Interview : Laurent Prieur, président de Réso solidaire

Laurent Prieur, président de Réso solidaire
DR

Comment est né Réso solidaire ?

Tout d'abord, une étude de préfiguration a été réalisée en 2008, portée par le Codespar et cofinancée par les Collectivités locales et territoriales ... C'est en mars 2009 que nous avons créé l'association Réso solidaire avec une Assemblée Générale constitutive qui s'est tenue à Langouët sur la Communauté de Communes du Val d'Ille, marquant ainsi la vocation de Réso solidaire à intervenir sur l'ensemble du Pays de Rennes. Le Conseil d'Administration compte 13 membres, et aujourd'hui 25 structures et personnes sont déjà adhérentes de Réso solidaire. Nous envisageons de regrouper à minima une cinquantaine de membres d'ici la fin de l'année. Deux salariés vont également être recrutés pour faire fonctionner le Pôle de développement.

Pourquoi créer des pôles de développement ?

Les Pôles de développement n'ont pas vocation à mener des actions en doublon ... l'idée au contraire est d'éviter l'effet « millefeuille » et de favoriser le principe de subsidiarité, de faire du lien, de créer une synergie entre les structures existantes sur un même territoire. L'idée est de favoriser la structuration et le développement de l'économie sociale et solidaire sur le Territoire. Il s'agit, à l'échelle du Pays, de « se connaître, se reconnaître (partager les mêmes valeurs...), se faire connaître (affirmer que l'économie sociale et solidaire est une économie à part entière), et se faire reconnaître comme telle ».

Quelles sont les missions du pôle de développement ?

Le pôle de développement a 4 grandes missions :

  • améliorer l'existant : favoriser le développement des ressources humaines, la formation, la coopération et la mutualisation des moyens (salles, moyens techniques, humains par les groupements d'employeurs...) ;
  • favoriser l'émergence et le développement de nouvelles activités et de nouveaux emplois ;
  • faire connaître l'économie sociale et solidaire, et notamment, faire connaître les ressources existantes ;
  • favoriser la représentation de l'économie sociale et solidaire au sein des instances de discussion, d'élaboration des politiques locales...

Concrètement, comment travaillez-vous ?

Réso solidaire va mettre en place et animer des ateliers saisonniers et des chantiers de concertations. Les Ateliers saisonniers rassemblent des acteurs sur quelques mois autour de la résolution d'une question spécifique. Ce peut être par exemple le renouvellement du bénévolat ou la mise en place d'un Agenda 21... Ces ateliers ont pour vocation de favoriser la résolution des problèmes posés et les résultats sont diffusés sur le territoire sous forme de publications, de conférences... Les Chantiers de concertation, eux regroupentdes acteurs de l'économie sociale et solidaire, mais aussi d'autres acteurs, parties prenantes sur une problématique particulière. Il s'agit par exemple de réfléchir sur les modalités d'accès au financement... L'objectif est de dresser ensemble un diagnostic, de faciliter la communication entre des univers parfois éloignés, d'accompagner les associations, d'alléger l'administratif, de mettre en contact... Ces deux démarches portent en elles l'échange, le partage, la mutualisation de bonnes pratiques sur le territoire, une ouverture sur l'extérieur, et sur ce qui se fait ailleurs...

Aujourd'hui, quelles sont les problématiques sur lesquelles vous travaillez ?

Au cours de l'étude de préfiguration, 7 priorités ont émergé :

  • faciliter les modalités d'accès au financement, et en développer le volume ;
  • soutenir l'émergence de projets grâce à un accompagnement pour faire passer de l'idée au projet ;
  • faire connaître l'économie sociale et solidaire en tant que manière d'entreprendre, notamment auprès des jeunes ;
  • faire la promotion des ressources existantes pour développer l'économie sociale et solidaire ;
  • favoriser la représentation de l'économie sociale et solidaire ;
  • soutenir les structures dans l'élaboration ou l' évolution de leur projet ;
  • améliorer la gouvernance des structures : comment gouverner en collectif de façon concertée tout en étant pragmatique, opérationnel et réactif.

Ces priorités sont notre cadre de travail et c'est maintenant aux membres de Réso solidaire, à son Conseil d'Administration et à son équipe salariée de les mettre en œuvre et de les conjuguer pour développer l'économie sociale et solidaire sur le Pays de Rennes.

Pour en savoir plus sur Réso solidaire