, la Région Bretagne choisit de s'appuyer sur les pays pour mettre en œuvre sa politique d'aménagement du territoire (dans le cadre de contrats de partenariat) : une échelle de territoire cohérente, intéressante pour réaliser bon nombre de projets d'équipement, de services ou d'aménagement... Articuler développement régional et local : c'est tout le sens des nouveaux contrats de partenariat établis avec les 21 Pays et l'association des îles du Ponant. A travers une stratégie régionale qui tient à favoriser l'égalité des territoires (grâce à une péréquation renforcée), il s'agit d'encourager le développement local par un soutien fort à l'ingénierie des projets et de susciter la création de nouveaux emplois dans les territoires. Après les contrats de partenariat Europe-Région-Pays de Brest, Pontivy, Centre Bretagne, Fougères, Brocéliande, Redon-Bretagne Sud, Ploërmel-Coeur de Bretagne, Centre-Ouest Bretagne, Cornouaille, Saint-Malo et Saint-Brieuc, Morlaix, Guinpamp,Trégor-Goëllo, Vitré et Vallons-de-Vilaine, Auray, Lorient, Vannes et Dinan, c'est au tour de celui du pays de Rennes d'être signés cette semaine. Ils bénéficiera d'une enveloppe de 7 M€pour financer les projets définis autour des différentes priorités du pays.

Le contrat du pays de Rennes

Enveloppe de  7 M€

Le contrat de partenariat Europe-Région-Pays de Rennes  porte sur une première enveloppe - définie jusqu'en 2016 - de   7 M€ destinée à financer des projets autour de trois  priorités  :

  • Renforcer l'accessibilité du territoire (1,8M€)
    Nouveaux services de mobilité (autopartage, covoiturage) et de billettique STAR, coordination des déplacements sur le pays, pôles d'échanges multimodaux.
  • Conforter l'armature urbaine (3,5 M€)
    Réhabilitation des quartiers du Blosne et de Maurepas
  • Valoriser le territoire et ses ressources (tourisme et transition énergétique)
    Sites touristiques prioritaires, performance énergétique de l'habitat, énergie renouvelables.

Signature du contrat le 10 novembre dans les locaux du Pays de Rennes à Rennes

Et aussi

Le contrat du pays d'Auray

Enveloppe de 2,68 M€ 

Le contrat de partenariat Europe-Région-Pays d'Auray 2014-2020 porte sur une première enveloppe - définie jusqu'en 2016 - de 2,684 M€ destinée à financer des projets construits autour de trois  priorités de développement :

  • « Travailler en Pays d'Auray » : structurer les filières locales (agriculture, pêche et conchyliculture, tourisme...) pour favoriser les emplois pérennes
  • « Habiter en Pays d'Auray » : maintenir un territoire équilibré et solidaire en termes de logement, commerces, nouvelles mobilités...
  • « S'épanouir en Pays d'Auray » : préserver et valoriser le cadre de vie, les ressources et l'identité.
  • Les services à la population dits “essentiels”  20 % du contrat sera dédiée aux services à la population, dits “essentiels”. Le Pays d'Auray a choisi de concentrer son action sur le champ culturel et sportif avec la volonté d'optimiser l’utilisation des équipements existants et de mutualiser les services pour répondre aux besoins de tous.

La visite de la base nautique financé dans le cadre du contrat précédent a précédé  la signature du contrat de partenariat 2016-2020 le 8 juillet

Le contrat du pays de Lorient

Enveloppe 8 M€

Enveloppe 8 M€ sera répartie, d'ici à 2016, entre 2 priorités de développement : préparer la transition énergétique (accessibilité, intermodalité et rénovation de logements) et agir pour la richesse maritime du pays.
Le contrat de partenariat Europe-Région-Pays de Lorient 2014-2020 porte sur une première enveloppe - définie jusqu'en 2016  - de 8 M€ destinée à financer des projets construits autour de deux priorités de développement :

  • Préparer la transition énergétique : favoriser l'accessibilité, développer l'intermodalité, rénover le parc de logements ;
  • Agir pour la richesse maritime du pays.
  • Les services à la population dits “essentiels”
    Enfin, 20 % du contrat (soit 1,5 M€) sera dédiée aux services à la population, dits Services “essentiels” pour répondre aux besoins des familles dans les domaines de la culture, de la santé, du sport, de l'enfance et de la jeunesse.

