Aller au contenu
Revenir aux offres d'emplois

Chef·fe du service prospective, économie, exploitation et environnement de la direction des ports

  • Référence : A/AI/Chef.fe du service SP3E/DP/21
  • Type de contrat : Mutation, Détachement, Nomination stagiaire
  • Grade : Ingénieur, Ingénieur Principal, Attaché, Attaché Principal
  • Cadre d'emplois : Attachés Territoriaux, Ingénieurs Territoriaux
  • Filière : Filière administrative, Filière technique

La Direction des Ports assure les missions portuaires de la Région Bretagne pour 6 ports principaux polyvalents (St Malo, Le Légué, Roscoff Bloscon, Brest, Concarneau et Lorient) et 15 ports permettant notamment d’assurer la desserte des îles bretonnes (Batz, Roscoff Vieux Port, Le Conquet, Molène, Ouessant, Ste Evette, Sein, Groix, Quiberon, Belle-île, Vannes + cale de Conleau, Arz, Séné + cale de Barrarach).

La Direction des Ports, Service Prospective, Economie, Exploitation et Environnement (SP3E) assure une fonction d’expertise métier auprès des antennes portuaires qui représentent l’Autorité portuaire et l’Autorité concédante (la plupart des ports étant concédés) sur le terrain, ainsi qu’auprès des autres services de la direction. Les missions de la direction se scindent en deux thèmes :

- Missions relatives à l’expertise métier « économie et prospective » :
o Analyse socio-économiques des investissements portuaires,
o Aide à l’implantation d’entreprise et valorisation domaniale,
o Expertise des projets des concessionnaires du point de vue de la logistique terrestre, portuaire et maritime, et accompagnement à la mise en œuvre de projets logistiques,
o Accompagnement des projets de développement de fret ferroviaire
o Accompagnement des concessionnaires dans la promotion des services portuaires à destination des professionnels,
o Suivi et/ou portage des dossiers relatifs aux affaires européennes,
o Veille réglementaire et technologiques dans ces domaines.

- Missions relatives à l’expertise métier « exploitation et environnement » :
o Accompagnement des antennes portuaires et des capitaineries dans leurs missions de police de l’exploitation et dans leurs missions relatives à la sûreté,
o Mise à disposition de la communauté portuaire des systèmes d’informations pour la gestion des marchandises et des navires, et production des statistiques de trafic obligatoires,
o Accompagnement à la mise en œuvre de mesures environnementales dans le cadre de l’exploitation portuaire auprès des antennes portuaires et des concessionnaires,
o Conception des outils de gestion des risques.

Ces deux thèmes sont en résonnance sur plusieurs plans :

- les statistiques de trafic sont issues des logiciels nécessaires au fonctionnement du port et servent à la prospective économico-logistique, elles servent également d’indicateurs de suivi de la production de services de la Région qui permettent de contribuer à la gestion des risques ;

- l’application de la politique environnementale de la Région au quotidien dans le fonctionnement du port relève également de mesures à prendre lors de l’implantations d’entreprises sur le domaine portuaire et lors de la conception de projets logistiques (équipements réduisant les pollutions, type de propulsion des navires…) ;

- La communication vers les professionnels relève de la transmission d’information à destination des usagers du port dans son fonctionnement quotidien mais aussi de la politique commerciale de promotion du port et du réseau portuaire breton ;

- Les deux pôles métiers font appel à des compétences en numérique : pour mettre en ligne des informations sur les sites web, pour suivre les évolutions technologiques de la filière logistique, pour gérer les systèmes d’information mis à disposition, etc.

Ces expertises métiers permettent au service d’assurer des missions pour d’autres directions notamment la direction déléguée aux aéroports.

En terme de postes, le pôle « service prospective, économie, exploitation et environnement » se compose de :
• Un·e chargé·e de mission économie portuaire et logistique, dont le rôle est de contrôler l’activité des concessionnaires portuaires en matière de politique commerciale, tarifaire et de projets logistiques, mais aussi de les accompagner et de les inciter à mettre en œuvre des projets en application des politiques de développement économique, de mobilité et de logistique de la Région Bretagne.
• Un·e chargé·e de mission sûreté et sécurité portuaire dont le rôle est d’accompagner le réseau des agents/référents sûreté et sécurité portuaire, et d’organiser la gestion des risques (alimentation et suivi d’indicateurs, cartographie des risques et élaboration d’actions correctives, organisation de l’astreinte, etc.)
• Un·e assistant·e d’étude chargé·e de veiller au bon fonctionnement des systèmes d’information de gestion des escales et de la marchandise
• Un·e technicien.ne en charge des questions environnementales, dont le rôle est de contrôler et accompagner les concessionnaires en matière de politique environnementale et de suivi de l’impact environnemental de l’activité d’exploitation ; et chargé·e également de mettre en œuvre la politique environnementale de la Région sur les espaces non concédés et dans les activités d’exploitation
• Une doctorante CIFRE travaillant sur les alternatives au transport routier de marchandises (poste temporaire)

