Aller au contenu
Revenir aux offres d'emplois

Chef·fe de projet « Plan de refus de la misère et de la précarité »

  • Référence : A/AI/Chef·fe de projet refus misère préca/DIRA
  • Type de contrat : Mutation, Détachement, Nomination stagiaire
  • Grade : Ingénieur, Attaché
  • Cadre d'emplois : Attachés Territoriaux, Ingénieurs Territoriaux
  • Filière : Filière administrative, Filière technique

En cohérence avec les orientations régionales, la direction de l’aménagement et de l’égalité agit pour anticiper et accompagner les mutations territoriales et sociétales et faire en sorte qu’aucun territoire, aucune catégorie de population ait moins de chances de développement ou d’épanouissement.
La Région poursuit un objectif d’égalité des droits et de lutte contre les discriminations, que ce soit entre les territoires qui la composent et qui sont divers de par leurs problématiques, ou entre les populations qui y vivent.
Dans ce cadre, le service société est plus particulièrement chargé d’accompagner les évolutions sociétales et de mettre en oeuvre des actions visant à ce que les populations les plus fragiles (jeunes, habitant·e·s des quartiers prioritaires de la politique de la ville notamment) bénéficient des mêmes chances d’épanouissement que tou·te·s les bretonnes et les bretons. Pour ce faire, il conçoit et met en oeuvre des dispositifs spécifiques et adaptés à la fragilité de ces populations, et contribue à la mobilisation de toutes les politiques régionales, via une approche intégrée, au moyen d’une animation forte inter-directions. Le service société assure également une veille sur les enjeux sociétaux en Bretagne.
La Région entend se mobiliser dans la construction, la mise en oeuvre et l’animation d’un « Plan de refus de la misère et de la précarité », qui se déclinera dans toutes les politiques régionales avec un volet spécifique concernant le handicap : des lycées à l’université, la formation professionnelle, les transports et le logement…
En lien avec les initiatives déjà en place, notamment celles liées à la stratégie nationale de lutte contre la pauvreté, il s’agira donc d’organiser, de déployer et d’animer une approche intégrée visant à identifier et à activer tous les leviers sur lesquels les politiques et compétences de la Région peuvent être mobilisées pour lutter contre la misère et la précarité, autour de multiples enjeux dont ceux de :
• Se nourrir (enjeux financiers, bien manger, alimentation lycées, soutien associations aides alimentaires)
• Se soigner (accès aux soins, prévention – précarité menstruelle)
• Se loger (politique habitat social, aide à l’accession, réhabilitation parc privé potentiellement indigne), parcours résidentiels, hébergement d’urgence…)
• Se former (compétence formation – insertion en lien avec Missions locales) – lien avec CTEC service public de l’emploi et de l’insertion (SPIE), lutte contre illettrisme
• Se déplacer : mobilité du dernier kilomètre, tarification sociale…
• Travailler (emploi)
• Se divertir et se cultiver
• Accéder à ses droits : inclusion numérique…
Cette démarche nécessite donc de mettre en place une dynamique globale d’animation auprès de tous les services du Conseil régional afin de les associer à sa mise en oeuvre.
Le ou la chef·fe de projet « Plan de refus de la misère et de la précarité » assure, sous la responsabilité du chef du service société, la préparation, la conception, l’animation et le suivi de la mobilisation des politiques régionales pour contribuer à lutter contre la misère et la précarité.
Il·elle participe également à la mise en oeuvre des projets transversaux au sein du service, de la direction et de l’ensemble de la collectivité.