La signature du contrat de partenariat 2016-2020  a eu lieu le 8 juillet

Le contrat du pays de Vannes

Enveloppe de 5,5 M€

Le contrat de partenariat Europe-Région-Pays de Vannes 2014-2020, élaboré avec l'ensemble des acteurs locaux, porte sur une première enveloppe - définie jusqu'en 2016 - de 5,5 M€ destinée à financer des projets construits autour de trois  priorités de développement :

  • Accompagner le développement et les mutations économiques : maintenir l'agriculture, les filières industrielles et tertiaires tout en favorisant la création d'activités, de niches productives, de tourisme dans l'arrière-pays...
  • Encadrer la croissance démographique : répondre à cette dynamique en maintenant la qualité de vie ;
  • S'engager dans la transition énergétique et préserver le cadre de vie : rénovation thermique, bois-énergie, nouvelles mobilités, préservation du patrimoine naturel, notamment côtier (submersion marine).
  • Les services à la population, dits “essentiels”
    20 % du contrat (1,1 M€) sera dédiée aux services à la population, dits “essentiels”.  Le Pays souhaite porter ses efforts sur des équipements de proximité, dans une logique de « chaîne d’accessibilité » des usagers, dans des quartiers de Vannes mais aussi dans des zones peu denses ou vieillissantes (écoles, cantines scolaires, équipements sportifs culturels et de loisirs mutualisés...).

La  visite du groupement d'employeurs Vénétis a précédé la signature du contrat de partenariat (le 8 juillet)

Le contrat du pays de Dinan

Enveloppe de 4,1 M€

Le contrat de partenariat Europe-Région-Pays de Dinan 2014-2020 porte sur une première enveloppe - définie jusqu'en 2016 - de 4,1 M€ destinée à financer des projets construits autour de trois priorités :

  • L'attractivité du territoire : accueil et maintien des jeunes, développement des compétences et de l'innovation, renforcement du caractère maritime du Pays...  
  • Un urbanisme et des déplacements durables : revitalisation des centre-bourgs, structuration de la mobilité...
  • Les services collectifs “essentiels” en direction de l'enfance et l'offre de santé
  • Renforcer le pôle central
    Une attention particulière sera aussi portée au renforcement du « pôle central » assuré par la petite « agglomération » dinnanaise (qui englobe les 27 000 habitants des communes de Dinan, Lanvallay, Léhon, Quévert, Taden et Trélivan, soit) ainsi que des pôles « secondaires » complémentaires : Plancoët et les bipôles de Broons-Caulnes et Matignon–Saint-Cast le Guildo.

Une visite du Centre d'Interprétation du Patrimoine Coriosolis soutenu par la Région dans le cadre du précédent contrat Région-Pays a précédé la signature du nouveau contrat 2016-2020 le 9 juillet 2015.

Le contrat du pays de Morlaix

Enveloppe 5,2 M€

Le contrat de partenariat Europe-Région-Pays de Morlaix 2014-2020, élaboré avec l'ensemble des acteurs locaux, porte sur une première enveloppe - définie jusqu'en 2016 - de 5,2 M€ destinée à financer des projets construits autour de trois priorités de développement :

  • La restructuration et l'essor économique du territoire : appui aux entreprises, restructuration de friches, soutien aux activités primaires...
  • La mise en valeur des atouts du Pays comme leviers d'attractivité : richesses naturelles, culturelles, touristiques et patrimoniales.
  • Les actions améliorant la cohésion et l'accessibilité : pôle d'échange multimodal de Morlaix, qualité de l'habitat...
  • Services à la population, dits “essentiels”: une part importante du contrat sera aussi dédiée à aux services à la population, dits “essentiels”, pour accompagner les projets communaux mutualisés du Pays.

