Aller au contenu
Revenir aux offres d'emplois

Chargé·e de sûreté et sécurité portuaire

  • Référence : A/AI/Chargé.e sûreté & sécurité portuair/SP3E
  • Type de contrat : Mutation, Détachement, Nomination stagiaire
  • Grade : Ingénieur, Attaché
  • Cadre d'emplois : Attachés Territoriaux, Ingénieurs Territoriaux
  • Filière : Filière administrative, Filière technique

La Région Bretagne est autorité concédante de 22 ports et de quatre aérodromes. Elle participe en outre à l’aménagement des autres plateformes portuaires et aéroportuaires d’intérêt régional.

En raison du risque humain, financier, juridique, et médiatique, la Direction des ports (DP), nécessite de mobiliser une capacité d’expertise très spécifique et opérationnelle en matière de sûreté et sécurité.

Le présent poste est celui de Chargé·e de la sûreté et de la sécurité portuaire. L’Agent·e sera le·la référent·e de la Région Bretagne sur les aspects règlementaires et opérationnels de la sûreté portuaire pour la Région Bretagne en coordination et assistance des antennes portuaires. A ce titre, il·elle aura la charge de représenter l’Autorité Portuaire auprès de tous les services de l’Etat concernés. Il·elle conduira ses missions en étroite concertation avec les membres du réseau sûreté. Il·elle devra également apporter son expertise et assurer le suivi de tous les sujets concernant la sécurité portuaire (PPRT, Matières Dangereuses ….). Il·elle sera en charge d’organiser la gestion des risques de perturbation de l’activité portuaire de la Région ainsi que la gestion des risques de ses missions connexes (Lutte contre les pollutions, protection contre la submersion marine par l’entretien des ouvrages par exemple). Le·la Chargé.e de Sûreté et de Sécurité portuaire est le référent pour les « Métiers de la sûreté portuaire, et à ce titre, anime et coordonne les ASP présents dans les antennes portuaires. Il·elle anime et pilote les actions concourant à la cybersécurité dans les ports.

Sûreté portuaire :
o Représentation/animation :
 Représenter la Région auprès des services de l’Etat,
 Animer le réseau sûreté : ASP, Officiers de port, ASIP, concessionnaires, acteurs portuaires,
 Appui méthodologique à la rédaction, à l’organisation de réunions, entrainements et exercices,…
 Participer aux groupes de travail animés par le Ministère,
 Assister techniquement le représentant de la Région Bretagne lors des réunions présidées par le Préfet de département ou son représentant (Comités Locaux de Sûreté Portuaire, Comités de suivi, etc.). Voire, dans certains cas, suppléer le représentant de la Région.

o Veille :
 Suivre l’évolution de l’ensemble des dispositions réglementaires et techniques en terme de sûreté portuaire.

o Analyse/expertise :
 Etablir et faire le suivi d’un état des lieux technique et documentaire relatif à la sûreté des ports,
 Analyser et produire un avis sur les documents élaborés par les services de l’Etat et les concessionnaires, en mesurant les impacts pour la Région Bretagne et les concessionnaires, (évaluations de sûreté, plans de sûreté, convention AP/AI3P),
 Participer à la mise en œuvre des obligations incombant à la Région en matière de sûreté,
 Effectuer un suivi des audits réalisés sur les sites portuaires et les plans d’actions correctives,
 Accompagner les antennes portuaires dans les projets d’adaptations de l’activité portuaire pour faire face à l’évolution de la réglementation,
 Participer à l’élaboration des « Plans de Sûreté Portuaire » et les mettre en œuvre, ainsi que les plans d’actions correctives établis à la suite des audits réalisés par l’inspection européenne ou les services de l’Etat.

o Suivi financier :
• Recueillir les données coûts de sûreté auprès des concessionnaires et du SEFTRA,
• Etablir et mettre à jour un tableau de bord sur les coûts incombant à la Région Bretagne et aux concessionnaires.

