Aller au contenu
Revenir aux offres d'emplois

Référent·e de sûreté et police portuaire (56)

  • Référence : B/TP/Référent portuaire lorient/DETSUD
  • Type de contrat : Mutation, Détachement, Nomination stagiaire
  • Grade : Technicien, Technicien Principal de 1ère classe, Technicien Principal de 2ème classe
  • Cadre d'emplois : Techniciens Territoriaux
  • Filière : Filière technique

La Région Bretagne assure les missions portuaires pour 6 ports principaux polyvalents (St Malo, Le Légué, Roscoff Bloscon, Brest, Concarneau et Lorient) et 15 ports permettant notamment d’assurer la desserte des îles bretonnes (Batz, Roscoff Vieux Port, Le Conquet, Molène, Ouessant, Ste Evette, Sein, Groix, Quiberon, Belle-île, Vannes + cale de Conleau, Arz, Séné + cale de Barrarach).
L’antenne portuaire de Lorient, rattachée à l’espace territoriale Bretagne sud (DETSUD), assure la conduite des missions de la Région sur les ports régionaux du Morbihan, en tant que propriétaire, gestionnaire, responsable de l’exploitation et aménageuse du port de Lorient depuis 2007 et des ports de Vannes (Conleau et port de commerce), Séné (Port Anna et Barrarach), Arz (Béluré), Quiberon (Port Maria), Groix (Port Tudy) et Belle Ile (Le Palais) depuis 2017.
En lien étroit avec la Direction des ports, qui assume le pilotage de la politique portuaire régionale, l’antenne portuaire de Lorient est le représentant, vis-à-vis de l’ensemble des places portuaires précitées (concessionnaires, entreprises, usagers, services de l’État, collectivités…).
Elle a en charge la police portuaire (mouvement des navires, exploitation et conservation du domaine public) sur les ports ne disposant pas de capitainerie et la mise en oeuvre du plan de sûreté portuaire de Lorient.
Pour la mission de sûreté portuaire, conformément aux dispositions du Code des transports, l’Autorité Portuaire désigne, pour une durée de cinq années renouvelables, parmi le personnel placé sous son autorité, un agent de sûreté (ASP) « chargé de mettre en oeuvre le plan de sûreté portuaire (PSP).
L’agent de sûreté travaille en collaboration avec les agents de sûreté des installations portuaires afin de coordonner la mise en oeuvre du plan de sûreté portuaire avec celle des plans de sûreté des installations portuaires » (code des transports article R 5332-25). Il collabore avec la chargée de sûreté et de sécurité portuaire de la Direction des Ports (DP), référente des métiers de la sûreté et animatrice du réseau ASP.
La désignation de cet agent et de son suppléant, suivant arrêté du Président du Conseil Régional, est subordonnée à la possession d’un agrément, délivré par le représentant de l’Etat dans le département et d’un certificat d’aptitude (après stage de formation à la sûreté).
En raison du risque humain, financier, juridique, et médiatique, la Direction des ports, des aéroports et du fret (DPAF), nécessite de mobiliser une capacité d’expertise très spécifique et opérationnelle en matière de sûreté et sécurité tant portuaire qu’aéroportuaire.
Au sein de la direction des Ports, le service Prospective, Economie, Exploitation et Environnement (SP3E) assure une fonction d’expertise métier auprès des antennes portuaires qui représentent l’Autorité portuaire et l’Autorité concédante (la plupart des ports étant concédés) sur le terrain, ainsi qu’auprès des autres services de la direction :

- Missions relatives à l’expertise métier « économie et prospective »

- Missions relatives à l’expertise métier « exploitation et environnement »

- Missions relatives à l’énergie.
La présente fiche de poste définit les fonctions d’agent·e de sûreté portuaire (ASP) du port de Lorient et surveillant·e de port des ports régionaux du Morbihan.

