Expérimentation
Action innovante pour accompagner les ex-salariées de l'entreprise Doux

L’action conduite dans le Finistère pour aider les 280 femmes licenciées du pôle frais de Doux en septembre 2012 à se reclasser est l’une des expérimentations menées par la Région Bretagne à travers sa politique régionale pour l’égalité professionnelle.


Roignant / Andia

Entre La Vraie-Croix, Pleucadeuc et Sérent, les femmes représentent 66 % des ex-salariés Doux. Ouvrières ou employées dans 84% des cas, elles ont davantage de difficultés que les hommes à retrouver un emploi (un an après les licenciements de l'entreprise Doux, seules 12 % des femmes avaient retrouvé un CDD ou CDI contre 25 % des hommes) . Au-delà du cumul âge (la plupart a dépassé 50 ans), emploi peu qualifié, faible mobilité et manque de confiance, elles  témoignent d’un attachement à leur territoire. D’où l’idée de la Région de lancer une action innovante prenant en compte cette situation particulière, pour compléter les dispositifs de reclassement déjà existants.

Des citoyennes actrices de leur territoire

La collectivité a donc conduit en direction des femmes des ex-salariées du groupe une approche sexuée, à la fois individuelle et solidaire, en lien étroit avec les acteurs locaux pour les mettre en relation ces femmes avec  les entreprises et les activités possibles de leur territoire (voir encadré). Le principe, c’est aussi de « faire » avec les ex-salariées elles-mêmes pour leur redonner confiance. Au-delà des stages et parrainages en entreprise, ces femmes ont ainsi participé à plusieurs projets, pour explorer ce territoire qu'elles connaissent bien dans de nouvelles directions :

  • Réflexion sur le tourisme rural (avec l'éventualité de créer table d'hôte ou gîte) et la création de sentiers de randonnées sonores,
  • Découverte des métiers dits non féminins dans les autres activités industrielles du territoire via la réalisation d’un film… 

 

Expérimenter sur un territoire
Lancée par la Région en accord avec le ministère des Droits des femmes, cette expérimentation s’inscrit dans le cadre des actions innovantes de la collectivité en matière d’égalité professionnelle. Un travail a été engagé sur plusieurs mois avec les communautés de communes du Val d’Oust et Lanvaux et du Pays de Questembert et des rencontres ont été organisées avec des entreprises locales (TPE et PME dans l'agriculture, le commerce...), pas toujours identifiées mais pourtant susceptibles de recruter.