Aménagement du territoire
Tour de Bretagne pour redynamiser les centre-bourgs

Suite à l'appel à candidatures régional lancé en 2017 pour le dynamisme des centre-villes et bourgs ruraux, 60 opérations ont été retenues. Le tour de Bretagne pour signer les protocoles fixant les modalités de soutien au projet des communes lauréates se poursuit cette semaine à Plougonven dans le Finistère.

Jugon-les-Lacs réalisera un diagnostic urbain afin d'identifier le enjeux urbains avant de poursuivre l'aménagement du centre-ville.
Programmer la restauration de l’église de l’enclos paroissial de Plougonven : l'un des objectifs de l'étude, qui recensera les besoins en logements, commerces, services, activités… Alexandre Lamoureux - CRT Bretagne

Confrontés à des défis en termes d’habitat, de commerce, d’aménagement, les communes doivent s’adapter aux nouveaux modes de vie de leurs habitants pour se renforcer. Lancée dans ce cadre l'année dernière, 

Suite à l'appel à candidatures lancé en 2017 pour le dynamisme des centre-villes et bourgs ruraux, 60 opérations ont été retenues. Initiée par l’État, la Région Bretagne, l’Établissement public foncier de Bretagne et la Caisse des Dépôts, cette démarche novatrice vise à soutenir les communes qui souhaitent réinventer leur centre et renforcer leur attractivité. 


Les 60 opérations retenues recevront un soutien global de près de 29 M€. Parmi ces opérations, 25 sont en phase études (16 bourgs seront aidés à hauteur de 456 000 € et 9 villes à hauteur de 315 000 €). Elles feront l’objet d’un protocole particulier d’une durée de 12 mois, signé par l’État, la Région, la Caisse des Dépôts et l’Établissement public de Bretagne.  La Région et ses partenaires ont engagé une série de signatures de protocoles pour fixer les modalités de leur soutien au projet des communes retenues.

 29 M€ pour 60 opérations

Les 60 opérations retenues lors du premier appel à projets pour redynamiser les centres-bourgs recevront un soutien global de près de 29 M€.

Le projet de Plougonven

Bourg rural, Plougonven a été construit de manière resserrée autour de son enclos paroissial datant des XVe et XVIe siècles, aujourd’hui classé et très visité. Des choix d’aménagements successifs - tels que la voie express, le contournement de Morlaix par le Nord…- ont conduit à son enclavement. De plus, du fait du large territoire couvert par Plougonven et de sa proximité immédiate avec Morlaix, la population est davantage attirée par les centres commerciaux et services voisins. Le sentiment est aujourd’hui répandu dans la population que le bourg a perdu son rôle de pôle d’équilibre.L’ambition de la commune, à travers cette étude, est de faire « renaître » ce bourg via une réflexion collective globale, partagée par les habitants.

Les objectifs de l’étude 

  • Recenser les attentes et besoins des différentes catégories de la population en termes de logements, commerces, services, activités…
  • Etablir un diagnostic et faire des propositions de structuration du commerce de centre-bourg
  • Dresser un diagnostic et programmer la restauration de l’église de l’enclos paroissial

Le grands axes du plan d’actions

  • L'adaptation des espaces publics, voieries, cheminements doux, places, afin de renforcer les liaisons entre les différents pôles du bourg (logements, commerces, enclos paroissial, équipements de services et de loisirs, école)
  • La densification du cœur de bourg en logements adaptés aux familles, aux personnes âgées, aux personnels et patients du centre hospitalier de Guervénan
  • La redynamisation du commerce : restructuration des commerces sur le périmètre de proximité
  • La restauration de l'église classée Saint-Yves, élément essentiel de l'enclos paroissial.

Les 7 autres projets d'études retenus dans le Finistère (4 bourgs et 3 villes) 

  • Plogonnec (3 112 habitants - 13 000 €)
  • Plouezoch (1 651 habitants - 34 140 €)
  • Poulderguat (1 222 habitants - 22 000 €)
  • Tourc’h (1 027 habitants - 45 000 €)
  • Châteauneuf-du-Faou (3 704 habitants - 35 000 €)
  • Rosporden (5 778 habitants - 50 000 €)
  • Saint-Martin-des-Champs (4 609 habitants - 35 500 €).

Financement du projet : l'étude estimée à 70 000 € sera financée par les partenaires de l'appel à projets à hauteur de 59,6% (41 500 €) répartis entre la Caisse des Dépôts (34 500 €) et l’établissement public foncier (7 000 €) et par la commune à hauteur de 28 210 €. La Région proposera son expertise et son soutien financier sur les projets en phase travaux.

Une démarche primée aux Victoires des acteurs publics 2018

Chaque année, Acteurs publics décerne les Victoires des Acteurs publics aux meilleures initiatives en matière de modernisation de l’action publique. Ces Victoires honorent ceux qui, dans les trois fonctions publiques, œuvrent au quotidien pour assurer la qualité du service public.
La démarche d'appel à candidatures lancée en 2017 pour le dynamisme des centre-villes et bourgs ruraux par la Région Bretagne, L’État, la Caisse des dépôts et consignations et l’Etablissement public foncier de Bretagne, est lauréate dans la catégorie "territoires durables".