Aller au contenu

Une plaque Per-Jakez Hélias à l’école de Pouldreuzic

La ville natale de l’écrivain Per-Jakez Hélias, Pouldreuzic (Finistère), arbore désormais au fronton de son école publique intercommunale une plaque en bronze à son effigie. Elle a été inaugurée samedi dernier : un hommage à ce grand militant de l’identité bretonne.

Pierre-Jakez Hélias (Per-Jakez en breton) est connu pour son célèbre « Cheval d’Orgueil », chronique de la vie quotidienne du monde paysan dans la première moitié du XX e siècle marquée par le basculement culturel d’une Bretagne attachée à ses valeurs et à sa langue (traduite en dix-huit langues), et il est  reconnu, au-delà, pour son rôle essentiel dans la défense de l’identité bretonne. La plaque de bronze bilingue français-breton réalisée par l’artiste Pierre Toulhoat à son effigie a trouvé sa place au fronton de l’école publique de sa ville natale de Pouldreuzic aux côtés de la devise de la République française « Liberté, égalité, fraternité ». La marque d’une double culture à laquelle tenait cet écrivain bigouden engagé :  « Il était une plume, une voix, un militant et un citoyen…. Un décentralisateur avant nous tous, qui  a osé pointé les richesses, la complexité, la singularité de la Bretagne », a souligné le président de la Région Bretagne Loïg Chesnais-Girard en rendant hommage à  Per-Jakez Hélias. L’inauguration a eu lieu devant une centaine de personnes, dont Claudette et Yfig Hélias, les enfants de l’écrivain, Philippe Ronarc’h, le maire de la commune, et Liliane Tanguy, la députée.

 

Notre actualité

Koumanantit d’hol lizher-kelaouiñ