Dans ce contexte, la·le Chef·fe du service doit assurer les missions suivantes :

La·le Chef·fe du service assure le management du service :
• Organiser le plan de charge – gestion des priorités et définition des objectifs
• Appui méthodologique
• Appui technique, notamment sur les projets présentant un enjeu majeur pour la direction
• Mise en cohérence des activités du service – partage et diffusion d’information – recherche de synergies
• Organisation de la montée en compétence de l’équipe

Elle·il assure une veille et détient une capacité d’analyse :
• Organiser la veille de l’évolution des trafics, des flottes, des filières économiques, des évolutions technologiques (notamment numériques et environnementales), des évolutions réglementaires (notamment européennes) pour permettre d’alerter en amont sur les mutations à venir et concevoir des plans d’action en anticipation de ces mutations.
• Organiser la veille de l’évolution des politiques régionales (économiques, logistiques, environnementales, territoriales notamment) et en proposer la déclinaison en matière portuaire dans la feuille de route de la direction
• Produire des notes d’analyses à destination de la direction et de la direction générale concernant :
o l’activité portuaire,
o les filières économiques utilisatrices du réseau portuaire et du réseau de transport de fret connecté au réseau portuaire,
o le développement du fret ferroviaire en Bretagne
o les enjeux environnementaux liées aux activités portuaires (énergie, qualité des milieux,etc.)
o les enjeux de sûreté et de sécurité portuaire,
o etc.
• Analyses socio-économiques des projets d’investissements de la direction et des concessionnaires.

Elle·il est en charge de la diffusion des informations et représentation :
• Assurer la coordination des actions et le partage d’information avec les autres services de la direction, mais aussi entre ports et acteurs des différentes places portuaires,
• Assurer une représentation et défendre les positions régionales dans les groupes de travail transports au niveau européen et dans les différentes institutions nationales et internationales relatives au secteur d’activité du service
• Participation à des salons professionnels.

Elle·il pilote des projets transversaux et/ou complexes :
• Superviser le suivi et/ou le pilotage de projets/d’actions transversaux concernant le réseau portuaire breton dans le périmètre d’expertise du service.

RELATIONS HIERARCHIQUES :

- L’agent dépend directement de (n + 1) : le·la directeur·trice des ports


- L’agent encadre directement (n-1) : 4 agents dont 2 catégorie A, 1 catégorie B et 1 doctorante en thèse CIFRE

RELATIONS FONCTIONNELLES :

- Au sein de la Direction :

- Le service des concessions

- Le service de l’ingénierie

- Le chef de projet du terminal ferry du Naye

- Les antennes portuaires de Brest, Lorient et St Malo


- Au sein de la DGA Mer, tourisme et mobilités :

- Le.la DGA mer, tourisme et mobilités

- Le·la directeur·trice délégué·e en charge des aéroports

- Le service fonctionnel des transports

- La direction des transports et de la mobilité

- La direction de la mer

- La direction du tourisme et du patrimoine

- La direction des voies navigables


- Au sein de la collectivité :

- La direction du climat, de l’environnement, de l’eau et de la biodiversité

- La direction de la communication

- La direction des systèmes d’information

- La direction des affaires européennes et internationales

- La direction de l’économie


- Partenaires extérieurs :

- Les gestionnaires des ports et aéroports

- L’union des aéroports français (UAF), l’union des ports français (UPF)

- Les grands ports maritimes

- La conférence des régions périphériques maritimes

- Les services de l’Etat : DREAL, DDTM, DML, Direction régionale des douanes

- Les usagers (entreprises, voyageurs)

- Les autres Régions (françaises ou européennes)

Contraintes spécifiques : déplacements réguliers en région Bretagne, en Ile de France, en France et à l’étranger

Qualification requise :

- Formation supérieure en économie des transport, spécialisation portuaire/maritime et/ou ferroviaire souhaitée

Savoir :

- Bonne connaissance de la filière logistique : contraintes, organisation, besoins, fonctionnement

- Expérience en études prospectives, études de marchés, analyses socio-économiques

- Expérience en exploitation portuaire : domaine de la sécurité et/ou des systèmes d’information

- Sensibilité aux problématiques environnementales

-
Savoir-faire :

- Très bonne aisance à l’oral, qualités relationnelles et capacité à faire vivre un réseau

- Qualités rédactionnelles et capacités de synthèse

- Qualités managériales

- Adaptabilité, sens de l’organisation (respect des délais), réactivité et rigueur

Savoir être :

- Esprit d’initiative

- Disponibilité pour les déplacements fréquents en Région Bretagne, en France et en Europe

Langues :

- Maîtrise de l’anglais impérative

Hon holl geleier