Qui est Mona Ozouf ?

Crédit photo : C. Hélie-pour Gallimard

Le lycée de Ploërmel sera baptisé lycée Mona-Ozouf. Mais qui est Mona Ozouf et pourquoi a-t-elle été choisie pour donner son nom au nouveau lycée breton ? Spécialiste de l’éducation et la Révolution française, amoureuse de la République, écrivaine engagée pour la diversité et les libertés, féministe convaincue … : le parcours et les valeurs de l’historienne Mona Ozouf ont tout pour incarner cette égalité des chances que nous voulons dans les lycées bretons pour favoriser la réussite de tous les lycéen·ne·s.

De l’école primaire de Plouha à l’École normale supérieure

Née Mona Annig Sohier, Mona Sohier-Ozouf arrive au monde en 1931 dans une famille d’instituteurs, défenseurs de la langue bretonne. Elle suit d’abord sa scolarité à l’école primaire de Plouha, puis à Saint-Brieuc et à Rennes. Après un parcours en classes préparatoires littéraires puis en licence de philosophie à La Sorbonne à Paris, elle intègre l’École normale supérieure dont elle sort agrégée en philosophie.

Philosophe et historienne passionnée de recherche

Mais c’est en tant qu’historienne qu’elle poursuit son parcours, au CNRS où elle mène des travaux de recherches sur l’école publique et la Révolution française, essentiellement. Elle en sera directrice de recherche jusqu’à sa retraite en 1997. Elle publie de nombreux ouvrages dont « La Fête révolutionnaire », en 1976, ou « Le Dictionnaire critique de la Révolution française », en 1988, codirigé par le grand historien François Furet avec lequel elle collabore à de nombreux ouvrages. Elle écrit aussi « La République des instituteurs » (1989) avec son mari Jacques Ozouf.

Une Bretonne républicaine pour un lycée public

En 2009, elle publie « Composition française. Retour sur une enfance bretonne », oeuvre dans laquelle elle revient sur son itinéraire de Bretonne républicaine. C’est cette philosophe et historienne bretonne attachée à l’école républicaine autant qu’à la liberté, toujours curieuse d’apprendre, qui donnera son nom au nouveau lycée public de Ploërmel.