De nouveaux internats

Crédit : Ataub

Des bâtiments tout neufs

La Région a lancé, en août 2020, la reconstruction des internats qui prendront la place du bâtiment D. Dans un premier temps, ce dernier sera donc déconstruit et toutes les salles du bâtiment seront relogées dans des bâtiments modulaires.

Les élèves pourront ainsi bénéficier de ces bâtiments tout neufs à la rentrée de septembre 2022. D’un montant de 20 M€, ce projet hautement performant s’inscrit dans un programme de rénovation beaucoup plus vaste qui s’étalera sur les 10 années à venir.

Un futur pôle de vie et d’hébergement

En collaboration avec le Rectorat, nous avons défini l’équipement du bâtiment. Pour les travaux, notre choix s’est porté sur le groupement d’entreprises emmené par Bouygues Bâtiment Grand Ouest, qui concevra et réalisera le futur pôle de vie et d’hébergement de la cité scolaire. D’un montant de 20 M€, ce projet de bâtiment unique d’une capacité d’accueil de 544 lits comportera 3 internats : celui du lycée Jules Lesven (6 unités dortoir), La Pérouse-Kerichen (5 unités dortoir) et Sébastien de Vauban (6 unités dortoir). Les chambres seront situées dans les niveaux supérieurs tandis que les locaux communs aux élèves seront installés au rez-de-chaussée (foyers des élèves, salles d’étude, salles de musique, salle de sport…etc.).

Une architecture bioclimatique

Le choix s’est porté sur des matériaux et des teintes sobres (métal et dégradés de gris) qui s’inscrivent pleinement dans une architecture bioclimatique à haute performance énergétique, avec un bâtiment à faible consommation énergétique. Programmés sur une durée de 29 mois, les travaux ont démarré début août 2020.

Le futur bâtiment d’internats en chiffres

• 3 internats pour 544 internes.
• 10 500 m² de surface de plancher sur 5 étages.
• 140 chambres.
• Parties communes comprenant 3 salles de musique, une salle de musculation, des espaces de vie commune.
• Consommation énergétique divisée par 4 par rapport à l’existant
• 18 mois de travaux.
• 14 000 tonnes de gravats concassés issus de la déconstruction et réutilisés.
• 6 000 m3 de béton, 260 tonnes d’acier, mais aussi 280 m3 de matériaux bio-sourcés.
• Un effectif en pointe de 120 compagnons et 11 900 h d’insertion.

Toutes nos actualités

Abonnez-vous à notre newsletter