Aller au contenu

Prévision des apports en criées : les acteurs de la filière mobilisés autour de “Breizh apports”

Les acteurs de la filière pêche se mobilisent depuis plus d’un an pour faire face à la crise. Les organisations de producteurs, les halles à marée et les représentants des acheteurs ont construit un outil commun pendant le premier confinement pour permettre aux acheteurs d’avoir une meilleure visibilité de l’offre sous les criées bretonnes. Un an après, tous se sont de nouveau mis autour de la table, afin de dresser un premier bilan et de trouver des pistes d’amélioration.

Réunis en mai 2020 pour trouver des solutions aux problèmes de commercialisation des produits de la pêche, notamment des navires hauturiers, les organisations de producteurs, les gestionnaires portuaires, l’Union du Mareyage Français, l’ABAPP, Breizhmer et le groupement interportuaire « Pêche de Bretagne » ont décidé de créer un outil de prévision des apports. Permettre au mareyage d’avoir une meilleure visibilité sur ce qui sera mis en vente sous les criées est essentiel pour une meilleure valorisation de la pêche bretonne. Ce premier outil, porté par la CCI des Côtes d’Armor pour le compte de la filière bretonne et cofinancé par la Région Bretagne, regroupe toutes les prévisions de vente à une semaine des criées hauturières bretonnes.

Une prévision mise à jour quotidiennement auprès de 300 acheteurs

Depuis un an, cet outil, nouvellement renommé « Breizh Apports », agrège les informations des criées pour les prévisions à court terme, de même que les données des organisations de producteurs pour les prévisions à moyen terme, notamment par la connaissance du stock flottant. Les informations, par espèce et par port, sont mises à jour quotidiennement. Elles sont présentées dans un tableur disponible en ligne et envoyées à près de 300 acheteurs. Ils peuvent consulter les prévisions de vente sur une semaine glissante mais aussi le nombre de navires hauturiers en mer et leur date de prévision de vente.

Un nouvel outil en cours de développement

Ce premier outil, développé dans l’urgence en 2020, laissera la place dans les mois à venir à un outil plus abouti. Un questionnaire de satisfaction sera envoyé à un panel d’acheteurs afin de connaitre et préciser leurs attentes pour, ensuite, concevoir une version enrichie de « Breizh apports ».

Groupement interportuaire Pêche de Bretagne – pour une entente portuaire et économique de poids

Collectivement responsables des ports de pêche bretons, la Région Bretagne, le Département des Côtes d’Armor, le Département du Finistère, Lorient Agglomération et le Syndicat mixte des ports de pêche et plaisance de Cornouaille (SMPPC) ont choisi, depuis deux ans, de coordonner leurs actions au sein d’un groupement interportuaire associant l’ensemble des acteurs de la filière.

Cette volonté commune vise à renforcer la compétitivité de la pêche bretonne et à créer de la valeur, à travers l’activité de ses 13 ports dotés d’une halle à marée.

Hon holl geleier