Faire face à la crise des vocations maritimes

De récentes études ont rappelé les besoins et les difficultés de l'emploi dans le secteur maritime (pénurie de recrutement dans le secteur de la marine marchande et de la pêche notamment). Cette crise touche quasiment toutes les régions européennes mais elle affecte surtout certains métiers et branches, dans un contexte global où le secteur maritime, au sens large, recrute.

Des actions pour promouvoir les métiers de la mer

Parmi les actions menées pour promouvoir les métiers de la mer, on peut noter la présence des métiers de la mer aux Olympiades des métiers Bretagne ou encore le soutien des associations la Touline et Cap Avenir, membres associés du Service Public Régional de l’Orientation. Ces dernières travaillent aujourd'hui à faire mieux connaître ces métiers dans le cadre de parcours d'orientation et d'insertion, en particulier auprès des jeunes.

Adapter les formations aux besoins des filières maritimes

Pour accompagner les vocations maritimes et l'emploi dans ce secteur, la Région s'est investie dans la préparation de dispositifs spécifiques pour la formation professionnelle : le contrat d'objectifs emploi-formation. Fruit d'un travail en commun avec les branches professionnelles et l'État, ce contrat doit permettre de proposer des formations qui répondent mieux aux besoins particuliers des métiers de la mer.

Un prochain contrat d'objectif pêche et cultures marines, sera signé en 2019 et s’inscrira dans une dimension plus économique.

Les objectifs :

  • L’observation emploi-formation, la promotion des métiers, avec une nouvelle compétence des Régions sur l’information métiers auprès des collèges et lycées, la formation au sens large impactée par la loi « Choisir son avenir professionnel »
  • S’adapter à la perte de la compétence « carte régionale des formations » et mettre en place le futur schéma de développement de l’alternance
  • La gestion des ressources humaines et de la Gestion Prévisionnelle des Emplois et Compétences

La formation professionnelle dans l'objectif

Des formations certifiantes dans les métiers de la pêche, de la navigation et du nautisme sont ouvertes aux demandeurs d'emploi souhaitant se qualifier et des modules de formation de courte durée à ceux qui veulent renforcer leurs compétences dans ces métiers.

Favoriser la transversalité des parcours maritimes

La Région mène aussi une réflexion de fond sur l'avenir de l'enseignement supérieur maritime en Bretagne. L'objectif : renforcer les liens entre les formations professionnelles maritimes, initiales et continues (de niveau secondaire et supérieur) et voir comment l'enseignement maritime supérieur peut répondre aux besoins présents et futures du secteur maritime. L'ambition : conforter la reconnaissance de la Bretagne comme pôle d'excellence pour les formations à tous les métiers de la mer.

Côté formation initiale, elle assure la rénovation des quatre lycées maritimes bretons (sur douze lycées nationaux)  et leur équipement en matériels pédagogiques perfomants (simulateurs de navigation, vêtement à flottabilité intégré pour une sensibilisation à la sécurité, etc). A noter :  le nouveau lycée construit à Saint-Malo qui ouvre ses portes à la rentrée 2015 et sera la première brique d'un  futur "campus de formation maritime".

Les formations maritimes en Bretagne

La Bretagne propose des formations pour tous les métiers de la mer, grâce à un tissu dense d'établissements : les 4 lycées maritimes formant 600 jeunes, le Centre européen de formation maritime continue (CEFCM), l'université de Bretagne Occidentale (UBO), l'institut universitaire européen de la mer (IUEM) et l'université de Bretagne Sud, l'école de la Marine Marchande de Saint-Malo (l'une des 4 écoles nationales de la marine marchande, qui forme les officiers de la marine de commerce), l'Agrocampus Ouest, l'école navale (qui forme les officiers de la Marine Nationale), l'ENSIETA, l'IUT de Brest, l'école des officiers du Commissariat de la Marine, le CNAM. Chaque année, 2 000 étudiants en formation initiale y sont diplômés dans les disciplines liées aux sciences et techniques marines et plus de 2000 stagiaires sont formés aux métiers de la mer. 


Modifié le


Partagez ce contenu