Les décisions par politiques publiques (CP du 4 décembre 2017)

La Région engage 245 M€ pour la mise en œuvre de ses politiques publiques Au terme de la dernière Commission permanente de l’année, le 4 décembre dernier, la Région consacre 245 M€ à la mise en œuvre de ses politiques, via plus de 1 530 opérations (dépenses d’investissement et de fonctionnement, subventions individuelles ou collectives). Parmi les décisions votées, on peut retenir :

Aménagement du territoire

3,4 M€ pour les contrats Europe-Région-Pays
La Région accompagne la mise en œuvre de ces contrats sur 2014-2020 à travers le soutien apporté ce mois-ci à 36 opérations, parmi lesquelles, dans le Pays de Morlaix, la réhabilitation de l’ancienne Manufacture des Tabacs de Morlaix (600 000 €), l’extension-réhabilitation de la salle multi-activités du centre-bourg de Guilliers dans le Pays de Ploërmel Cœur de Bretagne (150 000 €), ou encore la rénovation de logements sociaux à La Guerche de Bretagne dans le Pays de Vitré Porte de Bretagne (145 942 €).

Accélérateur initiative jeunes : 6 nouveaux projets soutenus
Depuis juillet, la Région a accompagné 17 initiatives dans le cadre de l’appel à projets lancé en partenariat avec les plateformes de financement participatif GwenneG et Kengo. L’objectif est d’accompagner les jeunes (entre 18 et 29 ans) dans leurs actions visant à favoriser l’innovation, la créativité et contribuant à l’attractivité du territoire breton. Sont notamment soutenus un projet de vidéo de valorisation du patrimoine humain breton, la création d’une application météo pour la pratique des sports nautiques, la commercialisation de lunettes sur mesure et personnalisables...

Service civique : 19 000 € pour l’accueil de 23 jeunes en décrochage scolaire
10 associations sont soutenues, à hauteur de 920 € par service civique, pour l’accueil de ces jeunes : les compagnons bâtisseurs (5), Unis-Cité (5), Concordia (4) et Les Petits Débrouillards (3) à Rennes, Avenir Irodouer football (1), association de la Bretèche (1) à St-Symphorien, Ligue de l’enseignement des Côtes d’Armor (1) à Saint-Brieuc, l’Amicale Laïque de Concarneau (1), le cirque Léon (1) à Santec et Retiers Pays de la Roche aux Fées Football (1).  

Economie

 5,8 M€ pour INNO AVENIR Bretagne
Dans le cadre du Programme des investissements d’avenir (PIA3), la Région et l’État mobiliseront près de 16 M€ pour financer les projets des entreprises innovantes, via des subventions ou avances remboursables à travers 2 appels à projets :

  • INNO AVENIR Filières pour des projets collectifs au service des filières (3,6 M€),
  • INNO AVENIR Projets : 12,3 M€ pour soutenir l’innovation des PME.

La Région contribue à hauteur de 5,8 M€ à cette démarche menée en lien avec bpifrance et la Caisse des Dépôts. Les porteurs de projets peuvent candidater jusque fin 2019.

10 entreprises soutenues par les dispositifs Inno
Près de 800 000 € sont accordés sous forme de subventions ou d’avances remboursables : 5 entreprises dans le cadre de Inno R&D (100 000 € de subvention s pour les entreprises CIDCo Brest et Westair Quimper), 3 entreprises pour 505 000 € d’avances (Move’n See à Brest, Copri à Ploudalmézeau, NDMAC System à Pluguffan), 3 entreprises avec Inno Marketing (près de 168 000 € d’avances à Wi6Labs à St-Sulpice la Forêt, Gwagenn à Lorient et Acklio à Cesson-Sévigné), les 2 dernières grâce à Inno Conseil (23 000 € de subventions répartis entre Skin Packocéan Lorient et INNOCLAIR Merlevenez).

Soutien à l’innovation :
520 000 € pour le CEA Tech Bretagne à Quimper
Le commissariat à l’énergie atomique installe une plateforme régionale de transfert technologique à Quimper. Cette aide vise au fonctionnement de l’équipe de démarrage pour la période juillet 2017-décembre 2018. L’autre moitié des besoins est financée par Quimper Bretagne Occidentale.

300 000 € pour un projet de séchage d’IDMER
Cette subvention permettra au centre technique de se doter d’un outil optimisant les process de séchage de produits de la mer. Lorient Agglo et le CD 56 accordent, également, 300 000 € chacun, auxquels s’ajoutent 300 000 € de fonds FEDER.

