Ouverture des jeunes au monde

DR. Lycée Saint François Notre-Dame à Lesneven : « Côtes de Bretagne et de Norvège septentrionale. Bretons, Norvégiens et Samis de Norvège. Echange culturel, environnemental et linguistique.»

De par sa situation géographique, la Bretagne est une région naturellement ouverte sur le monde et les Bretons ont toujours été de grands voyageurs… Aujourd’hui, les peuples de la planète sont de plus en plus interdépendants. L’un des défis de demain est d’apprendre, à tous les niveaux, à conjuguer l’interdépendance qui nous unit et la diversité qui nous enrichit.

La Région soutient les projets des lycées qui s’inscrivent dans une stratégie d’ouverture à l’Europe et au monde :

  • la mobilité internationale, les échanges linguistiques, les échanges avec nos régions partenaires. Une attention particulière est, à ce titre, donnée aux travaux communs partagés entre nos élèves bretons et ceux du pays partenaire 
  • les relations pérennes visant à mieux comprendre les enjeux planétaires dans une approche Nord-Sud
  • une attention particulière sera également portée sur les projets liés à la connaissance des institutions européennes ainsi que ceux liés au devoir de mémoire.

Un exemple de projet accompagné en 2014-2015 :

Lycée Saint François Notre-Dame à Lesneven : « Côtes de Bretagne et de Norvège septentrionale. Bretons, Norvégiens et Samis de Norvège. Echange culturel, environnemental et linguistique.»

Le lycée St-François-Notre-Dame de Lesneven entretient une correspondance avec celui de Tromsø, ville située au-delà du cercle arctique, en Norvège, organisant un voyage tous les deux ans afin que les deux partis puissent se rencontrer. Des échanges très riches ont ainsi été réalisés. Le breton a été la langue véhiculaire tout au long du voyage entre les élèves et leurs professeurs. C’est dans cette langue(en plus du français) que les élèves ont également présenté une gwerz(complainte en breton) à leurs correspondants norvégiens.
Lors de leur séjour à Tromsø les élèves de St François ont donc découvert des traditions et des coutumes samies mais aussi des nourritures et des habitudes alimentaires, et un climat en lien avec l’immensité des paysages. C’est donc à travers cela que les jeunes de St François ont pu découvrir les particularités d’une culture du nord de l’Europe mais aussi les points communs à leur propre culture et leur histoire ; tout ceci dans une logique d’altérité c'est-à-dire d’ouverture vers le monde dans le respect de sa diversité.

Le site du projet