Aller au contenu
Revenir à la liste des aides

Désamiantage de bâtiments agricoles

bool(false)

Cette aide, accordée sous la forme d'un appel à manifestation d'intérêt, vise à permettre aux agriculteurs de construire un bâtiment neuf en lieu et place d’un bâtiment désaffecté et amianté. Il s'agit d'accompagner cette démarche et de bâtir un référentiel des coûts de désamiantage.

Huit projets, au maximum, seront sélectionnés pour permettre d’établir un échantillon des types de construction rencontrés dans les bâtiments d’élevage (panneaux amiantés avec éléments cloués, collés, lanterneau en toiture…) afin de tirer des enseignements aussi généraux que possible de ces opérations pilotes de désamiantage.

La reconstruction du(des) bâtiment(s) neuf(s) sera soutenue, pour les projets sélectionnés à l’issue de cet appel à manifestation d’intérêt, de manière renforcée dans le cadre d’un appel à projets spécifique du Plan de compétitivité et d’adaptation des exploitations agricoles (PCAEA).

 

Objectifs

  • Evaluer des contraintes techniques, économiques et réglementaires ainsi que des moyens à mettre en œuvre ; estimation des coûts du chantier…
  • Mener des expériences et constats pour envisager une communication adaptée ;
  • Anticiper la rénovation des bâtiments amiantés ou leur déconstruction, ce qui permettra de limiter la consommation de foncier agricole et d’éviter les ruines de bâtiments agricoles amiantés et leurs conséquences environnementales, paysagères et sanitaires.

Type d'aide

Subvention

Montant de l'aide

Taux d’aide 

Le taux de base est fixé à 25% du total des dépenses éligibles. Une bonification du taux est possible dans les situations suivantes :

  • +5 % pour les investissements en lien avec l’agroécologie, c’est-à-dire soit un projet d’investissements d’un adhérent à un Groupement d’intérêt économique et environnemental en lien avec ce projet du GIEE, soit un projet d’investissements en lien avec un projet validé agriculture écologiquement performante (AEP)
  • +10 % pour :
    • Les jeunes agriculteurs (JA) qui répond à la définition de l’article 2 du Règlement (UE) N°1305/2013 du 17 déc. 2013 ou qui s’est installé au cours des 5 années précédant l’introduction de la demande d’aide
    • Les projets sur une île (zones soumises à des contraintes naturelles et autres contraintes spécifiques telles que celles qui sont visées à l’article 32 du Règlement (UE) N°1305/2013 du 17 déc. 2013 = zones défavorisées)
  • Au prorata des parts sociales du JA dans un GAEC ou dans une société au maximum + 10 % : Pour une forme sociétaire, une majoration sera appliquée au prorata des parts sociales détenues par le ou les associés JA
    • qui répond(ent) à la définition de l’article 2 du Règlement (UE) N°1305/2013 du 17 déc. 2013 ou qui s’est(se sont) installé(s) au cours des 5 années précédant l’introduction de la demande d’aide ;
    • qui respecte(nt) les conditions de l’article 2 du Règlement délégué (UE) n°807/2014 au prorata des parts sociales du JA dans un GAEC ou dans une société au maximum

Les majorations de taux d’aide « filière » ci-dessous sont cumulables avec le taux de base dans les limites des modalités et du plafond, uniquement lorsque la totalité du projet concerne une ou deux filières avec taux d’aide bonifié ; par exemple projet uniquement en lapins ou projet en lapins + porcs Label rouge ; sous réserve que tout le projet puisse répondre à ce critère :

  • Petites filières : lapins, apiculture + 10%
  • Filières à enjeu de pérennité : viande bovine, viande ovine, veaux de boucherie + 10%
  • Projet en production de porcs Label rouge ou projet en production de porcs en Agriculture Biologique (AB) + 10%

Ces modalités permettent un montant d’aide maximal de 100 K€ pour un porteur de projet « non JA » (et sans autre bonification de taux d’aide), et par exemple 140 K€ pour porteur de projet « JA à 100% », voire plus si d‘autres bonifications de taux d’aide peuvent être appliquées au projet de bâtiment neuf.

