Aller au contenu

Les Ateliers Jean Moulin : un (tiers) lieu à la fois friperie, fab lab, “repair café”, manufacture de bois… mais pas que !

Fermé en 2017, l’ancien lycée de Plouhinec (29) accueille depuis plus de trois ans le tiers-lieu les Ateliers Jean Moulin. Dans un esprit d’entre-aide et de solidarité, cet espace soutient de nombreux porteurs de projets et fait vivre le territoire. Récemment, il a reçu le label “Manufacture de proximité”, décerné aux actions favorisant la transition écologique. Présentations.

L’ancien lycée reconverti en tiers-lieux contribue au dynamisme du territoire (Crédit Région Bretagne).

Un espace hybride où l’on fait presque tout, sauf du coworking ! “En cela les ateliers Jean Moulin se distinguent de 80 % des tiers-lieux qui existent en France”, glisse Françoise Maine, coordinatrice du site.

En revanche, comme tous les autres espaces de ce genre, les Ateliers mélangent le travail à d’autres aspects de la vie en collectif. “C’est précisément le brassage d’idées et de parcours qui nous intéressent”.

Un autre modèle de société

Ouvert en 2019 dans l’ancien lycée professionnel de Plouhinec, le tiers-lieu s’est donné quatre grands objectifs (alimentaire, culturelle, écologique et sociale), en lien avec la notion de transition. Cela se traduit notamment par un “repair café” et un fab lab pour apprendre à réparer et fabriquer des objets, une réflexion sur la mémoire collective, en enregistrant les histoires de ceux qui passent les portes des Ateliers, ainsi qu’une monnaie parallèle, en payant de son temps ou avec ses ressources, comme des planches en bois pour les charpentiers. “L’idée est de tester un autre modèle de société dans un périmètre restreint”. Suivant cette logique, la gouvernance du site est collective et partagée.

Croiser les publics

Dans l’ancien dortoir du lycée, les Ateliers Jean Moulin ont développé une activité d’hébergement, permettant à des travailleurs saisonniers, de jeunes actifs ou des stagiaires de se loger à moindre frais. “Vous pouvez y croiser des bénévoles de la SNSM comme des jeunes appartenant à l’Académie musicale du Grand ouest”.

Un mélange qui se retrouve dans les activités des porteurs de projets : styliste, artisans d’art, tatoueur, bureau d’études et de développement, friperie solidaire, etc. En tout, ce sont 24 emplois équivalents temps plein qui occupent le site. Il y a des projets permanents et des projets éphémères. Ainsi, malgré une surface de 17 000m2, les Ateliers sont bien occupés. On peut même y assister à des tournages de films et de séries !

“Ce qui nous caractérise c’est l’ouverture”, insiste Françoise Maine. Avec en toile de fond, l’idée de faire vivre les savoir-faire artisanaux, locaux, de valoriser les savoir-vivre (comme les pratiques culinaires) et de développer la solidarité sous toutes ses formes.

Deux fois labellisé !

Sur un espace de 400m2, les Ateliers accueillent également une manufacture pour travailler le bois. Des machines sont mises à disposition des menuisiers et les particuliers peuvent suivre des cours pour se former. Une réflexion est menée pour réutiliser le bois des épaves de bateaux et trois menuisiers à la retraite, installés à Plouhinec, transmettent leur savoir-faire.

Un local qui a valu aux Ateliers de recevoir le label “Manufacture de proximité”, décernant les actions qui visent à “redynamiser les territoires fragiles et soutenir les entreprises artisanales locales” dans une logique environnementale, explique sur son site le ministère de l’Économie. Ce label vient s’ajouter à celui de “Fabriques du territoire” remit, lui, aux tiers-lieux qui pensent les transitions, aussi bien démographique, numérique, écologique que productive.

Une double reconnaissance pour ce lieu, qui attire de plus en plus de porteurs de projets et fédère localement.

> En juin 2022, le président de la Région se rendait aux Ateliers, retour sur sa visite

La Région agit en faveur du développement des territoires

Dans le cadre de ses politiques d’aménagement du territoire et d’égalité, la Région Bretagne favorise la coopération des acteurs locaux en encourageant la mise en réseau, en proposant des lieux d’échanges et des temps de rencontre. Les “Ateliers de Jean-Moulin” s’inscrivent dans cette démarche qui associe habitant·e·s et acteurs aux pouvoir publics pour innover et répondre aux enjeux sociaux, économiques et environnementaux des territoires.

Partager :

Notre actualité

Arout'ous a notr lettr de ghiments