Agriculture
Le Pass’Avenir soutient les exploitations bovines en difficulté

Cette semaine, la Région Bretagne fait le point sur le Pass’Avenir lancé avec succès avec ses partenaires techniques et financiers. Un dispositif qui mérite d’être mieux connu des professionnels.


Fanch Galivel

Face aux difficultés rencontrées par les filières lait et viande bovine, la Région Bretagne a renforcé son soutien à ces filières. En s’appuyant sur un réseau de partenaires techniques (chambres d’agriculture, centres de gestion…), le Pass’Avenir permet d’identifier les exploitations en situation de fragilité pour les aider à sortir de cette passe difficile et à être en capacité de résister aux conjonctures défavorables. Lancé il y a moins d’un an pour épauler et renforcer les exploitations bovines (lait et viande) en situation difficile, le Pass Avenir a fait ses preuves : près de 130 exploitations ont déjà bénéficié de cet accompagnement technico-éonomique individuel et elles seront près de 300 d’ici la fin du 1er trimestre 2018. Ce mardi 16 janvier à Rennes, le vice-président de la Région Bretagne à l’agriculture et l’agroalimentaire Olivier Allain faisait le point avec le réseau de partenaires techniques et financiers de ce  dispositif qui vise à améliorer la résilience des exploitations bovines.

Un accompagnement  en 3 étapes

  • Un diagnostic global de l’exploitation, avec l’identification de points à améliorer et plan d’action chiffré, validé par l’exploitant
  • Un suivi de l’exploitation pour la mise en oeuvre du plan d’actions
  • Un bilan-évaluation, au plus tard 18 mois après le diagnostic.