En cas de NON respect des engagements liés à l’AMI et à l’étude de la déconstruction / désamiantage du bâtiment sélectionné pour l’étude, le dossier d’aide à la construction d’un(ou de plusieurs) bâtiment(s) neuf(s) sera 5/8 soldé selon les modalités suivantes :

  • plafond des dépenses éligibles : 120 K€HT pour un individuel ou société autre que GAEC ; *
  • 170 K€HT pour un GAEC à deux ;
  • 200 K€HT pour un GAEC à trois ou plus.

Montant maximum des dépenses éligibles pour la construction du bâtiment neuf : 400 K€HT (quel que soit le nombre d’associés)

Public concerné

  • un agriculteur personne physique ;
  • un agriculteur personne morale à objet agricole (le capital social doit être détenu à plus de 50% par un (ou des) associé(s) exploitant(s) et majeur(s) (agriculteur(s) personne(s) physique(s)) :
    • Groupement Agricole d’Exploitation en Commun (GAEC),
    • Exploitation Agricole à Responsabilité Limitée (EARL),
    • Société à responsabilité limitée (SARL)
    • Société Civile d’Exploitation Agricole (SCEA)
    • Société en Nom Collectif (SNC) à vocation agricole

Répondant aux conditions suivantes

  • le siège d’exploitation est situé en Bretagne ;
  • exercer une activité agricole au sens de l’article L.311-1 du code rural et de la pêche maritime et de l’article 9 sur les agriculteurs actifs, du règlement (UE) 1307/2013 ;
  • être à jour de ses contributions sociales à titre professionnel au 31 décembre de l’année précédant le dépôt de la demande d’aide, sauf accord d’étalement ;
  • être âgé d’au moins 18 ans (exploitant individuel) ;
  • n’avoir fait l’objet d’aucun procès-verbal connu dressé dans l’année civile qui précède la date de dépôt de la demande au titre des points de contrôle des normes minimales en matière d’environnement, d’hygiène et de bien-être des animaux applicables à l’investissement concerné

Public non concerné

  • les sociétés par actions simplifiée (SAS)
  • les sociétés en participation
  • les sociétés de fait
  • les coopératives agricoles
  • les groupements d’intérêt économique (GIE)
  • les indivisions
  • les copropriétés
  • les propriétaires bailleurs de biens fonciers agricoles
  • les propriétaires non exploitants.

Projets éligibles

Des projets de déconstruction de bâtiments amiantés avec projet de reconstruction d’un ou plusieurs bâtiment(s) neuf(s) sur le même emplacement – reconstruction totale ou partielle. Le(s) bâtiment(s) neuf(s) peut(vent) concerner la même filière de production que le bâtiment déconstruit ou une autre filière.

Le type de bâtiment(s) neuf(s) en projet de reconstruction sur le site de la déconstruction/désamiantage sera pris en compte dans le cadre de la sélection des projets de déconstruction / désamiantage.

La reconstruction peut concerner par exemple :
– Une même filière, déconstruction d’un bâtiment volailles de chair en claustration et reconstruction d’un ou plusieurs poulaillers Label rouge ou en agriculture biologique (donc avec parcours) ; plusieurs bâtiments autorisés car la taille de chaque bâtiment est limitée par un cahier des charges ainsi que le nombre maximum de bâtiments sur un site ;
– Une même filière, déconstruction d’un atelier engraissement porcs en claustration, et reconstruction d’un bâtiment porcs plein air ;
– une autre filière, déconstruction d’un bâtiment bovins lait et construction d’une chèvrerie ou bergerie…

La reconstruction d’un (ou plusieurs) bâtiment(s) pour une production sous SIQO et/ou en élevage plein air sera appréciée.
Le bâtiment neuf construit sur le même emplacement (ou les bâtiments neufs construits sur le même site incluant l’emplacement libéré) que le bâtiment amianté déconstruit, devra(devront) également répondre aux conditions suivantes :

  • Bâtiment neuf en volailles de chair :
    • La construction d’un seul « bâtiment neuf dynamique de maximum 2 000 m² de surface de production avec lumière naturelle » en volailles de chair (essentiellement poulets lourds ou certifiés, voire selon les bandes et la conception du bâtiment des dindes, des pintades, des canards gras…) ;
    • Dans le cas général, la surface maximale de production en bâtiment de volailles après projet est limitée à 5 000 m² sur l’exploitation agricole, voire par site d’exploitations lorsque différentes structures individuelles et sociétaires coexistent.
  • Bâtiment neuf en Bassin Versant Algues Vertes BVAV
    Lorsque l’exploitation du porteur de projet est située en bassin versant algues vertes (BVAV) – siège en BVAV ou 3 ha de SAU (surface agricole utile) situés en BVAV – le porteur de projet devra fournir dans son dossier les documents qui permettront de vérifier la NON augmentation de la pression en azote organique en BVAV.