Sécurité portuaire :
• Etablir un état des lieux de la sécurité sur les ports,
• Participer aux groupes de travail et réunions PPRT (CLIC), Etudes de Dangers, Règlement Local Matières Dangereuses, Plans ORSEC, Plans portuaires de sécurité, ….
• Suivre l’évolution de la réglementation.
• Accompagner le travail des surveillants portuaires dans leurs missions d’agents assermentés, animer le réseau des agents chargés de la sécurité dans les ports.

Gestion des risques :
• Contribuer à la construction des indicateurs de production de la DP de manière à ce qu’ils alimentent de façon opérationnelle la démarche de gestion des risques,
• Etablir la cartographie des risques en matière de disruption des services de la DP et mettre au point les plans d’actions correspondant, organiser la gestion de crise,
• Organiser l’astreinte et animer le réseau des agents d’astreinte : partage de pratiques, exercices, maintien des connaissances des plans d’action,
• Participer aux groupes de travail et réunions relatives à la direction des opérations au sein de la Région.

Cybersécurité
• Décline les feuilles de route numérique et cybersécurité de la Région au niveau des ports propriétaires de la Région Bretagne,
• Anime les actions de sensibilisation auprès des acteurs portuaires,
• Conçoit la démarche d’évaluation des risques cuber dans les ports.

Relations hiérarchiques :

• L’agent·e dépend directement de (n + 1) : du chef de service de la Prospective, de l’Economie, de l’Environnement et de l’exploitation
• L’agent·e encadre directement (n-1) (préciser le nombre d’agents et leurs fonctions) : néant

Relations fonctionnelles :

Au sein de la collectivité :

- Les directions et services fonctionnels (DET, DRH, DSI, DAJ, Direction des opérations)

- Au sein des DET, les antennes portuaires de Brest, Lorient et Saint-Malo, qui accueillent les ASP.
Partenaires extérieurs :

- Les capitaineries : officiers de ports (AI3P)

- Les services et concessionnaires en charge de la gestion et de l’exploitation des ports de compétence régionale,

- Les services assurant les missions d’ASIP (concessionnaires, acteurs portuaires…)

- Les services de l’Etat (ministère, préfectures,DML 29, affaires maritimes, services maritimes, police aux frontières, douanes, police nationale, SDIS).

Contraintes spécifiques (contraintes de calendrier, déplacements, astreintes,…) :
L’agent.e est amené.e à effectuer des déplacements réguliers et très fréquents sur l’ensemble du territoire breton (notamment sur les ports, en préfectures et en sous-préfectures), ainsi qu’occasionnellement sur les autres sites portuaires français et en Ile de France.
Suppléance : organisation des périodes de vacances avec les autres ASP et la Chargé de Sureté et de sécurité du SP3E/DP.
Astreintes portuaires : l’agent coordonne et participe à l’astreinte opérationnelle des ports.

Dotation particulière : ordinateur portable. Téléphone portable.

Les entretiens auront lieu le 24/08/2022

Savoir être / savoir faire

- Connaissance du domaine portuaire et maritime

- Connaissance des problématiques de sûreté et sécurité

- Capacité à faire preuve d’autorité

- Sens de l’organisation et rigueur

- Qualités rédactionnelles et d’expression orale

- Capacité de synthèse

- Qualités relationnelles

- Disponibilité, flexibilité, adaptabilité

- Maîtrise des outils informatiques et des outils de veille.

L’agent.e devra maîtriser parfaitement les textes législatifs et réglementaires portant sur la sûreté et la sécurité portuaire.
Il·elle sera en mesure d’analyser les impacts sur les sites régionaux et de les traduire en langage commun.

Confidentialité :
L’agent·e de sûreté portuaire garantit la confidentialité des faits, informations et documents dont ils ont connaissance dans l’exercice de leurs missions, notamment de l’évaluation de sûreté du port et des parties sensibles du plan de sûreté.

Formation
La Région Bretagne prendra en charge le coût des formations obligatoires. Toutefois, des agréments déjà obtenus seraient fortement appréciés.

Rannañ :

Hon holl geleier