Plus de 2,4 M€ pour les pôles de compétitivité
Ce mois-ci, la Région épaule le développement de 8 projets portés par les pôles de compétitivité à hauteur de 2,2 M€. Par ailleurs, au titre de l’année 2018, la Région accorde 276 000 € pour l’animation des pôles : 86 000 € à ID2Santé (Rennes) pour son antenne Bretagne d’Atlanpôle Biothérapie, 20 000 € à Végépolys (Angers), 70 000 € à Végénov (Saint-Pol-de-Léon), 33 300 € à EMC2 (Nantes) et 67 700 € à son antenne en Bretagne, l’Institut Maupertuis à Bruz. 

4,6 M€ pour soutenir 29 projets d’investissement dans les entreprises bretonnes :

  • 3,56 M€ d’avances remboursables pour 13 Pass Investissement,
  • 325 334 € pour 11 Pass investissement TPE (entreprises de moins de 20 salariés qui créent au moins un emploi en CDI et investissent),
  • 125 000 € pour 2 accompagnements au titre du Fonds spécial d’intervention économique (FSIE) : MIXSCIENCE à Bruz et SERENMAR à Lorient,
  • 580 000 € pour 3 accompagnements au titre du PASS compétitivité IAA en capacité de mobiliser 764 000 € de FEADER : SAS BRIENT à Mordelles, OVOGALLIA à Noyal-Pontivy et SOLARENN à Saint-Armel.  

Nouvelle dotation de 2 M€ pour le PPD
Le PPD, comme Prêt participatif de développement, fait partie des dispositifs forts de la palette d’outils financiers développés par la Région en lien avec bpifrance. Complémentaire des prêts destinés à financer les investissements, le PPD connaît un franc succès : il permet d’accompagner les ETI et PME en phase de développement qui ont alors besoin de fonds de roulement, de réaliser des investissements immatériels… Plafonné à 500 000 €, ce prêt a déjà été accordé à plus de 600 entreprises depuis sa création en 2005 (enveloppe globale de 65 M€). Cette dotation de 2 M€ permettra de répondre à la demande des prochains mois. 

800 000 € pour le Plan Industriel breton 2020
Lancé par la CETIM, le Plan industriel breton vise à apporter aux PME industrielles bretonnes, l’ensemble des solutions possibles pour accompagner leur développement et pour s’adapter aux mutations auxquelles elles sont confrontées. Il comprend plusieurs volets : un programme « industrie du futur » (accompagnement individuel, ateliers collectifs), des aides au conseil individuelles, un événement annuel : l’Open de l’industrie.

Appel à projets innovations numériques : 14 projets
Au printemps dernier, la Région Bretagne lançait l’appel à projets “expérimentation d’innovations numériques”. Alors que le numérique se situe au croisement des filières -encore plus que les autres secteurs-, l’idée était d’encourager les collaborations des PME du numérique avec d’autres structures. Elle a retenu

14 projets sur les 36 présentés. Destinés à favoriser le développement de solutions innovantes ou à pénétrer de nouveaux marchés, ils sont soutenus financièrement de 22 000 € à 250 0000 €, pour un montant total de 784 000 € (426 000 € d’avances remboursables et 358 000 € de subventions). Ils bénéficient également de l'accompagnement de l’une des 7 technopoles bretonnes, associées à la démarche. Pour voir les projets retenus, cf. le communiqué dédié, ici.

Agriculture

6 M€ pour la mise en œuvre de Mesures agroenvironnementales et climatiques (MAEC).

2 M€ pour le prêt d’honneur à l’installation (BRIT)
Élargi, il y a un an, aux productions agricoles (porc, veau, bovin viande), le prêt BRIT (Bretagne Reprise Initiative Transmission) apporte des fonds propres aux porteurs de projets de création-reprise d’entreprises. Ce 1er bilan étant positif, les 2 partenaires, Région et Caisse des Dépôts ,ont décidé de l’élargir à d’autres productions : volaille (chair, œuf et reproduction) et végétaux sous serre. C’est en ce sens que la Région abonde le fonds, déployé avec l’aide d’Initiative Bretagne, de 2 M€. Pour consulter le bilan détaillé, le communiqué dédié est ici.

573 000 € pour les investissements en matériels agro-environnementaux de 29 CUMA soutenues à hauteur de 40% du coût des acquisitions réalisées.