 

Dépenses inéligibles

Les travaux et les coûts de déconstruction / désamiantage du bâtiment ancien

Les coûts de déconstruction / désamiantage du bâtiment ancien sont à la charge directe du porteur de projet. En conséquence, dans le cadre de cette étude régionale pour permettre la collecte de données sur les conditions de déconstruction / désamiantage de bâtiments d’élevage, chaque porteur de projet sélectionné 4/8 « déconstruction / désamiantage » dans le cadre cet AMI sera directement éligible et sélectionné pour un appel à projets spécifique « 411 b – Modernisation des bâtiments et équipements associes des exploitations agricoles » pour la construction d’un (ou de plusieurs) bâtiment(s) neuf(s) sur le site avec des modalités réévaluées de soutien pour la construction de ce bâtiment neuf.

Critères de sélection

Type de bâtiment amianté pour déconstruction

L’étude amiante vise à mieux connaître les contraintes réglementaires et les coûts induits par le désamiantage de bâtiments d’élevage dans le cadre des préoccupations environnementales et sanitaires, et en lien avec la préservation du foncier.

Le type de bâtiment proposé pour cette étude de désamiantage, ses caractéristiques et son état seront des critères de sélection du projet. La sélection devra privilégier une représentation des différentes filières, des différents types de bâtiments et de techniques constructives.

Les projets seront sélectionnés de manière à obtenir un échantillon le plus représentatif possible du parc de bâtiments amiantés, sur la base des critères suivants :

  • Cohérence globale du projet,
  • Ambition du projet, notamment en matière de réponses aux enjeux listés au §III.2.
  • La localisation géographique et la représentation des filières de manière à élargir les sources de données, alimentant le référentiel des coûts de désamiantage.

 

Composition du comité de sélection

  • La Région Bretagne
  • La Direction régionale de l’alimentation, de l’agriculture et de la forêt de Bretagne DRAAF Bretagne
  • Les Directions départementales des territoires et de la mer (DDTM)
  • La Chambre régionale d’agriculture de Bretagne
  • La Direction régionale de l’économie, de l’emploi, du travail et des solidarités DREETS Bretagne
  • L’ADEME – Agence de la transition écologique
    Si nécessaire, d’autres services compétents ou des personnes qualifiées pourront être associés en tant que prestataires ou à titre consultatif, dans leur domaine de compétence.
    Chaque demandeur s’engage à ne pas démarrer les travaux de démolition avant d’avoir été sélectionné et retenu par le comité de sélection, et informé de cette sélection. Le dossier de demande d’aide pour la reconstruction d’un bâtiment devra être déposé dans le cadre de l’appel à projets (AàP) PCAEA spécifique limité aux porteurs de projet sélectionnés, qui devrait être lancé durant l’été 2022.

En particulier, respect de cette clause PCAEA :
Le porteur de projet, demandeur de l’aide, n’est pas autorisé à démarrer les dépenses éligibles avant de recevoir un courrier de la DDTM qui « accuse réception du dossier complet et autorise à commencer les dépenses éligibles “.
Un simple courrier (papier ou message électronique) de demande de pièces complémentaires ne permet pas de commencer les investissements éligibles.
ATTENTION : La signature d’un devis ou d’un bon de commande (ou par exemple terrassement réalisé et pris en compte dans le dossier) constitue un commencement des dépenses, des
investissements ou des travaux. Dans tous les cas, les dépenses éligibles considérées « commencées » ne pourront pas être soutenues…

