Aller au contenu

Agriculture : ouverture des états généraux de l’installation et de la transmission

Pour répondre à l’objectif de 1000 installations par an, nous lançons, aujourd’hui à Lorient, les états généraux de l’installation et de la transmission.

Intervenants sur scène lors des Etats généraux de l'agriculture
Région Bretagne

C’est le début d’une large concertation régionale qui démarre aujourd’hui. 200 participants se réunissent au Palais des congrès de Lorient pour une première prise de contact afin de préparer un grand plan breton, d’ici à l’été 2022, pour assurer le renouvellement des générations, au sein des exploitations. 

Une feuille de route à construire

Cette matinée de rencontres est la première étape de ce processus, durant laquelle les différents acteurs vont élaborer une feuille de route des états généraux. La concertation se poursuivra ensuite durant six mois (4 autres RV) pour aboutir à un plan d’action régional avant l’été. L’événement de clôture des états généraux est prévu en juin.

Première région agricole française, la Bretagne compte près de 26 000 exploitations et 67 800 actifs agricoles dont près de 2 000 prennent, chaque année, leur retraite. Plus de la moitié des responsables d’exploitation a plus de 50 ans et plus d’1/3 a plus de 55 ans. Afin d’assurer le renouvellement des générations tout en réussissant la transition agro-écologique, nous lançons les états généraux de l’installation-transmission agricole en Bretagne. Objectif : mener une réflexion collective avec les différents acteurs bretons (collectivités, chambre d’agriculture, syndicats, associations, filières et coopératives, enseignement agricole…) pour aboutir à un plan d’action régional engageant tous les acteurs de l’installation.

Avec 500 installations aidées par an, la Bretagne est la région qui aide le plus l’installation. Entre 200 et 250 installations par an se font sans aide de la Région. L’objectif est de passer à 1 000 installations-transmissions par an d’ici 2028. L’installation est majoritairement liée à la transmission d’activité qui est la meilleure façon de développer la transition agro-écologique de l’agriculture bretonne.

Nos priorités pour l’agriculture bretonne :

• Assurer le renouvellement des générations,
• Préserver le foncier agricole,
• Poursuivre la transition agroécologique des filières et des exploitations,
• Renforcer la compétitivité des exploitations.

Quelques chiffres :

• 700 installations/an (dont 500 aidées par la Région Bretagne),
• 1/3 des installations aidées sont en agriculture biologique,
• 1/4 des nouvelles exploitations agri sont gérées par des femmes,
• Plus de la moitié des exploitants agricoles ont plus de 50 ans (10 ans de la retraite/transmission.)

Rannañ :

Notre actualité

Koumanantit d’hol lizher-kelaouiñ