Journée d'information sur Interreg
La Région présente les nouveaux programmes de coopération territoriale européenne 2015 - 2020

Très investie dans la politique de cohésion européenne et la mobilisation de fonds communautaires en Bretagne, la Région a organisé, ce jour, une journée d’information dédiée aux programmes de coopération territoriale européenne, sur la période 2015-2020. Pierre Karleskind, vice-président du Conseil régional aux affaires européennes, a donné la parole aux régions européennes en charge de la gestion de ces programmes, afin de présenter les orientations et modalités des nouveaux dispositifs qui s’ouvriront prochainement aux porteurs de projets.

Cette journée a permis de diffuser toutes les informations utiles aux futurs porteurs de projets pour le développement de nouvelles initiatives. Pour illustrer les dispositifs et leurs modalités, plusieurs bénéficiaires bretons sur la programmation précédente sont venus témoigner de leur expérience.

Parmi eux, la société briochine Inno TSD, partenaire et chef de file des projets CHAIN (CHAnnel Innovation Network) puis CHAIN 2, qui visent à mettre en réseau technopoles, pépinières et entreprises innovantes françaises et britanniques, afin, notamment,de développer les échanges commerciaux Transmanche. Parmi les actions mises en place, on peut citer la création d'une base de données franco-britannique unique regroupant des entreprises innovantes bretonnes, normandes et anglaises, intéressées par l’international et les marchés outre-manche, mais aussi l'organisation de conventions d’affaires ciblées - la 8e s'est déroulée au Royaume-Uni en septembre 2014 - ou encore de formations culturelles à l’anglais.

Quatre espaces de coopération territoriale en Bretagne

Financés aussi par le FEDER*, ces programmes, plus connus sous le nom de programmes Interreg, renforcent la coopération entre les régions d'Europe, au service d'un développement durable et équilibré du territoire de l'Union dans toutes ses dimensions. Ils encouragent une intégration plus forte en réduisant les « effets de frontières» grâce des coopérations plus étroites entre acteurs des différentes régions européennes. Sur la période 2015-2020, la Bretagne reste éligible aux mêmes espaces de coopération territoriale européenne :

  • Le programme transfrontalier France (Manche) - Angleterre (Interreg IV A) permet des collaborations entre les régions françaises et britanniques littorales de la Manche et de l’entrée de la mer du Nord,

  • Les programmes transnationaux (Interreg IV B) Espace Atlantique (ci-contre, à gauche), qui associe l’ensemble des territoires européens littoraux de l’Atlantique, de l’Écosse à l’Andalousie, et Europe du Nord Ouest (ci-contre, à droite), qui regroupe la moitié nord de la France, le Royaume-Uni, l’Irlande, la Belgique, le Luxembourg, les Pays-Bas et une partie de l’Allemagne,

  • Le programme de coopération interrégionale Interreg Europe (Interreg IV C) qui permet des échanges d’expériences pour une amélioration des politiques de développement régional à l’échelle de l’ensemble de l’Union européenne.

37,6 M€ de fonds Interreg pour la Bretagne sur la période 2007-2013

Pour rappel, sur la période 2007-2013, la Bretagne a bénéficié, dans ce cadre, de 37,6 M€ de fonds communautaires, répartis sur plus de 130 projets ayant impliqué 140 structures bretonnes (collectivités, centres de recherches, universités, associations, organismes consulaires...), dans de nombreux domaines partagés : innovation, biotechnologies, environnement, énergies marines, nautisme, tourisme et patrimoine, ou encore formation et insertion. Parmi les actions menées, on peut citer :

  • La création d'outils communs pour accueillir des énergies renouvelables dans les territoires périphériques et insulaires (projet transfrontalier Merific),

  • Le suivi transfrontalier des écosystèmes marins de la Manche et la sensibilisation du public aux changements provoqués par les activités humaines (projet transfrontalier Marinexus),

  • Le renforcement des dispositifs de gestion durable des paysages sensibles (projet transfrontalier Cordiale),

  • Le réseau atlantique pour la gestion des risques côtiers (projet transnational Ancorim),

  • Le partage des infrastructures de recherche pour le secteur des biotechnologies dans l'espace atlantique (projet transnational Sharebiotech).

 

* Fonds européen de développement régional