520 000 € pour 7 projets de méthanisation
via des subventions variant de 40 000 à 120 000 € à   St-André-des-eaux et Penguily dans les Côtes d’Armor, La Chapelle-Janson, La Nouaye et Baguer-Pican en Ille-et-Vilaine, Surzur et Sérent dans le Morbihan.

37 400 € pour des équipements d’économie d’énergie réalisés par 21 exploitations laitières (pré-refroidisseurs et récupérateurs de chaleurs).

10 000 € pour le soutien à la réalisation de 9 Pass’Bio

18 000 € pour 3 installations de plus de 40 ans
Les bénéficiaires perçoivent une aide de 6 000 € dans le cadre du soutien à l’installation des plus de 40 ans, l’un en élevage de perdrix & faisans à Lanvellec (22), un autre en élevage porcin sur paille (label Rouge) à la Chapelle-des-Fougeretz (35) et le dernier en polyculture élevage à Lannion (22). 

Près de 90 000 € pour des réserves d’irrigation
Trois projets sont ainsi soutenus à hauteur de 30 000 € chacun, afin de permettre une meilleure gestion de la ressource en eau par les exploitations céréalières.

56 000 € pour dans la transformation ou la vente directe
Ces aides dégageant de la valeur ajoutée dans les exploitations sont accordées à un élevage de poulets de chair à Lanouée (56), une exploitation céréalière à Peillac (56) et un maraîcher à La Boussac (35), tous trois installés en agriculture biologique.

46 000 € pour la reconstitution du cheptel apicole par autorenouvellement de 22 producteurs.

300 000 € pour le CAP du lycée du Gros Chêne
La Région encourage les exploitations des lycées agricoles à se doter d’un Contrat d’autonomie et de Progrès (CAP) afin d’offrir des conditions de formation optimales aux futurs agriculteurs dans une logique durable. La subvention régionale couvre une partie des investissements réalisés et le programme d’actions défini pour 5 ans.

30 000 € pour les agriculteurs en reconversion
La Chambre d’agriculture du Finistère, les services de l’État, le Département du Finistère et la Région expérimentent un appui pour les agriculteurs en difficulté souhaitant se reconvertir professionnellement. Il s’apparente à l’accompagnement des salariés licenciés pour motif économique, adhérents au Contrat de sécurisation professionnelle.

Mer

Campus mondial de la mer à Brest : plus de 1,1 M€
Sous l’impulsion de Brest Métropole et de la communauté scientifique de Bretagne occidentale, le Campus mondial de la mer a pour ambition de faire de la pointe de la Bretagne LA place mondiale de l’étude des océans et des mers et de leur valorisation. Cette aide (400 000€ contrat de partenariat Europe-Région-Pays / 615 000 € politique maritime de la Région) porte sur l’opération qui consiste à restructurer un bâtiment pour y installer l’immeuble totem du Campus (coût opération 2,2 M€).

3 M€ pour abonder le fonds professionnel de capital investissement (FCPI) Breizh Armor Capital.

80 000 € pour l’installation de jeunes pêcheurs et les investissements productifs en aquaculture.

67 000 € de co-financement régional au FEAMP
Dans le cadre de sa politique pour développer les filières pêche et aquaculture, la Région cofinance les projets soutenus par le Fonds européen pour les affaires maritimes et la pêche (FEAMP) :

  • 45 000 € pour soutenir l’acquisition de navires de pêche dans le cadre de la création de 5 entreprises par de jeunes pêcheurs (coût total 2,47 M€) ;
  • 22 000 € pour soutenir les investissements productifs réalisés par 6 entreprises aquacoles.
    4,6 M€ pour le pôle réparation navale de Brest

    La Région accorde une avance remboursable de 2,7 M€ ainsi qu’une subvention de 1,6 M€ à la CCI de Brest pour réaliser les opérations nécessaires aux bonnes conditions d’exercice de son activité de réparation navale sur le port de commerce. 

  • Plus de 370 000 € pour les ports bretons

    - Lorient : rénovations d’accostage (110 000€) et acquisition d’une sonde mesure de turbidité pour le port de pêche (25 000 €),
    - Audierne : éclairage public (50 000 €),
    - Saint-Malo : évacuation de matériaux issus du dragage de l’avant-port, travaux sur la cellule haute-tension du pont des corsaires… (128 000 €),
    - Le Légué : motorisation des vantelles (25 000 €).