Une visite de l'IUT en travaux, dont l'équipement a été soutenu via le précédent contrat de pays, a suivi  la signature du contrat de partenariat 2014-2020 (le 29 juin 2015).

Le contrat du Pays de Morlaix

Le contrat des pays de Guingamp et du Tregor-Goëllo

Enveloppe globale  8,3M€ (dont 2 M€ partagés pour des projets d'accessibilité ferroviaire)

Le Pays de Guingamp et le Pays du Trégor-Goël partagent les mêmes caractéristiques et enjeux. Encouragés par la Région, ils ont choisi de mutualiser leur développement : un contrat commun, élaboré avec l'ensemble des acteurs locaux, porte sur une première enveloppe globale - définie jusqu'en 2016 - de 8,3 M€ pour les deux pays  (dont 2 M€ partagés pour des projets d'accessibilité ferroviaire).

Il financera des projets définis notamment autour des  trois orientations de développement partagées.

  • Le renforcement de l'accessibilité des territoires, notamment autour du projet du Pôle d'échange multimodal (PEM) de la gare de Guingamp, structurant pour les deux territoires
  • Le développement de la dimension Terre & Mer
  • La mise en œuvre des orientations de la Charte de l'environnement, pour un développement durable.

 Chaque Pays a aussi  défini ses priorités propres :

  • Pour le Pays de Guingamp : attractivité économique, développement rural et maritime et attractivité résidentielle
  • Pour le pays du Trégor-Goëlo : dynamisation économique, attractivité du territoire et renforcement de la dimension Terre & Mer

Une visite de la maison de l'enfance jeunesse à Cavan, soutenue via le précédent contrat de pays, a précédé la signature du contrat de partenariat 2014-2020 (le 29 juin 2015).

Le contrat du Pays de Guingamp et le contrat de Pays du Trégor Goëllo

Le contrat du  pays de Vitré

Enveloppe 2,8 M€

Le contrat de partenariat Europe-Région- Pays de Vitré - Porte de Bretagne 2014-2020, élaboré avec l'ensemble des acteurs locaux, porte sur une première enveloppe - définie jusqu'en 2016 - permettra de soutenir les projets définis autour de trois priorités de développement :

  • Développer la mobilité et l'accessibilité (1,13 M€) : bien que diversifiée et dense, l'offre de transport reste essentiellement tournée vers Rennes et développée autour des pôles urbains. Il s'agit donc, ici, de développer l'offre de transports collectifs et de nouvelles pratiques, d'aménager le pôle d'échange multimodal...
  • Réussir la transition énergétique du Pays (0,8 M€) : le pays de Vitré est l'un des plus consommateurs d'énergie par habitant en Bretagne tout en étant faiblement producteur d'énergies renouvelables, malgré un potentiel élevé. L'objectif : inverser ces tendances notamment via la rénovation énergétique du bâti.
  • Pérenniser la dynamique industrielle et agricole et poursuivre la diversification du tissu économique (0,3 M€) : si le pays est le plus industrialisé de Bretagne, il doit devenir encore plus attractif pour les activités économiques et diversifié pour éviter que les jeunes ne quittent le territoire.
  • Les services dits “essentiels” à la population (0,56 M€) mobiliseront aussi 20 % de l'enveloppe régionale pour développer les services pour la petite enfance, l'enfance et la jeunesse et adapter les services et équipements en matière de santé au vieillissement d'une autre frange de la population. Ces nouveaux services passent, en particulier, par le déploiement d'usages et services numériqued (e-santé, e-culture, e-éducation).

Une visite  de la maison de santé de Val d'Izé financée via le précédent contrat de pays (bâtiment de 480 m² regroupant plusieurs professionnels de santé) précédera la signature du contrat de partenariat (le 3 juillet 2015).