AMI-BATIMENT-DESAMIANTAGE

773 KB Télécharger

Engagements du porteur de projet/candidat

  • Fournir toutes les informations concernant la déconstruction / désamiantage du bâtiment sélectionné pour l’étude, en particulier les coûts (devis, factures de ce chantier) ;
  • Fournir copies de tous les documents liés à la déconstruction et au désamiantage du bâtiment ancien : protocole de mise en protection du site, devis et factures liés à ces opérations, transport, mise en décharge autorisée pour stockage…
  • Permettre l’accès du chantier selon les besoins de l’étude aux membres du comité de pilotage et aux personnes chargées de collecter des informations utiles sur les modalités de mise en protection du site, de démontage, de déconstruction, de désamiantage, d’évacuation et de mise en décharge, et les coûts associés ;
  • Permettre la diffusion des résultats de l’étude, de photographies ou vidéo dans le cadre d’un rapport, d’articles ou de présentations (Salons, réunions d’information et de sensibilisation) ;
  • Transmettre à ses prestataires les protocoles de suivi d’opération.

Toutes les opérations de protection de chantier, de désamiantage, d’évacuation et de transport des matériaux amiantés ou non, de stockage ou de destruction des matériaux amiantés seront réalisées conformément à la réglementation, par un (ou des) prestataire(s) certifié(s).
Les engagements dans le cadre du dépôt d’un dossier dans cet AMI devront être renouvelés, acceptés et signés dans le dossier d’aide PCAEA à la construction d’un (ou de plusieurs) bâtiment(s) neuf(s).

 

Rapport de synthèse des travaux de désamiantage réalisés et de leur coût
La Chambre régionale d’agriculture aura en charge le suivi des chantiers de désamiantage et la collecte des informations et des copies de tous les documents utiles en 2022.

Contenu du rapport :

  • Documents collectés selon les phases du chantier de déconstruction (mise en place de la protection/sécurisation du chantier ; procédures de déconstruction selon le type de bâtiment ; évacuation ; transport ; stockage…) ; nécessité de déconstruction totale pour cause de contamination de l’ensemble de la structure ou pas, ou pour des questions de réalisation optimales du chantier ; documents justificatifs nécessaires : par exemple : autorisations ; permis de déconstruire ;déclaration début de chantier ; information riverains ; intervention d’un organisme de contrôle ; contrat d’évacuation et de stockage, devis, factures…).
  • Analyse des coûts et techniques ;
  • Enseignements et préconisations ;
  • Evolutions souhaitables des procédures de désamiantage
  • Marges d’économies et compensations préconisées (par exemple installation photovoltaïque…)

Région Bretagne
283 avenue du Général Patton
CS 21101
35711 RENNES CEDEX 7

Direction du Développement Économique
Service de l’Agriculture et Agroalimentaire
Courriel : agriculture@bretagne.bzh

Aymeric Havard
Courrielaymeric.havard@bretagne.bzh

Draaf Bretagne
Courrielsrea.draaf-bretagne@agriculture.gouv.fr

Engagement de communication régionale

Le bénéficiaire s’engage, selon la nature de son projet et/ou de son activité, à faire mention de “avec le soutien de la Région Bretagne” et/ou à intégrer le logo de la Région :

  • aux documents officiels, publications en lien avec le projet subventionné ( ex : rapport de stage/ d’étude, bilan, diaporama d’une formation subventionnée, etc.) ;
  • aux supports de communication en lien avec l’opération (ex : site web, brochures, etc.) ;
  • dans les rapports avec les médias en lien avec le projet ;
  • aux productions réalisées grâce à l’aide de la Région (ex : ouvrages, films, etc).

La communication sera réalisée sans stéréotype de sexe (choix des visuels, images, couleurs, expressions…) conformément aux règles rappelées page 12 du « Guide pour une communication publique pour toutes et tous » de la Région Bretagne (octobre 2018).

Toutes les versions du logo et la charte graphique de la Région sont téléchargeables sur cette page. Un justificatif au moins de la publicité réalisée sera envoyé au service gestionnaire, au plus tard lors de la demande de dernier versement de l’aide (ex : copie d’écran du site web avec le logo, copie d’un rapport, article de presse avec mention de la Région, etc).

Invitation du Président de la Région

Lors d’éventuels temps forts de communication en lien avec l’opération subventionnée, une invitation officielle sera adressée en amont au Président de la Région sur presidence@bretagne.bzh (ex : inauguration, relations presse, opération de lancement, salon, remise de prix, etc).

