Journées Nationales d’Actions contre l’Illettrisme 2018
À la rencontre de bénéficiaires du dispositif Compétences Clés

Jusqu’au 15 septembre se déroulent les Journées Nationales d’Actions contre l’Illettrisme. Au cœur de cette semaine de mobilisation, Raymond Le Deun, Préfet du Morbihan, et Gaël Le Saout, Conseillère régionale référente pour le pays de Lorient, se sont rendus, dans les locaux de l’association AGORA Services à Lorient pour y rencontrer des personnes accompagnées dans leur apprentissage à travers le dispositif régional Compétence Clés.

L’accueil des publics en situation d’illettrisme qui font le choix d’être aidés - également par Pôle emploi ou la Mission Locale - est en constante évolution. Sur le territoire de Lorient, près de 100 personnes ont été formées en 2017 par AGORA Services, prestataire sur Compétences Clés. Habitant principalement des quartiers prioritaires de la ville, elles sont de plus en plus nombreuses à rejoindre les salles de formation, signe que les dynamiques pour réduire les inégalités fonctionnent.

À travers ce dispositif régional, 4 types de parcours de formation permettent aux bénéficiaires, dans le cadre de leur projet d’insertion professionnelle, de développer des compétences favorisant leur intégration économique, citoyenne et sociale :

  • Développement des compétences clés, insertion socioprofessionnelle (Parcours 1)
  • Développement des compétences clés, accès et maintien dans l’emploi (Parcours 2)
  • Développement des compétences clés, accès à la formation et à la certification (Parcours 3)
  • Développement des compétences clés, Français Langue Etrangère (Parcours 4).

Proposé aux publics en difficulté, le Parcours 1 conduit à un niveau d'acquisition de compétences correspondant au degré 2 du cadre de référence de l’Agence Nationale de Lutte Contre l’Illettrisme (ANLCI). Une poursuite sur un parcours 2 ou 3 peut alors être envisagée.

Individualisés, ces cursus sont adaptés aux besoins de chaque bénéficiaire et ouvrent la possibilité d’obtenir une certification des nouvelles compétences acquises.

Les difficultés rencontrées par les apprenants sont diverses, mais le constat unanime est que la vie au quotidien est difficile sans maîtrise de la lecture et de l’écriture. Le public doit être autonome dans ses démarches, désormais souvent dématérialisées. Ces manques de savoirs de base empêchent l’évolution au sein de la société, isolent et peuvent limiter l’accès à l’emploi.

La qualité d’apprentissage que les personnes peuvent trouver dans la formation, l’ouverture sociale qu’elle permet, la confiance en soi qui s’instaure au cours de la centaine d’heures nécessaires pour gagner cette autonomie sont autant d’intérêts que Joseph, Françoise et les autres apprenants du groupe en formation ont pu faire valoir auprès de Raymond Le Deun et Gaël Le Saout avec fierté et sans hésitation sur les mots !

Tags : Formation

Modifié le


Partagez ce contenu