Le projet de Parc naturel régional Vallée de la Rance Côte d'Emeraude

L'anse du Verger à Cancale, site protégé par le Conservatoire du Littoral. photo : © Simon Bourcier-CRTB
La baie de Cancale et ses parcs à huitre avec vue sur la baie du mont Saint-Michel, classée au patrimoine mondial de l’Unesco. photo : © Yannick Le Gal-CRTB
Cancale. photo : © Yannick Le Gal-CRTB
Vue du Canal de la Rance et du port de Dinan. photo : © Région Bretagne
Le Vieux Pont sur la Rance à Léhon. photo: © Région Bretagne
Carrelets et cabanes de pêcheurs le long de la Rance à la Vieille Vicomté sur la commune de La-Vicomté-sur-Rance. photo : © Région Bretagne
Ostréiculteur Karl Querrien, Les Nielles, à Saint Méloir des Ondes. Photo : © Martin Boudier
Maison de villégiature balnéaire dite villa Port Salut, puis dite villa Cézembre à Dinard. photo : © Région Bretagne
La plage du Sillon et la digue des dunes à Saint-Malo. photo : © Région Bretagne
Passage d'un bateau à l'écluse du Pont-à-l'Abbesse à Tinténiac. photo : © Région Bretagne
Le moulin du Beauchet à Saint-Père-Marc-en-Poulet. photo : © Région Bretagne
Saint Suliac. photo : © Région Bretagne

Consciente de la richesse du territoire du bassin de la Rance et de la nécessité de la préserver, la Région soutient le projet de création d’un Parc naturel régional pour la vallée et l’estuaire de la Rance depuis 2007. Ce territoire recouvre en effet des paysages de très grande qualité : berges de la Rance, sites du littoral, bocages, marqués par la diversité et la richesse d’un patrimoine naturel d’intérêt parfois européen. La Rance représente une zone privilégiée d’hivernage, de nidification et de migration des oiseaux. Plus de 228 espèces ont été signalées sur la Rance maritime, 176 sont protégées au niveau  national, 47 espèces font partie des espèces européennes majeures (Sterne pierregarin, Balbuzard pêcheur, etc.).

Le territoire dispose également, notamment du fait de la présence d’un front littoral, de plusieurs espèces florales protégées au niveau régional et national et d’espèces rares et/ou menacées inscrites sur la liste rouge du massif armoricain.

Enfin, il se distingue par la richesse de son patrimoine historique, bâti et culturel, qu’il s’agisse de la vie maritime ou des maisons de caractère, en passant par l’urbanisme balnéaire. Les sites archéologiques sont nombreux et variés et ont tous une importance au moins régionale.

Le projet du Parc naturel régional Rance-côte d'Emeraude repose sur 76 communes et englobe 184 000 habitants. Son périmètre s’étend du Cap-Fréhel à Cancale d’Ouest en Est et de St-Malo aux portes de Rennes du Nord au Sud. La préparation de la Charte qui délimitera son action et sa stratégie a été confiée par la Région à l'association Coeur Emeraude (Comité Opérationnel des Elus et Usagers de la Rance ). La création du Parc par décret est attendue pour 2020.

PNR Rance



Modifié le : 17 octobre 2014


Partagez ce contenu