Télécharger le kit logo

2 MB
Télécharger

Télécharger la notice (sans affichage)

551 KB
Télécharger

Modalités de dépôt de la demande Régionale

Calendrier

  • 25 mars 2022 : ouverture de l’AMI ;
  • 23 mai 2022 : date limite de dépôt des candidatures ;
  • Fin juin 2022 : sélection des projets par le comité de sélection ;
  • Été 2022 : ouverture de l’appel à projets PCAEA spécifique réservé aux projets sélectionnés ;
  • Fermeture de l’appel à projet spécifique l’automne 2022 pour permettre un dépôt d’un dossier complet pour chaque projet sélectionné dans le cadre de l’A.M.I. (délai d’obtention de permis de construire…) ;
  • Instruction des dossiers déposés dans l’appel à projets spécifique au fil de l’eau dès que complets ;
  • Définition du montant d’aide dès que le dossier complet est instruit, et validation et programmation de chaque décision juridique (octroi de l’aide PCAEA) ;
  • Suivi des chantiers de déconstruction par un prestataire et le comité de pilotage en 2022-2023 ;
  • Instruction et paiement de l’aide PCAEA pour le bâtiment neuf reconstruit, sous réserve de la confirmation du suivi du chantier, de la fourniture des informations et copies de documents concernant la déconstruction/désamiantage (devis, factures…), et s’agissant de la construction du bâtiment neuf sur factures (paiement possible d’un premier versement dès que 50% ou plus des dépenses de la construction neuve sont payées et factures acquittées)

 

Contenu du dossier de demande

Pour déposer un dossier le candidat complètera le formulaire téléchargeable sur cette page. Ce formulaire sera accompagné des renseignements suivants :

  • Type de productions
    • Bâtiments d’élevage par production, surface et âge ;
    • Orientation des productions… SIQO, cahier des charges de conformité produit…
    • SAU de l’exploitation ;
    • Evolutions en cours ou en projet.
  • Présentation du projet de désamiantage d’un bâtiment existant :
    • Type de bâtiment d’élevage amianté et date de construction (ou âge) ;
    • Zones avec présence d’amiante suspectée ou avérée : murs extérieurs, murs intérieurs, plafond, toiture, lanterneaux, volets d’aération, trappes d’accès, portes, plaques collées ou cloutées… (diagnostic technique amiante (DTA) joint le cas échéant)
    • État du bâtiment : en activité ; désaffecté pour de l’élevage mais encore intègre ; partiellement écroulé ou en ruine…
    • Devis ou estimatif de la prestation du démontage et du désamiantage total du bâtiment avec évacuation, transport et mise en décharge autorisée des déchets amiantés ; ou devis (ou estimatif) partiel sans démontage/évacuation de la charpente, si la charpente n’est pas considérée amiantée par simple contact ;
    • Présentation succincte du projet de bâtiment neuf sur le même emplacement : type de production, ordre de grandeur de l’effectif animaux envisagé… (à ce stade, il n’est pas nécessaire de fournir des plans détaillés du(des) bâtiment(s) en projet).
    • Une étude préalable à l’implantation de panneaux photovoltaïques en toiture sur le futur bâtiment neuf sera privilégié, afin de mesurer si la production d’électricité renouvelable pourrait permettre un amortissement du financement du désamiantage, au moins en partie.

Les candidats pourront ensuite envoyer leur dossier de candidature auprès de :

 

Instruction des dossiers déposés dans l’AMI et sélection
La Région Bretagne assurera une première instruction administrative concernant la complétude et la recevabilité des dossiers. La Région Bretagne présentera les dossiers en comité de sélection.

Les dossiers sélectionnés dans le cadre de l’AMI permettront d’accéder au dépôt d’un dossier dans l’appel à projets spécifique « 411 b – Modernisation des bâtiments et équipements associes des exploitations agricoles » avec des modalités réévaluées de soutien pour la construction du bâtiment neuf.

 

 

AMI-DESAMIANTAGE_FORMULAIRE

813 KB Télécharger

Voir aussi : Modernisation des exploitations agricoles - investissements

Rannañ :

Hon holl geleier

Koumanantit d’hol lizher-kelaouiñ