Le contrat du pays de Vitré

Le contrat du  pays des Vallons-de-Vilaine

Enveloppe de 1,5 M€

Le contrat de partenariat Europe-Région-Pays des vallons de Vilaine 2014-2020, élaboré avec l'ensemble des acteurs locaux, porte sur une première enveloppe -définie jusqu'en 2016- de 1,5 M€ destinée à financer des projets construits autour de trois  priorités :

  • Accompagner les mutations économiques et soutenir la création d'emplois locaux
  • Concilier la dynamique du territoire et la préservation de son identité
  • Conduire la transition énergétique du territoire : réduction de l'empreint écologique, production locale
  • Les services dits “essentiels”. Le contrat permettra aussi (20 % de cette 1ère enveloppe) de favoriser le développement de services dits “essentiels” pour améliorer la qualité de vie des habitants et renforcer les services enfance et jeunesse.

Une visite de la halte fluviale de Pont-Réan, soutenue dans le cadre du précédent contrat, précédera la signature du nouveau contrat de partenariat (le 3 juillet 2015)

Le contrat du pays des Vallons-de-Vilaine

Le contrat  du Pays de Saint-Brieuc

Enveloppe 6,4 M€

Le contrat  du Pays de Saint-Brieuc 2014-2020 porte sur une première enveloppe - définie jusqu'en 2016 - de 6,4 M€ destinée à financer des projets construits autour de deux priorités de développement :

- La transition énergétique et écologique du territoire : énergies renouvelables, évolution des modes de vie et de déplacement, préservation des ressources...
- L'économie durable pour maintenir et développer l'emploi.

Une part importante du contrat sera aussi dédiée à un rééquilibrage territorial (renforcement de la ville-centre, revitalisation des centres-bourgs, amélioration de l'habitat, consommation limitée du foncier...) et à l'apport de services dits “essentiels” pour maintenir les capacités d'accueil de nouvelles populations du Pays.

Une  visite de la base nautique binicaise du pôle nautique Sud Goëlo, dont la restructuration avait été soutenue (280 000 €) dans le cadre du précédent contrat, précédera la signature du nouveau contrat le 24 juin 2015.

Le contrat de pays de Saint-Brieuc

Le contrat du pays de Saint-Malo

Enveloppe 5,69 M€

Le contrat de Saint-Malo 2014-2020 porte sur une première enveloppe - définie jusqu'en 2016 - de 5,69 M€ destinée à financer des projets définis
autour de trois  priorités de développement :

- Soutenir l'innovation et l’investissement afin de renforcer les filières porteuses sur le territoire (tourisme, agriculture, mer, numérique)

- Accompagner les acteurs pour limiter les impacts des développements passés et à venir sur l'environnement

- Encourager le déploiement d'une offre de déplacement multimodale 

- Des aménagements pour maintenir les capacités d'accueil du pays

Une part importante du contrat sera également dédiée aux aménagements nécessaires pour assurer un équilibre du territoire et maintenir ses capacités d'accueil de nouvelles populations en termes d'aménagements, d'équipements, de services.

Le contrat de pays de Saint-Malo 

Une visite de la salle des sports de la commune, dont la réalisation a été soutenue (110 000 €) dans le cadre du contrat de pays 2006-2012, a précédé la signature du contrat 2014-2020 le 15 juin.

Le contrat du pays de Ploërmel-Coeur de Bretagne

Enveloppe 2,5 M€

Le contrat de Ploërmel  porte sur une première enveloppe - définie jusqu'en 2016 - de 2,5 M€. Elle financera des projets définis autour de trois grandes priorités :
- Redonner vie aux centres-bourgs via, notamment, un espace public attractif et une offre de logements sociaux rénovés de qualité
- Développer les mobilités, intra et extra pays, et renforcer les équipements structurants (loisirs, santé..)
- Dynamiser les différentes économies, agricole, industrielle, touristique, de manière endogène et durable

Une visite du circuit de valorisation et d'interprétation du patrimoine fluvial de Josselin (financé avec l'aide de la Région) suivra la signature de ce contrat Région-Europe-Pays 2014-2020 (le 8 juin).

