202 M€ pour développer l’économie et créer des emplois

En 2020, la Région fait évoluer ses politiques de développement économique pour mieux prendre en compte les enjeux de transition de la Breizh COP. Mesurant la nécessité de contribuer à l’émergence de nouveaux modes de production qui associent enjeux économiques, sociaux et environnementaux, nous adapterons notre action. Elle sera déclinée dans un ensemble de « feuilles de route », notamment celle du « Bien-manger pour tous », et là où la collectivité est directement opératrice comme dans les ports ou le soutien aux entreprises (via la conditionnalité des aides régionales par exemple). Zoom sur trois actions concrètes.

Un budget supplémentaire pour la relance économique et la transition

Les élu.e.s ont adopté un budget complémentaire global de 181 M€ au budget 2020, nécessaire pour le redémarrage.

– 46,8 M€ supplémentaires seront ainsi alloués pour renforcer notre action en faveur de l’emploi.
– 30 M€  pour réduire la fragilité des entreprises.
– 20 M€ pour prévoir une enveloppe d’accompagnement des filières économiques et des demandeurs d’emplois pour le second semestre.

30
projets d’innovation sociale soutenus chaque année
4
grands appels à projets pour favoriser différents types d’innovation
6M€
pour les mesures agro-environnementales et climatiques dans l’agriculture

Un fonds pour les projets d’innovation sociale

Investie de longue date dans le soutien à l’économie sociale et solidaire (ESS), la Région va créer le fonds Fiso Bretagne (Fonds d’Innovation Sociale) avec Bpifrance. Nous finançons déjà les structures qui aident les projets à naître grâce aux incubateurs Tags BZH, aux pôles de l’économie sociale et solidaire… Mais en France comme en Europe, il manque souvent aux start-up sociales un fonds d’amorçage pour lancer leurs projets. Ce sera le rôle Fiso Bretagne, qui accompagnera jusque 30 projets par an grâce à une dotation régionale d’un million d’euros pour accélérer le développement de l’ESS en Bretagne. Un changement d’échelle, avec un premier appel à projets début 2020.

L’alimentation de demain : le défi de l’agriculture bretonne

Faire de la Bretagne la région leader du bien-manger pour tous en Europe est notre ambition. Aux côtés des acteurs de l’alimentation et en particulier de l’agriculture, nous encourageons les systèmes vertueux qui génèrent revenus pour les agriculteurs, qualité et confiance pour les consommateurs et préservation de l’environnement. En 2020, nous continuerons d’accompagner les transitions écologiques de l’agriculture bretonne pour concilier la performance économique et environnementale, limiter les apports de produits chimiques de synthèse (afin de tendre vers le zéro phyto à horizon 2040), préserver à la fois la biodiversité et foncier agricole et modèle d’exploitation familiale.

Mobilisation pour l’entrepreneuriat au féminin

En Bretagne, 29 % des créations d’entreprises sont à mettre à l’actif des femmes. Malgré une constante augmentation de leur nombre, les freins à l’entrepreneuriat des femmes demeurent réels : les inégalités entre femmes et hommes persistent, au travail comme dans les sphères familiale et publique. Ces constats ont motivé la décision de la Région, de l’État et de Bpifrance de signer un 3e plan d’actions régional pour l’entrepreneuriat des femmes en Bretagne. Objectif : accroître d’au moins 40 % la part des femmes créatrices d’entreprises et augmenter la proportion de femmes bénéficiant d’un accompagnement post-création ou d’un prêt bancaire pour une création.

Les grandes orientations

  • Amplifier le soutien à l’innovation dans tous les types d’entreprises via les dispositifs Inno et appels à projet et l’aide aux pôles de compétitivité bretons.
  • Accompagner l’évolution et la structuration des filières d’activité porteuses de l’économie bretonne.
  • Maintenir la palette d’outils d’ingénierie sur-mesure pour les entreprises aux étapes clés de leur vie : création d’activités, développement, ouverture internationale…
  • Accompagner le changement d’échelle de l’économie sociale et solidaire en soutenant les structures et outils d’accompagnement et en accentuant les projets d’innovation sociale.
  • Mettre en œuvre une stratégie maritime bretonne pour favoriser le développement durable des activités marines (pêche, aquaculture), des ports, etc.
  • Moderniser et développer les ports au service de l’économie.

Toutes nos banies

Arout'ous a notr lettr de ghiments