La Région aux petits soins pour les formations sanitaires et sociales : Loïg Chesnais-Girard rencontre les futurs soignants à Saint-Brieuc

Alors que la crise sanitaire a mis davantage encore en lumière le besoin de renforcer les effectifs en professionnels de santé, la Région a, dès cette rentrée, augmenté le nombre de places dans les établissements de formations bretons. Exemple à l’IFPS de Saint-Brieuc, où 12 places supplémentaires ont été créées à l’institut de formation en soins infirmiers (IFSI). Le Président de Région, Loïg Chesnais-Girard, y a rencontré les étudiants, le jeudi 3 septembre, au côté d’Élisabeth Jouneaux-Pédrono, Conseillère régionale déléguée aux formations sanitaires et sociales, Arianne Benard, Directrice du Centre hospitalier Yves Le Foll et du GHT des Côtes d’Armor, et Françoise Huet, Coordinatrice de l’IFPS de Saint-Brieuc.

Crédit : Emmanuel Pain-Région Bretagne / le Président Chesnais-Girard rencontre les futurs soignants

Un nouvel établissement au cœur du campus Mazier

Depuis la rentrée 2018, les élèves infirmiers, aides-soignants et ambulanciers de Saint-Brieuc sont accueillis dans un Institut de formation aux professions de santé (IFPS) tout neuf, sur le campus Mazier. Auparavant, ces formations étaient dispensées dans un bâtiment attenant au Centre hospitalier Yves Le Foll, auquel elles restent rattachées.

La Région a fait le choix d’implanter le nouvel équipement au sein du pôle universitaire afin, d’une part, d’offrir aux étudiants une proximité avec le centre-ville et les services du CROUS et, d’autre part, de permettre des mutualisations matérielles et pédagogiques.

Construit sous la maîtrise d’ouvrage de la Région qui y a dédié 7,2 M€, l’IFPS de Saint-Brieuc est bâti sur une parcelle de 2 000 m² dans une logique de performance thermique. Il est doté d’un amphithéâtre de 130 places, de salles adaptées aux enseignements pratiques, d’un dispositif de visioconférence très performant ainsi que d’une unité de formation par simulation qui bénéficie à l’ensemble des étudiants du site briochin mais aussi à ceux du groupement hospitalier de territoire (GHT) : Lannion, Guingamp, Paimpol et Tréguier.

Grâce à ses équipements, une connexion plus forte avec l’Université de Rennes 1 est désormais possible. Ainsi, depuis la rentrée 2019, avec le soutien de la Région, l’IFPS de Saint-Brieuc (comme Vannes-Tohanic, Pontivy et Lorient) accueille dans ses locaux une délocalisation du PASS Santé de Rennes 1 : les étudiants briochins peuvent ainsi suivre, en direct, à distance, les mêmes cours-conférences que les étudiants présents dans les amphithéâtres de la fac de médecine à Rennes.

Des places de formations supplémentaires

À la rentrée, la Région a créé à Saint-Brieuc des places de formation supplémentaires au métier d’infirmier (4 par promotion), portant ainsi à 282 le nombre d’étudiants accueillis à l’Institut de formation en soins infirmiers (IFSI). L’IFPS forme également 30 élèves aides-soignants (IFAS) et 90 ambulanciers (IFA) par an -à raison de 2 sessions de 45 élèves-.

50 000 masques mis à disposition

En fonction des besoins exprimés par chaque institut pour la rentrée, la Région a distribué une première série de 50 000 maques pour équiper les élèves et personnels des formations sanitaires et sociales.

Les futurs soignants se ressourcent à bord du Skeaf

Ils ont été 1500, 910 étudiants en soins infirmiers et 590 élèves aides soignants à prêter main forte à leurs aînés pendant la crise sanitaire. En lien avec l’ARS, une prime de 500 € leur a été accordée, complémentaire aux indemnités de stage et bourses attribuées par la Région. À Saint-Brieuc, ils sont 167 élèves infirmiers et aides-soignants à avoir bénéficié de cette prime pour un montant total de 83 500 €.

Outre cette gratification financière, la Région a également souhaité les remercier de leur engagement d’une autre manière : elle les a invités à venir naviguer, cet été, par groupe de 25, sur le vieux gréement Le Skeaf, au départ de Douarnenez. Une façon pour la collectivité de « prendre soin » de ces futurs accompagnants, de les remercier d’avoir contribué à l’effort général et de les encourager pour la suite de leur carrière.

Depuis 2015, l’association Le Skeaf accueille régulièrement à bord de son voilier des personnes en difficulté pour les aider à refaire surface et se réinsérer, à travers la pratique de la voile et la découverte du milieu marin. Elle n’avait pas pu sortir en mer, ces derniers mois, pour cause de confinement.

Retrouvez ci-dessous le communiqué de presse complet.

En pratique