Le contrat du pays de Ploërmel-Coeur de Bretagne

Le contrat du pays du Centre-Ouest Bretagne

Enveloppe  5,2 M€

Le contrat du Centre-Ouest Bretagne (COB) 2014-2020, élaboré avec l'ensemble des acteurs locaux, portera d'abord sur une première dotation - définie jusqu'en 2016 - de 5,2 M€. Elle financera des projets définis autour de quatre grandes priorités :
- L'attractivité économique du territoire en termes d'accueil d'entreprises et de création d'emplois
- La transition énergétique pour faire du COB un éco-territoire qui tende vers l'autosuffisance
- Le développement d'une offre culturelle et touristique, fondée sur l'identité du pays
- Le rééquilibrage territorial en redynamisant les centres-bourgs et les petites villes, en termes de logements, de commerces et de services de santé
- Le soutien apporté aux services collectifs essentiels, ciblant notamment l'enfance/jeunesse et la santé, s'ajoute à ces quatre grandes priorités

La visite de l'éco-quartier Ti-Coat, financé avec l'aide de la Région, précédera la signature de ce contrat (le 8 juin).

Le contrat du pays du Centre-Ouest Bretagne

Le contrat du pays de Cornouaille

Enveloppe  12,3 M€

Le contrat de Cornouaille 2014-2020 porte sur une première enveloppe - définie jusqu'en 2016 - de 12,3 M€. Elle financera des projets définis autour de quatre priorités :
- « Une Cornouaille mobilisée pour l'économie et l'emploi » : agriculture et alimentation, innovation et formation...
- « Une Cornouaille maritime et touristique »:  reconnaissance comme territoire de référence pour la pêche durable,  affirmation de sa vocation touristique (développement nautique, valorisation du patrimoine naturel...)
- « Une Cornouaille riche de ses centralités et mobilités » :  revitalisation des centres-bourgs, rééquilibrage géographique de l'offre de logements sociaux, diffusion des effets de la ligne à grande vitesse  à tout le pays.
- Le développement et la modernisation de services collectifs dits “essentiels” : accueil de la petite enfance, pôles multiservices, commerces de proximité, outils culturels et sportifs...

La visite du site de Moulin Blanc, pour lequel un projet de valorisation est à l'étude, à Mellac, suivra la signature de ce contrat (prévue le 12 juin).

Le contrat de pays de Cornouailles

Le contrat du pays de Redon-Bretagne Sud

Enveloppe 2,9 M€

Ce contrat porte sur une première enveloppe - définie jusqu'en 2016 - de 2,9 M€. Il financera des projets définis autour de 4 priorités :

- L'accessibilité par tous et pour tous du territoire par le développement de mobilités durables
- La promotion d'une offre de logement de qualité et économe en énergie via la rénovation du parc social existant
- L'accompagnement des mutations économiques et des innovations
- Les services collectifs dits ”essentiels” ciblés sur l'offre en matière d'accueil de la petite enfance, de culture et de services liés à la santé et au bien-être.

Une visite de la ferme du Coueslé à Allaire réhabilitée en centre de transmission des savoirs, notamment sur le changement climatique a précéde la signature de ce contrat (ce projet avait été soutenu dans le cadre du précédent contrat de pays 2006-2012).

Le contrat du Pays de Redon

Le contrat du pays de Brocéliande

Enveloppe 1,5 M€

Ce contrat porte sur une première enveloppe - définie jusqu'en 2016 - de 1,5 M€. Il financera des projets définis autour de quatre priorités :
-  Le développement de l'économie locale en particulier avec l'installation de nouvelles activités
-  L'habitat et les services à la population à diversifier et améliorer pour attirer de nouveaux habitants
- L'environnement et la transition énergétique
- Les « services collectifs essentiels » ciblés sur l'égalité des chances, la promotion de la santé et l'accès à l'emploi notamment vis-à-vis des jeunes

Le contrat du pays de Brocéliande

Une visite de « La Porte des Secrets » (équipement soutenu dans le cadre du précédent contrat 2006-2012, avec un parcours scénographique d’interprétation pour comprendre toutes les facettes de Brocéliande) a précédé la signature de ce contrat.

