Aller au contenu

La Bretagne de la cybersécurité au Fic 2022 de Lille

Au Forum international de la cybersécurité (Fic), rendez-vous incontournable du monde français de la cyber, la Bretagne a de nouveau affiché le dynamisme de son écosystème d’entreprises, de recherche et de formation. Un atout plus que jamais au cœur de la souveraineté numérique française.

Le pavilon bretagne au Forum international de la cybersécurité (Fic) 2022
BDI
  • 160
    entreprises et 8 000 emplois
  • + de 200
    chercheurs dédis à la cybersécurité
  • 2 800
    étudiants chaque année

Démonstration de solutions, échanges B2B, challenge autour de l’intelligence artificielle… : le pavillon Bretagne au cœur du Fic (stand D12 au centre du Grand Palais) a proposé cette année à la fois des rencontres avec les acteurs essentiels de la cybersécurité et des démonstrations de solutions innovantes contre les cyberattaques croissantes.

Un écosystème cyber breton dynamique

Sur un plateau de 192 m2, le pavillon Bretagne coordonné par l’agence Bretagne développement innovation (BDI a mis en valeur 26 exposants du secteur cyber breton : 18 entreprises, 4 acteurs académiques, 4 intercommunalités bretonnes et la Région. Les intercommunalités ont présenté chacune des thématiques répondant à leur écosystème économique :

  • Cybermaritimité pour Brest Métropole ;
  • Défense et smart-cities pour Rennes Métropole ;
  • Infrastructures, réseaux et télécom pour Lannion-Trégor communauté ;
  • Résilience du territoire pour Vannes Agglomération.

WEB TV Interview croisée

Le Général Watin-Augouard, fondateur du FIC, et Jérôme Tré-Hardy, conseiller régional en charge de la cyber et des données, rappellent comment le Fic est devenu un grand rendez-vous de la cybersécurité et la Bretagne une région cyber incontournable.

Une stratégie cyber régionale

Ambassadeur de la Région Bretagne pour l’événement, Jérôme Tré-Hardy (conseiller régional en charge de la cyber et des données) a échangé sur la stratégie régionale adoptée en février dernier et porté la voix de la Bretagne et de son secteur cyber auprès de personnalités telles que William Lecat, coordinateur de la stratégie nationale de cybersécurité, le général Marc Watin-Augouard, fondateur du Forum international de la cybersécurité ou encore Emmanuel Naëgelen, directeur général adjoint de l’Agence national de la sécurité des systèmes d’information (Anssi).

La Bretagne a choisi de développer sa stratégie autour de 4 orientations (précisées dans la feuille de route adoptée par le Conseil régional en février dernier) :

  • Fédérer l’écosytème breton
  • Développer la formation dans ce domaine
  • Accompagner l’innovatio
  • Sensibiliser citoyennes et citoyens aux risques cyber dans tous les domaines (santé, etc)

    Le Cert breton contre les cyberattaques

    La présentation de la Bretagne, des acteurs de sa filière cyber et de sa stratégie a été notamment l’occasion d’évoquer le travail mené pour faire émerger un « Cert breton » (Computer emergency response team) : cette structure de la nouvelle stratégie régionale cyber aura pour but d’apporter un premier niveau d’information et de soutien à diverses entités du territoire (collectivités, PME, PMI…) en cas de menaces ou d’attaque informatique.

    Une équipe bretonne de « hacking éthique  » au Fic

    Parmi les temps fort du pavillon Bretagne au Fic 2022, l’accueil de l’équipe bretonne de «hacking éthique» composée d’étudiants, de salariés d’entreprises cyber et de la direction générale de l’armement. Ensemble, ils défendront les couleurs de la Bretagne à l’EC2, compétition européenne de cybersécurité

    Rannañ :

    Notre actualité

    Koumanantit d’hol lizher-kelaouiñ