La session des 6, 7 et 8 février en bref

Budget 2014, gestion des fonds européens 2014-2020, construction du futur lycée de Ploermel, parc naturel du golfe du Morbihan, nouvelle convention avec la SNCF pour organiser le transport TER de voyageurs, aménagement du port de Brest pour accueillir en particulier la filière industrielle émergente des énergies marines. Retrouvez l'essentiel des décisions de cette première session de l'année.

Le budget primitif 2014

Philippe Erard

Pour 2014, le montant du budget primitf s'élève à 1,39 milliard d'euros. En croissance de +4,2% par rapport à l’an dernier, il confirme la poursuite de l’effort régional et le maintien d’un haut niveau d’intervention, malgré la crise économique. Ce budget s’inscrit dans la continuité de la stratégie ambitieuse de la Région, qui se traduit par l’engagement d’un montant record d’investissements (+8% en 2014). Il est aussi marqué par la conjoncture qui conduit la Région à adapter son action aux besoins et attentes de la population bretonne. Trois orientations majeures dans ce budget pour la Bretagne : performance, compétitivité et attractivité

Les chantiers majeurs du budget régional 2014

Améliorer la performance du territoire

Alors que d’autres acteurs publics réduisent leurs interventions, la Région poursuit l’accélération de ses engagements en faveur de l’accessibilité du territoire et mobilise des moyens inédits en faveur du développement et des transports.

  • 170M€ pour le Bretagne à Grande Vitesse, modernisation des gares et amélioration des services TER, 
  • accélération des engagements sur la RN 64, 
  • premiers travaux de déploiement de la fibre dans le cadre de Bretagne Très Haut Débit, 
  • 220M€ jusqu'en 2017 pour le développement du port de Brest (afin de permettre l'accueil des énergies marines renouvelables).

Renforcer la compétitivité économique

Dans le contexte actuel, outre l’accélération des grands travaux publics, la Région mobilise des moyens importants pour renforcer la compétitivité économique bretonne.

  • Ouverture de 500 places de formation supplémentaires pour développer l'offre de formation professionnelle,
  • mise en oeuvre du plan pour l'agriculture et l'agroalimentaire (élément majeur du Pacte d'Avenir pour la Bretagne),
  • augmentation d'environ 10% des moyens alloués à la modernisation des outils productifs.

Accroître l'attractivité et l'équilibre territorial

  • 266M€ sur six ans consacrés aux nouveaux contrats de partenariat avec les 21 Pays bretons,
  • améliorer le dynamisme cultel et sportif régional.

Le budget complet par politiques

 

Le vote des groupes :
Groupe socialiste et apparenté-es: « Pour »
Groupe communiste : « Pour »
Groupe Bretagne Écologie : « Pour »
Groupe UDB autonomie et écologie : « Pour »
Groupe Europe Écologie Les Verts Bretagne : « Abstention » (« Pour » sur les recettes, « Abstention » sur les dépenses)
Groupe Droite et Centre Bretagne : « Contre »

La préparation des programmes opérationnels des fonds européens 2014-2020

DR

Depuis début 2014, la Région a la possibilité de prendre en charge la gestion du FEDER et du FEADER ainsi que du FSE sur la partie enveloppe régionale. Afin de préparer cette transition, elle a engagé, en 2013, une réflexion régionale en travaillant tout au long de l'année en concertation avec les institutions, les partenaires économiques, sociaux et environnementaux sur les différents programmes européens dont elle aura la gestion directe. Après avoir finalisé les contenus de tous les programmes, elle entre maintenant dans la phase de candidature et de négociation officielle avec la Commission européenne pour le transfert de cette autorité de gestion pour la période de programmation 2014/2020.

Lire la délibération

Le projet de parc naturel régional du golfe du Morbihan

Xavier Dubois-CRTB

La charte du projet de création du parc naturel régional du Morbihan a été adoptée. Grâce à ce vote, le parc devrait voir le jour en 2014. Ce classement permettra ainsi de protéger et préserver ce territoire qui s'étend sur 30 à 38 communes. Cette charte dont l'objectif est de proposer un véritable projet de territoire autour d'une gestion maîtrisée et partagée du Golfe du Morbihan, s'articule autour de trois axes : faire des patrimoines un atout pour le Golfe, en assurer un développement durable et solidaire, et mettre l'homme au coeur de ce projet de territoire pour les douze années à venir.

Voir la délibération

La réalisation du futur lycée public du pays de Ploërmel

Emmanuel Pain

Un nouveau lycée public sera construit à Ploermël, dans le Morbihan, pour répondre aux besoins de ce territoire. Installé en 2012 par la Région Bretagne (responsable de la construction et de la rénovation des lycées en Bretagne) et le rectorat d’Académie, le comité de pilotage, chargé de suivre les différentes étapes nécessaires au projet avait préalablement évalué les besoins du territoire en termes d'offre de formation, d'effectifs de lycéens et d'évolution démographique. Lors de cette session, le projet de construction est entré dans une phase concrète grâce au vote du démarrage des démarches administratives et techniques nécessaires à la mise en oeuvre du projet.

Voir la délibération

Transport TER de voyageurs : prolongation de la convention Région-SNCF

Philippe Fraysseix

Avec l'arrivée de la Ligne à Grande Vitesse en 2017 et les incertitudes sur les ressources financières, la convention relative à l'organisation et au financement du service public de transport régional des voyageurs a été prolongée jusqu'en 2017. Dans les quatre années à venir sont en effet prévus : la réorganisation complète de l'offre TER (due à l'arrivée de la LGV), la poursuite de la mise en oeuvre de pôles d'échanges multimodaux et la livraison de nouvelles infrastructures sur les lignes Dol-Dinan, Plouaret-Lannion et Brest-Quimper, l'arrivée de nouvelles rames pour alléger la sur-occupation des TER.

Voir la délibération

Le développement du port de Brest : programme de travaux et enveloppe financière

Hippocampe

Après le travail de concertation mené en 2012 autour du projet, le développement du port de Brest franchit une nouvelle étape avec le vote du programme des travaux dont le montant alloué s'élève à 220M€. Les travaux, qui démarreront en 2015, visent à accroître l'activité portuaire commerciale et accueillir de nouvelles activités industrielles notamment liées aux énergies marines renouvelables. Ils se dérouleront en deux phases :

2015/2017 : 68M€
implantation d'un quai Energies marines renouvelables pour les navires spécialisés et le chargement de colis de grande taille, une plateforme de manutention pour accueillir le stockage et le transit de colis de grande masse, un quai sablier de 100m de long, création d'une voierie sur le polder, implantation des premières usines. 

2017/2018 : 86,5M€
dragage de toutes les zones, aménagements paysagers pour créer des espaces de promenade et constituer une barrière phonique et visuelle, consolidation et aménagement de 20ha en partie terrestre qui offriront ainsi 50ha aux industriels des EMR.

2018/2020 : 54,4M€
construction du quai en mer pour accueillir les deux éoliennes flottantes. 

Voir la délibération

Les voeux de la session

Modifié le


Partagez ce contenu