Des chantiers énergétiques en perspective

Crédit : Pascal Leopold

Dans les 115 lycées dont la Région est propriétaire, des maîtrises des dépenses d’énergies (chauffage et électricité) sont réalisées afin de réduire l’empreinte énergétique d’un patrimoine immobilier conséquent et disparate et limiter son impact sur le climat. Le Plan Energie Lycées s’inscrit dans la Breizh Cop, projet global et collectif porté par la Région Bretagne depuis 2017 visant à construire la Bretagne de demain dans une logique de sobriété et de transition.

Mis en place en juin 2019 à l’échelle de tous les lycées publics de Bretagne, le Plan Energie Lycées est un vaste programme de réduction des consommations énergétiques de 60% et des émissions de Gaz à effet de serre de 50%, d’ici à 2050. Sur les 100 millions d’euros de travaux que nous investissons chaque année dans les lycées, 20 millions d’euros sont consacrés aux actions de ce plan.

Connaître nos consommations pour mieux les réduire, c’est un volet essentiel de la maîtrise d’énergie. Des audits (10 en 2019 puis 15 par an) sont ainsi réalisés pour dresser un état des lieux global des établissements. Des outils de suivi, de comptage et pilotage de l’énergie pour mesurer les consommations, détecter les anomalies et les corriger seront mis en place dans chaque bâtiment d’ici 5 à 7 ans.

Une fois ces mesures précises effectuées, place aux travaux ! Nous engageons le programme de réhabilitation et d’isolation par l’extérieur des bâtiments existants vieillissants (3 sites/an) avec des matériaux sains, avec pour finalité de réduire les consommations de 50% dans les locaux rénovés.

Le choix du bois

Pour créer des lycées économes, tant lors de la construction que dans des opérations de rénovation énergétique, le bois l’emporte. Construit à partir d’essences locales de bois, le lycée maritime Florence Arthaud à Saint-Malo, ouvert à la rentrée 2016, fait figure d’exemple en matière d’écoconstruction, de sobriété énergétique et de qualité de l’air intérieur. Lors des réhabilitations du lycée de Bréquigny, à Rennes, et la cité Kerichen, à Brest, construits dans les années 60, nous avons réalisé d’importants travaux d’isolation par l’extérieur en ossatures bois permettant des d’économies d’énergie à hauteur de 60%. Un procédé également utilisé pour les lycées Colbert à Lorient, Le Bris à Douarnenez, et Amiral Ronarc’h à Brest.

Toutes nos actualités

Abonnez-vous à notre newsletter