Transports

3,9 M€ pour un passage souterrain en gare d’Hennebont
La Région finance intégralement les études d’avant-projet et la réalisation des travaux de création d’un passage souterrain en gare d’Hennebont, qui s’accompagne de la suppression de la traversée de voie pour piétons.

2,9 M€ pour le passage souterrain en gare de Betton
La collectivité prend aussi à sa charge l’intégralité de l’opération d’aménagement de cet autre passage souterrain.

384 000 € pour les études préalables au renouvellement de la ligne Dol/ Dinan
La vétusté de la ligne de Dol-Lamballe nécessite de ralentir la circulation à 60 km/h depuis décembre 2016. Si la section Dinan-Pleudihen a été totalement renouvelée en 2013, il reste à rénover la section Pleudihen-Dol (18 km, 26 M€) et la section Lamballe-Dinan (40 km, 36 M€). La Région finance à 40% les études de projet menés dans le cadre du renouvellement de la section Pleudihen-Dol.

Environnement & transition énergétique

2,9 M€ pour 29 projets d’assainissement
Ces travaux d’assainissement portés par les 15 territoires des SAGE côtiers visent à limiter la pollution bactériologique et à préserver la ressource en eau sur le littoral.

127 800 € pour l’étude Breizhlegum’eau
Soutenue par la Région, cette étude porte sur la réduction des impacts des cultures maraîchères bio et légumières sur les cours d’eau bretons. Elle est réalisée conjointement par la Chambre régionale d’agriculture et les stations expérimentales du CATE de Bretagne-sud et de Pleumeur-Gautier.

582 500 € pour les plateformes rénovation de l’habitat
La Région accompagne le fonctionnement des  17 plate-formes de rénovation de l’habitat mises en place dans les territoires par les EPCI pour aider les particuliers à se lancer et à financer la rénovation énergétique de leurs logements.

100 000 € pour cartographier la végétation bretonne
La Région participe au travail de cartographie engagé par le Conservatoire botanique national de Brest sur les grands types de végétation présents en Bretagne.

368 000 € pour le GIP Environnement
Membre de cette structure, la Région contribue au fonctionnement du GIP et au travail d’observation mené dans 4 domaines : eau, énergie et gaz à effet de serre, biomasse et déchets. 

15 000 € pour structurer une filière « terre crue »
Lauréate d’un AMI régional sur l’économie circulaire, l’Université Rennes I développe un projet de recyclage de terres excavées, lors de chantiers de terrassement ou d’urbanisme, pour les utiliser comme matériau de construction. Sur les 3 millions de tonnes extraites chaque année en Bretagne, 20% pourraient être recyclées et contribuer à la construction de plus de 5 000 logements en bauge. La 1re étape consiste à localiser les terres et le territoire où seront bâties les habitations en terre crue.

Jeunes, lycéens et apprentis

17 M€ de travaux dans les lycées publics
Alors qu’elle a dédié, en 2017, 100 M€ à la modernisation du bâti des lycées publics bretons, via son Schéma directeur immobilier, la Région y consacre plus de 17 M€ lors de cette commission permanente. La collectivité affecte 2,7 M€ à la construction d’une halle technique pour les sections charpente, maçonnerie et taille de pierre du lycée Jean-Monnet de Quintin. Elle attribue aussi 2 M€ à la restructuration de l’outil de production du service de restauration du lycée Dupuy de Lôme à Lorient ou encore 754 000 € pour le réaménagement de l’espace scientifique du lycée René-Cassin à Montfort-sur-Meu.

2,2 M € pour les aménagements des lycées privés
Parallèlement, la Région participe aux travaux réalisés dans les établissements privés. Ainsi le lycée des Pays de Vilaine à Saint-Jacut-les Pins bénéficie d’une subvention de 970 000 € pour la construction de salles de classe et d’un laboratoire.

Le lycée Ste-Geneviève à Rennes se voit allouer 680 000 € pour la 2e phase de travaux de son nouvel internat, portant à 2,3 M€ le soutien de la Région à l’opération.

2 M € pour l’équipement des lycées publics & privés
- acquisition d’équipements pédagogiques : tours, centres d’usinage et fraiseuse pour les formations de la filière productique des lycées bretons (552 000 €), machine à découper au plasma pour les parcours en structure métallique du lycée Pierre-Mendès-France à Rennes (42 000 €) ;
- achat d’équipements permettant aux établissements de fonctionner et d’accueillir de nouvelles formations : mobiliers, matériels d'entretien et de maintenance ou encore pour les services lingerie et restauration…

1 M € pour 138 projets éducatifs Karta
À travers son dispositif Karta, la Région soutient les projets éducatifs menés par et pour les lycéens autour de 5 thèmes : santé, développement durable, ouverture au monde, éducation à l'art, lutte contre les discriminations. 138 initiatives, déposées dans le cadre du 2e appel à projets 2017-2018, font l'objet d'une subvention de la Région en décembre.

