Présentation du projet SMILE - SMart Ideas to Link Energies
Un grand réseau électrique intelligent pour l'Ouest

Les deux Conseils régionaux de Bretagne et des Pays de la Loire, ainsi que les 9 syndicats départementaux d'électricité regroupés en deux Pôles énergie, ont souhaité candidater ensemble à l’appel à projets national sur les smarts grids, avec pour objectif de bâtir un Grand Réseau Électrique Intelligent dans l’Ouest de la France. A l'occasion de la 5e édition du salon, ils ont présenté le projet SMILE, qui s'appuie sur leurs atouts industriels en matière de numérique, énergies renouvelables et transition énergétique.

A Le boeuf, E Bouchaud, D Ramard au Salon Smart grids 2015 CRB

Le 15 avril dernier, les ministères de l’Economie et de l'Energie lançaient, dans le cadre de la « Nouvelle France Industrielle », un appel à projets sur les réseaux intelligents, dont les territoires atlantiques se sont aussitôt emparés. A ce jour, plus de 70 entreprises bretonnes et ligériennes, grands groupes ou start-ups, travaillent au montage des projets pour répondre à l'AP d'ici juillet prochain. Bretagne et Pays de la Loire estiment à 300 M€ le montant des investissements qui seraient réalisés par les entreprises, les collectivités, les gestionnaires de réseau et l’État, entre 2017 et 2019.

 

Bretagne et Pays de la Loire sont donc en ordre de marche pour devenir des régions pionnières dans le domaine des réseaux énergétiques intelligents. Mobilité électrique et bornes de recharge, intégration des énergies renouvelables terrestres et marines, stockage, déploiement d'objets connectés dans les bâtiments et les villes, cyber-sécurité dans l'énergie, volet « smart-city » à Nantes et Rennes... sont autant de domaines dans lesquels elles sont déjà positionnées.

 

  • La Bretagne compte dès à présent 10 boucles énergétiques locales et plus de 200 acteurs sur l’ensemble de la chaîne de valeur, de la production à la maîtrise de l’énergie. Sur le salon, 12 entreprises bretonnes seront présentes sur le pavillon collectif, animé par l'agence économique BDI, ou sur leur propre stand : Citizen data, Willer, Energiency, Barillec (Actemium), Ijinius, Wi6labs, Dropbird, Vity, Niji mais aussi Kerlink, NKE et Actility.

Un focus particulier sera apporté durant ces 3 jours au projet de maîtrise de l'énergie SOLENN (ErDF/Niji) qui va permettre de tester le fonctionnement des compteurs Linky installés dès l'automne sur le territoire de Lorient.

 

  • Dans les Pays de la Loire, le projet SMART GRID VENDEE est le plus gros démonstrateur d'Europe. Il teste actuellement à l'échelle du département, l'intégration des énergies renouvelables au réseau et les capacités d'intégration des véhicules électriques. Mené par un consortium de 8 partenaires publics et privés (le SyDEV, ErDF, Alstom, Actility...), ce projet représente un investissement de près de 30 M€.

 

Etaient présents sur le salon :

Dominique Ramard, conseiller régional délégué à l'énergie pour la Région Bretagne,
Emmanuelle Bouchaud, vice-présidente déléguée à l'énergie de la Région Pays de la Loire,
Alain Leboeuf, président du Syndicat d'électricité de Vendée,
et des Directeurs des Syndicats d'électricité du Morbihan, du Finistère et des Côtes d'Armor.

 

Dix boucles énergétiques locales en Bretagne

 

Pour la 4e année consécutive, le Conseil régional lance un appel à projets pour accompagner les territoires bretons dans le développement d'un projet énergétique global, autour des trois axes : la maîtrise de l’énergie, la valorisation des sources d’énergie renouvelable et l’adéquation, la meilleure possible, entre les besoins résiduels et la production locale d’énergie. Les collectivités bretonnes ont jusqu'au 30 juin pour candidater.

 

A ce jour, dix collectivités de toutes tailles -Brest Métropole Océane, la Communauté de communes du Val d’Ille, Lorient Agglomération, Poher Communauté, Coglais Communauté Marches de Bretagne, Rennes Métropole, Saint-Brieuc Agglomération, le Pays de Pontivy, Lannion-Trégor Communauté et Quimper Communauté- ont été soutenues dans la mise en place de leur boucle vertueuse production/ consommation de ressources (appel à projets 2012, 2013 et 2014).

 

SOLENN, expérimentation de Smart Grid à Lorient fin 2015

 

Pour répondre aux défis de la transition énergétique, un consortium de 12 partenaires publics et privés, coordonné par le gestionnaire de réseau ERDF, a lancé en février dernier une expérimentation nommée SOLENN, comme SOLidarité ENergie iNovation. Un projet innovant qui concerne deux des enjeux du Pacte électrique breton : la maîtrise de la demande en électricité et la sécurisation de l’alimentation électrique.

Ce Smart Grid (réseau intelligent) vise à proposer aux consommateurs des outils pour mieux maîtriser leur consommation d’électricité, à aider la collectivité à mobiliser ses habitants, et à tester des outils pour sécuriser l'alimentation en électricité.

 

Concrètement, l’expérimentation rassemblera près de 1 000 consommateurs des villes de Lorient et Ploemeur, dans le Morbihan. Tous seront équipés à l'automne du compteur électrique communicant Linky. Pendant 3 ans, SOLENN testera des outils d’information et d’accompagnement mis à disposition des foyers. D’autres outils permettant à la collectivité de sensibiliser ses administrés et de piloter efficacement sa politique énergétique seront également développés et testés.

 

En cas d’incident ou contrainte sur le réseau, une solution sera mise en oeuvre afin de répartir l'électricité disponible entre clients, en leur assurant le minimum d'énergie nécessaire aux premiers besoins (chauffage, éclairage...). Cette fonction, dite d’écrêtement ciblé, sera testée en alternative à une coupure totale de type délestage.

 

Le budget global de Solenn est de plus de 13 M€, dont 5,3 M€ de soutien financier de l’Etat, dans le cadre des Investissements d’Avenir confiés à l’ADEME.

 


Tags : Cop 21

Modifié le


Partagez ce contenu