Revenir à la liste

Conseiller·ère en prévention

  • Référence : A/AI/Conseiller prévention/SCET/20
  • Grade : Ingénieur, Attaché
  • Cadre d'emplois : Attachés Territoriaux, Ingénieurs Territoriaux
  • Filière : Filière administrative, Filière technique

Contexte

La Direction des ressources humaines contribue à définir et à mettre en œuvre l’ensemble des politiques de ressources humaines qui vont participer à la continuité de l’action publique.

Elle accompagne le développement des compétences, les parcours professionnels et le déroulement des carrières sous tous ses aspects ainsi que le domaine des conditions de travail et de la qualité de vie au travail. Elle accompagne aussi fortement les directions dans la gestion de la relation aux établissements sur les questions de gestion des ressources humaines et de management des équipes.
La DRH se positionne également au cœur des transformations des organisations et des dynamiques managériales ; elle accompagne notamment les services dans le développement du management à distance, en lien avec la territorialisation, le télétravail, le co-working…
Elle sera tout particulièrement concernée par les processus de digitalisation de la collectivité (dématérialisation des pièces justificatives des états de frais, des paies, e-dossier etc…)
La Direction des ressources humaines comprend une centaine de collaborateurs.trices.

L’équipe du comité de direction s’articule autour d’une Directrice des ressources humaines, de deux adjoint.e.s et 6 chef.fe.s de service.
Dans le cadre d’une récente réorganisation, la Direction s’organise autour de :

- la cellule d’analyse et de traitement des situations signalées (CATSS)

- le service de la médecine professionnelle et préventive (SMEPP)

- le service de l’environnement et des conditions de travail (SCET)

- le service rémunération et statut (SRS)

- le service fonctionnel de la DRH (SEFDRH)

- le service du recrutement et de la mobilité (SRECMO)

- le service métiers, compétences et organisation (SEMCO)
Au sein de la DRH, le service des conditions et de l’environnement de travail (SCET) porte trois politiques de ressources humaines
de la collectivité :

- Le dialogue social et l’animation des instances paritaires, en lien avec la Direction générale ;

- La responsabilité sociale de l’employeur (RSE), et plus particulièrement l’accompagnement social des agents, les
prestations sociales, le handicap et l’égalité professionnelle ;

- L’hygiène et la sécurité.

Les principales missions prévues par le décret n° 2012-170 du 3 février 2012 modifiant le décret n° 85-603 du 10 juin 1985 relatif à l’hygiène et à la sécurité du travail ainsi qu’à la médecine professionnelle et préventive dans la fonction publique territoriale sont :
-Prévenir les dangers susceptibles de compromettre la sécurité ou la santé des agents ;

- Améliorer les méthodes et le milieu du travail en adaptant les conditions de travail en fonction de l’aptitude physique des
agents ;

- Faire progresser la connaissance des problèmes de sécurité et des techniques propres à les résoudre ;

- Veiller à l’observation des prescriptions législatives et réglementaires prises en ces matières et à la bonne tenue du registre de santé et de sécurité au travail dans tous les services.

Missions

Le.la conseiller.ère en charge de la prévention est chargé.e :

- d’assurer le conseil de l’autorité territoriale

- de contribuer à la définition et à la mise en oeuvre de la politique hygiène & sécurité de la collectivité

- d’animer et de coordonner les missions (en application des dispositions réglementaires)
L’activité de l’hygiène et de la sécurité au sein du SCET s’articule ainsi autour de 4 agent.e.s : un.e conseiller.ère en prévention, un.e
technicien.ne prévention, deux gestionnaires hygiène et sécurité (en charge des commandes de vêtements de travail et EPI).

Compte tenu de réflexion en cours sur l’organisation de la prévention des risques au sein de la collectivité, les missions du poste
sont susceptibles d’être ajustées ces prochains mois.

Assurer le conseil de l’autorité territoriale, des services, des agents et du CHSCT

- Conseiller l’autorité territoriale, les chefs d’établissements scolaires et les services régionaux en matière d’hygiène et de
sécurité, et rédiger des rapports de proposition à leur intention

- Concevoir des outils spécifiques pour faciliter la prise de décision, assurer la traçabilité, fiabiliser les procédures, etc.

- Rendre des avis, en lien étroit avec le médecin de prévention et l’ergonome, sur les plans des projets en cours
(construction et aménagements) en lien avec les autres services de la collectivité

- Visiter les sites de travail et rédiger des rapports de préconisations afin de proposer des actions visant à améliorer la
sécurité et les conditions de travail.

- Participer à l’animation du CHSCT

- Assurer la veille réglementaire et l’information des acteurs de la collectivité. Assurer des recherches documentaires
(Carsat, Oppbtp, CdG, revues spécialisées, …)

Contribuer à la définition, à la mise en oeuvre et au suivi de la politique de prévention des risques professionnels et d’amélioration des conditions de travail de la collectivité

- Analyser les risques professionnels et les conditions de travail et conduire l’actualisation du Document Unique

- Elaborer le programme pluriannuel de prévention et coordonner sa mise en œuvre

- Mettre en place des indicateurs de suivi des actions de prévention

- Définir l’organisation des acteurs de la prévention (assistants de prévention, SST, équipiers incendie)

- Animer le réseau des assistants de prévention

- Contribuer à l’élaboration du plan de formation de la collectivité en matière de santé et sécurité au travail (CACES,
habilitations électriques, amiante, etc.)

- Concevoir et animer des actions de sensibilisation sur des thématiques cibles et des formations (formation continue des
assistants de prévention, bruit, alcool, etc.)

- Assurer le suivi des accidents de service et maladies professionnelles (bilan statistique), puis analyser les accidents de
travail pour envisager des mesures de prévention

- Veiller à la bonne tenue des documents réglementaires et garantir leur suivi (registre de santé et sécurité au travail,
registre de dangers graves et imminents)

- Elaborer les dotations en EPI des agents de la Région et formaliser les procédures de passation des marchés pour ces
dotations

- Administrer les solutions informatiques en lien avec les missions : logiciel de gestion des vêtements de travail et EPI,
logiciel de déclaration des accidents de service

- Organiser la sécurité incendie dans les services de la Région

Participer à la coordination de l’activité de prévention au sein du service
-Coordination fonctionnelle des activités du.de la technicien.ne prévention du service : répartition des dossiers, suivi des dossiers et échéances

Compétences

Formation initiale : Diplôme d’ingénieur acquis dans le domaine de l’hygiène et de la sécurité ou équivalent

Compétences liées au poste de travail :

- Connaissance parfaite du domaine de l’hygiène et de la sécurité et de la prévention des risques professionnels

- Maîtrise des outils d’analyse et de prévention des risques (arbres des causes, etc.)

- Capacités de synthèse et d’analyse

- Maîtrise de la méthode et des outils de gestion de projet

- Techniques de pilotage et d’animation

- Qualités rédactionnelles

- Qualités relationnelles et capacité à travailler en équipe

- Rigueur, organisation

- Discrétion forte

- Connaissances bureautiques approfondies (traitement de texte, tableur).

L’exercice des missions du poste implique également d’avoir :

- Des connaissances de la politique de Ressources humaines de la Région Bretagne

- Des connaissances sur le fonctionnement des instances (CHSCT)

- De connaitre ou d’acquérir les principales notions du statut de la fonction publique

- D’avoir de réelles connaissances de l’environnement administratif.

Les entretiens externes de recrutement n’auront pas lieu avant la 2ème quinzaine du mois d’août, voire la 1ère quinzaine de septembre prochain.