Le contrat du pays de Fougères

Enveloppe 3,44 M€
Ce contrat porte sur une première enveloppe - définie jusqu'en 2016 - de 3,44 M€. Il financera des projets de territoire définis autour de trois priorités :
- L'attractivité économique
- La transition énergétique
- Les «services collectifs essentiels» ciblés sur les thématiques : santé, enfance-jeunesse, personnes âgées et transports
- Une attention particulière sera aussi portée au rééquilibrage social, démographique et économique de Louvigné Communauté et Antrain Communauté. La ville centre de Fougères sera également l'objet d'une attention particulière dans le cadre de cet axe.  

La visite d'un bâtiment co-financé dans le cadre du précédent contrat 2006-2012 a précédé la signature du  contrat. Il regroupe trois pôles d'activités - restaurant scolaire, médiathèque, salle adolescents - sur un  même espace permettant d'accueillir des expositions thématiques et de familiariser le public avec l'univers du livre.

Le contrat du pays de Fougères

Le contrat du pays de Pontivy

Enveloppe : 3,36 M€

Ce contrat financera des projets de territoire définis autour de plusieurs priorités :

  • Accompagner le développement économique
  • Engager la transition énergétique
  • Renforcer l'attractivité du territoire
  • Le rééquilibrage territorial
  • Les services collectifs essentiels

          Le contrat de pays de Pontivy

Le contrat du pays du Centre-Bretagne

Enveloppe : 1,99 M€

Ce contrat financera des projets de territoire définis autour de plusieurs priorités :

  • L'attractivité résidentielle
  • La connectivité du territoire
  • La diversification économique
  • Les services collectifs essentiels

          Le contrat de pays du Centre-Bretagne

Le contrat du pays de Brest

Enveloppe de 12,84 M€

Le contrat de partenariat du Pays de Brest  financera des projets définis autour de quatre priorités :

  • L'attractivité du territoire,
  • La dynamique économique,
  • L'aménagement équilibré et durable du territoire,
  • Les “services collectifs essentiels” ciblé sur la rénovation et la réhabilitation des équipements existants.

          Le contrat du pays de Brest

Sur 21 contrats de partenariat Europe-Région-Pays, 12 ont été approuvés par le Conseil régional le 10 avril dernier et les autres le seront en juin. 

Les contrats de partenariats Europe-Région-Pays pour 2014-2020

Les nouveaux Contrats de partenariats Europe-Région-Pays pour 2014-2020 ont pour objectif de coordonner les stratégies européennes, nationales, régionales et locales en matière d'aménagement du territoire. La Région a, en effet, souhaité intégrer les fonds européens, dont elle est devenue autorité de gestion, à l'enveloppe globale des contrats pour mieux articuler ces différents échelons de gouvernance et leurs dispositifs financiers respectifs. La nouvelle génération de contrats est l'aboutissement d'un long travail de concertation. Un appel à manifestation d'intérêt avait invité les 21 pays et l'association des îles du Ponant à présenter leur stratégie de développement en identifiant les grandes priorités sur lesquelles ils souhaitaient mobiliser les fonds régionaux et les fonds européens.

A quoi servent ces fonds ?

La Région collabore depuis de nombreuses années avec ces territoires pour la mise en œuvre de sa politique d'aménagement. De par l'espace qu'il couvre, les collaborations entre collectivités qu'il génère et la cohésion qu'il crée, le Pays a été identifié par la Région comme l'espace et le collectif d'acteurs le plus efficient pour développer la Bretagne toute entière.

Les fonds sont utilisés pour financer des projets en cohérence avec les stratégies de développement mises en lumière par chaque contrat : accompagnement de nouvelles filières créatrices d’emplois, renforcement des bourgs et centres-villes par l'habitat social ou les services, investissements en faveur d'écoles, d'équipements sociaux-culturels ou sportifs, de pôles de services, des mobilités (intermodalité, mobilités douces...)...