Budget régional 2015
Un budget de 1,388 Md d'euros pour la Région en 2015

Du 15 au 17 décembre, les élus se réuniront en session plénière pour voter le budget régional 2015, dernier de cette mandature. Une enveloppe de 1,388 milliard d'euros à travers laquelle la Région réaffirme la priorité donnée aux investissements, contrairement à ce qui peut être observé dans d'autres collectivités. Malgré un contexte tendu, la Bretagne assume une stratégie financière offensive : elle vient de lancer son premier emprunt obligataire et d'obtenir la confirmation de sa note “AA avec perspective stable” de l'agence de notation financière Fitch Ratings.

Avec un budget de 1,388 milliard d'euros, en très légère diminution par rapport à 2014 (-0,23%), la Région maintient ses priorités en faveur de l’investissement (605,3 M€). Un montant élevé et historique qui se situe dans la continuité de ses ambitions. Et ce, alors même que les tensions sur ses ressources sont très prégnantes : forte baisse des dotations de l’État et stagnation des recettes fiscales (-68 M€ environ, à l'horizon 2017).

Effort maintenu en faveur de l'accessibilité et du développement des territoires

Dans ce cadre, la Région poursuit ses efforts en faveur de l'accessibilité du territoire. Après un pic de financement en 2014 (170 M€), elle va consacrer 100 M€, en 2015, au chantier ferroviaire Bretagne à Grande Vitesse tout en confirmant son engagement pour un service TER de qualité avec, en particulier, la livraison de cinq nouvelles rames à deux niveaux, les Regio2N (17 rames livrées entre 2014 et 2016 pour un montant total de 200 M€). D'autres projets vont dans le même sens : Bretagne Très Haut Débit, avec la montée en puissance du déploiement de la fibre optique (21 M€ en 2015) et le financement assuré de la Région pour la mise à 2 x 2 voies de la RN 164, dite route de Bretagne centrale.

Contrat de plan État-Région et fonds européens
Les priorités pour 2015 s'inscrivent dans le contexte particulier de nouvelles contractualisations, favorables aux projets et à l'investissement.
Sans préjuger des résultats de la négociation du Contrat de plan État-Région (CPER), il est envisageable d'atteindre une mobilisation globale -tous partenaires confondus- de plus de 1,5 Md€ sur la période 2015-2020 qui viendront conforter les engagements pris dans le cadre du Pacte d'avenir pour la Bretagne, fin 2013.
Les fonds européens devraient permettre, sur la même période, de mobiliser près de 950 M€ au titre du FEDER/FSE et 650 M€ au titre du FEADER, auxquels s'ajouteront les 44 M€ de FEAMP gérés par la Région.

Cette année 2015 sera aussi celle des nouveaux contrats de partenariat avec les 21 pays et les îles : un soutien apporté par la Région à leurs projets de développement sur la période 2014-2020 (266 M€ sur 7 ans).

Sur le volet économique, le budget de 91 M€, en augmentation de 4,5 %, sera mis au service de la Glaz économie et des 11 filières identifiées comme prioritaires. Parallèlement, ce seront 7 M€ de plus qu'en 2014 (120,7 M€) qui seront dédiés à la formation, en particulier pour l'accès des demandeurs d'emplois à des formations qualifiantes et le renforcement de la qualité du conseil et de l'orientation.

Côté lycées, 120 M€ seront consacrés aux restructurations immobilières mais aussi à la construction de nouveaux établissements pour faire face à la croissance des effectifs notamment dans le bassin rennais et le Nord du Morbihan. La Région jouera, également, pleinement son nouveau rôle pour définir une carte des formations initiales cohérente, garante d'une meilleure articulation des parcours.

Transition énergétique (boucles énergétiques locales, rénovation habitat), nouvelle gouvernance de l'eau, plan de lutte contre les algues vertes : sur le plan environnemental, la Région poursuivra les stratégies déjà engagées et fera monter en puissance l'innovation durable avec la mise en œuvre du Plan bâtiment durable breton et le développement d'une approche de type “économie circulaire”.
La Région soutiendra également la relance du tourisme amorcée avec l'affirmation des 11 Destinations touristiques de Bretagne et le lancement d'une campagne de promotion nationale avant l'été.

Malgré un budget contraint, la Région fait le choix de ne pas se désengager et maintient son effort pour soutenir les projets culturels et sportifs qui contribuent à son rayonnement et à sa cohésion territoriale.

Notation financière : validation de la stratégie régionale confirmée

“Bonnes performances budgétaires, gestion budgétaire prudente, faible encours de la dette” : le 5 décembre, l'agence de notation financière Fitch Ratings a confirmé la note “AA perspective stable” attribuée à la Région, depuis début 2013. Cette nouvelle analyse conforte la stratégie financière de la collectivité.

Si la notation financière n'est pas une obligation, la Région a choisi de se livrer à cet exercice afin d'avoir une meilleure visibilité auprès de financeurs extérieurs, dans un contexte d'endettement accru.

Emprunt obligataire : confiance des investisseurs et compétitivité des financements

Alors que son programme d'investissements atteint le niveau très élevé de 2,7 milliards d'euros sur la période 2015-2020, la Région a souhaité diversifier ses sources de financement, en ayant recours à des solutions complémentaires de l'emprunt bancaire, efficaces et moins coûteuses. Elle peut y accéder grâce à l'équilibre de ses finances et la maîtrise de son endettement.

Elle a donc signé, en novembre 2014, son premier programme Euro Medium Term Notes (EMTN), plafonné à 500 M€, et lancé une première consultation pour émettre un emprunt obligataire et, ainsi, lever des fonds à hauteur de 70 M€.

La confiance accordée par les investisseurs (prêts sur 10, 14 ou 22 ans) permet à la Région d'obtenir de très bonnes conditions financières et donc de limiter la charge liée à l'emprunt.

Actualités

Communiqués de Presse

  1. Contrat d’objectifs “Produits de la pêche et de l’aquaculture”
    Adapter les compétences et répondre aux besoins du secteur

    Emploi, compétences, formation & orientation : l’État, la Région Bretagne et les organisations professionnelles s’engagent à agir, ensemble, sur ces quatre volets indissociables, pour répondre aux enjeux de la filière des produits de la pêche et de l’aquaculture en Bretagne.

    Pêche 

    Lire la suite


  2. Ports de Saint-Malo et Cancale
    À l’unanimité, la Région confie la gestion à EDEIS pour 10 ans

    Propriétaire des ports de Saint-Malo et Cancale, la Région a engagé en début d’année une consultation en vue de renouveler le contrat de leur concession qui arrive à terme le 31 décembre prochain. À l’issue de la procédure légale qui a donné lieu à plusieurs mois de travail et négociation, l’offre d’EDEIS est apparue comme la plus à même de répond...

    Ports 

    Lire la suite


  3. Le port de Brest évolue
    Entre ville et port, une nouvelle promenade pour les Brestois : ouverture des espaces au public samedi 2 novembre

    Les nouveaux espaces de promenade, aménagés par la Région et ses partenaires dans le cadre du projet de développement du port de Brest, seront ouverts au public à partir du 2 novembre.

    Ports 

    Lire la suite