Comment va-t-on élire le conseil régional ?

Crédit photo : Matthieu Debert

Les 20 et 27 juin 2021, les Bretonnes et les Bretons éliront leurs conseillers·ères régionaux·ales au suffrage universel direct, pour sept ans. Ils et elles seront élu·e·s au scrutin proportionnel avec prime majoritaire, pour garantir une majorité stable au sein du nouveau conseil régional.

Une élection sur deux tours

Les élections se déroulent sur deux tours organisés deux dimanches consécutifs. Si une liste obtient la majorité absolue des suffrages exprimés au premier tour (plus de 50 % des voix), le conseil régional est composé dès le premier tour. Si aucune liste n’obtient plus de 50 % des voix, un second tour est organisé une semaine après.

La barre des 10 % au premier tour

  • Les listes ayant obtenu au moins 10 % des suffrages au premier tour peuvent se présenter au second tour.
  • Les listes ayant obtenu au moins 5 % des suffrages exprimés peuvent rester en lice si elles fusionnent avec une liste ayant la capacité de se maintenir au second tour.
  • Les listes ayant obtenu moins de 5 % des suffrages exprimés ne peuvent se maintenir ou fusionner.
  • Lorsqu’aucune (ou une seule) liste obtient 10 % des suffrages, les deux listes arrivées en tête participent au 2e tour.

Une assemblée à la proportionnelle avec une majorité stable

A l’issue du scrutin, la liste arrivée en tête avec le plus de suffrages se voit attribuer une « prime majoritaire » de 25 % des sièges à pourvoir. Cette règle a pour objectif de garantir la constitution de majorités stables : même en cas de majorité relative en voix, la liste en tête est quasiment assurée de disposer d’une majorité absolue au sein de l’assemblée régionale. 

Le reste des sièges (75%) est réparti à la proportionnelle, c’est -à-dire au prorata du nombre de voix obtenu par chaque formation politique (y compris la liste en tête). Les sièges attribués à chaque liste sont, de plus, répartis entre ses sections départementales au prorata des voix obtenues dans chaque département (chaque liste présente, en effet, ses candidat·e·s selon des sections départementales pour assurer une représentation équitable des territoires composant la région.).

83 élu·e·s au conseil régional en Bretagne

En Bretagne, la loi fixe le nombre d’élu·e·s régionaux·ales à 83. La parité est obligatoire : chaque liste doit comporter autant de femmes que d’hommes avec une alternance stricte. Les nouveaux élu·e·s  les sont pour sept ans au lieu de six (la loi du 22/02/2021 prolonge leur mandat d’un an jusqu’en mars 2028, pour éviter le télescopage de dates avec les élections présidentielles de 2027).

Élections régionales 2021 mode d’emploi

Votre bulletin de vote 

Illustation de prévisualisation : élections régionales (personnes prêtes à voter devant une urne)Dans l’isoloir, vous devrez choisir parmi les différentes listes de candidat·e·s, qui sont autant de bulletins de vote possible. Chaque liste présente :

  • Le nom de la tête de liste régionale qui a vocation à être élue président.e du Conseil régional
  • Les candidat·e·s de la liste, réparti·e·s en 4 sections départementales correspondant aux quatre départements de la région Bretagne (Côtes-d’Armor, Ille-et-Vilaine, Finistère, Morbihan).
  • La liste doit respecter l’obligation de parité : elle est présentée selon une alternance stricte femme/homme ou homme/femme.