Dans le cadre d’une mission de 3 ans il s’agira de :
Assurer les travaux préparatoires à l’élaboration d’un Plan de refus de la misère et de la précarité
 Définir les contours du sujet et problématiques posées
◦ Enjeux liés à la misère, la précarité, à la prise en compte des personnes en situation de handicap
◦ Publics concernés : âge, statut, sexe, situation familiale…
◦ Territoires concernés
 Analyser les travaux et démarches existant en lien avec ces enjeux, notamment en déclinaison de la stratégie nationale de lutte contre la pauvreté
◦ Analyse des études réalisées et travaux d’observation et d’analyse disponibles
◦ Identification des acteurs concernés et mobilisés
◦ Identifier, en lien avec les directions concernées les actions déjà déployées par la Région en lien avec la stratégie nationale de lutte contre la pauvreté
◦ Dresser un panorama des actions menées par la Région en matière de prise en compte du handicap
Contribuer à identifier les objectifs prioritaires sur lesquels la Région entend agir
 Réaliser une analyse croisée des enjeux liés à la lutte contre la misère et la précarité et leur interaction avec les compétences et politiques régionales
 Mobiliser et animer l’expertise des directions concernées
 Animer une démarche de co-construction en interne à la Région (technique et politique (exécutif, commissions, CESER…)) comme avec les partenaires
Bâtir et formaliser le plan d’actions de la Région
 Contribuer à la mobilisation des compétences et politiques régionales
◦ Faire des propositions pour une prise en compte renforcée des enjeux liés à la précarité et au handicap dans les politiques de la Région
◦ Conseiller et accompagner les directions dans l’évolution de leurs interventions pour s’inscrire dans le Plan
◦ Veiller à l’adéquation des propositions avec les enjeux exprimés par les bénéficiaires et les publics
◦ Assurer la transversalité de l’approche, notamment en lien avec les autres approches intégrées de la collectivité (égalité femmes·hommes, jeunesse, politique de la ville…)
 Formaliser le plan d’actions
Animer et valoriser le Plan de lutte contre la misère et la précarité
 Animer des groupes de travail internes et/ou externes
 Contribuer à la communication développée autour du Plan
 Coordonner des acteurs
 Participer aux réseaux des acteurs intervenant dans le domaine de la précarité
 En lien avec les élu·e·s en charge, représenter la collectivité à l’extérieur
Suivre la mise en oeuvre du Plan en lien avec les directions concernées
 Développer les outils de suivi
 Coordonner l’action et le reporting
 Réaliser des documents de synthèse et de bilan
Assurer une veille sur les démarches nationales et locales concernant la lutte contre la misère et la précarité :
 Réaliser une analyse documentaire des publications relatives à ces questions (rapports, études, évaluations…).
 Assurer le suivi des travaux et réflexions conduits au niveau européen, national et régional
 Effectuer un benchmark sur les politiques régionales et départementales
 Produire des notes d’analyse sur des sujets spécifiques
 Participer à l’amélioration de l’observation de la précarité
Participer aux projets transversaux du Service Société

RELATIONS HIERARCHIQUES

- L’agent·e dépend directement de (n + 1) : Chef du service société

- L’agent·e encadre directement (n-1) :
-
RELATIONS FONCTIONNELLES

- Au sein de la Direction :
 Le directeur
 L’adjoint·e au directeur
 Les autres agent·e·s du SERSOC
 Tous les services et pôles
 Le pôle secrétariat mutualisé de la DIRAM (POSAM)
 L’assistante en charge du suivi du SERSOC et du PEGAL

- Au sein de la collectivité :
 Toutes les directions
 Les élu·e·s

- Partenaires extérieurs :
 Les collectivités locales : Départements, EPCI, communes
 Les services déconcentrés de l’État et établissements publics dont Préfecture, Commissaire à la lutte contre la pauvreté, DREETS,
 Les acteurs nationaux, régionaux et locaux intervenant dans le champ de la lutte contre la précarité et la misère
 Fédération des acteurs de la solidarité
 Associations oeuvrant dans le champ de la lutte contre la précarité
 Bailleurs sociaux
 CAF
 Etablissements de recherche en sciences sociales : ASKORIA, EHESP…

Savoir et savoir-faire
 Maîtriser le contexte et les enjeux de la collectivité.
 Maîtriser les circuits décisionnels et administratifs de la collectivité.
 Maîtriser la méthodologie de conduite de projet.
 Maîtriser les techniques d’animation d’équipe.
 Connaître l’environnement administratif, budgétaire et juridique des collectivités territoriales.

 Connaître les techniques de communication et de conduite de réunion.
 Connaître les outils de mise en oeuvre et d’évaluation des politiques publiques et / ou des dispositifs.
 Maîtriser des outils de bureautique et d’informatique (Word, Excel, PowerPoint,…)
 Savoir aller au contact et fédérer des partenaires publics (Etat et collectivités notamment) et associatifs
 Savoir analyser.
 Savoir rédiger des notes et des comptes rendus.
Savoir-être
 Être autonome dans le cadre des responsabilités confiées.
 Être rigoureux.se.
 Avoir de bonnes qualités relationnelles.
 Être capable de partager et de coopérer dans le cadre d’un travail d’équipe.
 Etre diplomate
 Être force de proposition.
 Être créatif.ve
 Être pédagogue
 Être fédérateur·trice.
 Être discret·e et respecter la confidentialité des informations.
 Savoir respecter les délais.
 Être loyal·e.
 Être disponible et à l’écoute.
Formation et expérience
Formation supérieure et/ou pratique confirmée dans le domaine du développement social et la conduite de projet transversal

Hon holl geleier