Il·elle assume la coordination des questions de sûreté sur la place portuaire, avec l’ensembles des
interlocuteurs concernés. Il·elle est appuyé·e par la Chargée de Sûreté et de Sécurité portuaire (SP3E/DP),
référente pour les « Métiers de la sûreté portuaire », et qui est responsable de l’animation du réseau des ASP.
Piloter et assurer le suivi des plans de sûreté portuaire :
Volet Documentaire
 Assurer la tenue du registre de sûreté
 Participer à la rédaction des Plans de sûreté Portuaire en lien avec la Chargée de sûreté et sécurité portuaire
(SP3E)
 Participer aux audits de contrôle menés par l’Etat sur l’ensemble du port, y compris sur les Installations
Portuaires (dans ce dernier cas, seulement aux réunions d’ouverture et/ou de clôture)
 Disposer des comptes rendus de la société de gardiennage (mensuels au niveau 1 et quotidiens aux niveaux
2 et 3)
 Volet animation/opérationnel
 Appliquer la procédure interne prévue dans le PSP lors d’un changement de niveau de sûreté
 Mettre en oeuvre les dispositions en cas d’alerte ou d’incident et active notamment le Poste de Coordination
Sûreté (PCS) à la capitainerie ou le cas échéant dans les locaux de l’antenne portuaire
 Organiser des entraînements trimestriels concernant la mise en oeuvre du plan
 Participer à l’organisation des travaux touchant la sûreté sur le port et émet un avis sur les conditions de
sûreté (y compris sur les installations portuaires)
 Participer également aux inspections européennes menées sur le port par les auditeurs européens
Coordonner la sûreté des installations portuaires :
Volet Documentaire
 Emettre un avis sur les Plans de sûreté des installations portuaires (PSIP) et établit un tableau de suivi des
échéances des PSIP
 Disposer des comptes rendus des exercices et entraînements réalisés au niveau des Installations Portuaires
et des audits internes des PSIP
 Disposer des informations relatives aux retours d’expérience suite aux incidents de sûreté sur les
Installations Portuaires
 Assurer le relais de la veille documentaire ISPS/sûreté et sa diffusion, et vérifier que les messages d’alerte
ISPS et VIGIPIRATE parviennent à tous les acteurs sûreté du port
Volet animation/opérationnel
 Organiser des réunions de concertation, (trimestrielles au niveau 1, hebdomadaires au niveau 2 et
quotidiennes au niveau 3)
 Diffuser aux ASIP les modalités de contrôle (communication des taux) pour les accès dans les ZAR, (notifié
par le représentant de l’Etat dans le département)
 Préparer et organiser le déroulement d’exercices communs avec les ASIP, assistés par le Pôle sûreté sécurité
et qualité de la Région Bretagne
 Etre le référent pour toutes les questions de sûreté portuaire relatives aux évènements et travaux
réalisés sur le port, qu’ils soient pilotés en interne ou par des intervenants extérieurs.
Il assume la coordination des questions de sûreté sur la place portuaire, avec l’ensembles des interlocuteurs concernés. Il est
appuyé par la Chargée de Sûreté et de Sécurité portuaire (SP3E/DP), référente pour les « Métiers de la sûreté portuaire, et qui
est responsable de l’animation du réseau des ASP.

ASSURER LA POLICE PORTUAIRE
(Police des plans d’eau, de la conservation et de l’exploitation du domaine)

En binôme avec le référent portuaire
 Veiller au respect des règlements généraux et particuliers relatifs à la police et à l’exploitation portuaires,
 Réguler les mouvements et affecte les postes de stationnement,
 Constater les infractions en matière d’occupation du domaine, de dégradation sur les ouvrages et de propreté du plan d’eau,
 Rédiger les rapports, constats et procès-verbaux
 Contrôler le bon état d’entretien des ouvrages et les conditions de sécurité de l’exploitation,
 Contribuer à l’élaboration des règlements portuaires,
 Etre l’interlocuteur direct des usagers, collectivités, administrations concernées,
 Participer à la préparation des conseils portuaires et des CLUPIP et assiste aux réunions.
 Recueillir l’information et diffuser auprès des autorités et du grand public (fait procéder à l’affichage des bulletins météo et des informations nautiques et portuaires) et apporte son concours aux opérations de secours et en cas de sinistre (procédure d’alerte, applications de fiches d’interventions.

Contraintes spécifiques (contraintes de calendrier, déplacements, astreintes,…) :
 Déplacements réguliers sur le périmètre de compétences de l’antenne portuaire. Déplacements occasionnels en Région.
 Intervenir en dehors des heures ouvrables en fonctions des contraintes d’exploitation des ports
 Intervenir ponctuellement en cas d’urgence en dehors des heures et des jours de services : astreintes de sécurité
Suppléance : organisation des périodes de vacances avec les autres ASP et la Chargé de Sureté et de sécurité du SP3E/DP.

Savoir-être

- Capacité à faire preuve d’autorité

- Sens de l’organisation et rigueur

- Qualités rédactionnelles et d’expression orale

- Esprit d’initiative

- Capacité de synthèse

- Qualités relationnelles

- Disponibilité, flexibilité, adaptabilité

- Capacité à rendre compte
Savoir-faire.

- Connaissance du domaine portuaire et maritime

- Connaissance des problématiques de sûreté et sécurité

- Connaissance des collectivités locales

Confidentialité :
L’agent·e de sûreté portuaire garantit la confidentialité des faits, informations et documents dont il·elle a connaissance dans l’exercice de ses missions, notamment de l’évaluation de sûreté du port et des parties sensibles du plan de sûreté.

Formation
Les formations ASIP (pour disposer de l’agrément) et surveillant de port (pour être assermenté pour l’exercice des missions de police portuaire) seront nécessaires pour remplir les missions. La Région Bretagne prendra en charge le coût de ces formations.
Des agréments ou assermentation déjà obtenus seraient fortement appréciés.

Rannañ :

Hon holl geleier