160 000 € pour les salons étudiants/apprentis
La Région participe au financement des salons étudiants organisés en décembre et janvier prochains : Azimut à Brest (55 000 €), Salon du Lycéen et de l’Étudiant de Rennes (54 000 €), Salon de l’apprentissage et de l’alternance de Rennes (6 000 €), Info’Sup Bretagne Sud à Vannes (20 000 €) ou encore le salon FOROMAP de Brest dédié à la formation par apprentissage et alternance (8 000 €).

19 000 € pour la mobilité à l’étranger des apprentis
La Région accorde 19 200 € pour des voyages d’études réalisés en Espagne, Italie et Pays-Bas, par 42 apprentis de la CMA d’Ille-et-Vilaine (Rennes), de la CCI Bretagne Ouest (Brest) et du lycée du Rheu.

13 000 € pour l’accueil de volontaires internationaux
15 volontaires internationaux sont accueillis depuis la rentrée dans 13 établissements bretons. Pendant 8 à 10 mois, ces jeunes vont participer à l’animation de la vie lycéenne, assister l’équipe éducative et les élèves dans leurs projets et contribuer à l’ouverture des établissements à l’international.

742 000 € pour les investissements dans les CFA
Il s’agit de demandes d’acquisition ou renouvellement d’équipements pédagogiques et de matériels ou de travaux de maintenance et d’aménagement de locaux, comme la restructuration de la médiathèque de la Faculté des métiers à Bruz (81 000 €).

Recherche, enseignement supérieur

3,2 M€ pour l’université et les grandes écoles
Dans le cadre du CPER 2015-2020, la Région soutient le démarrage de l’opération de restaurant universitaire de l’Étoile (500 000 €) et le lancement des travaux de construction d’une nouvelle cité universitaire (500 000 €) sur le Campus de Beaulieu à Rennes. De la même manière, elle contribue à la 2e tranche de construction des locaux de recherche de l’IRSET (Rennes 1) en y allouant aussi une participation de 500 000 €. Toujours à ce titre, elle participe à la réhabilitation des locaux de recherche de l’INRA (570 000 €).

3 M€ pour « Stratégie d’attractivité durable »
Mis en place en 2008, le dispositif SAD a pour objectif de développer le potentiel de recherche en Bretagne et de contribuer à l’émergence et l’implantation de nouvelles compétences sur le territoire. Il s’articule autour de 2 volets : le soutien à une équipe de recherche par le financement de l’accueil d’un post-doctorant ayant passé l’une de ses 3 dernières années à l’étranger et le soutien à l’arrivée d’un chercheur par le financement d’un post-doctorant respectant les mêmes conditions d’éligibilité.

Formation tout au long de la vie

710 000 € pour des Actions Territoriales Expérimentales
La Région a la possibilité d'activer son dispositif « Action territoriale expérimentale » (ATE) pour répondre à un besoin précis et local d'une ou plusieurs entreprises proposant des emplois durables. Depuis le début 2017, elle a, dans ce cadre, ouvert au total 2 726 places : 2 211 places dans le cadre d'ATE « recrutement », 414 places dans le cadre du volet « insertion », et 101 sur le volet « insertion par l'activité économique ».

Tourisme - patrimoine - voies navigables

65 000 € pour 3 projets d’archéologie sous-marine
La Région a lancé cette année un appel à projets, baptisé Neptune, pour mettre en valeur le patrimoine archéologique sous-marin, très riche en Bretagne. Trois projets ont été retenus en décembre : Epaves 3D porté par le groupe de recherche en archéologie navale (Nantes), un film sur les épaves entre Quiberon et les Glénan, réalisé par Haliotis exploration (Fouesnant) et une exposition sur des caboteurs engloutis des XVIe et XVIIe siècles à Erquy.

Culture

50 000 € pour structurer la filière des métiers d’art
La Région s’est engagée à faire connaître les savoir faire et à mettre en avant les nombreux artisans des métiers d’art présents sur tout le territoire.

L’enjeu est de structurer une filière, très atomisée, et d’encourager les regroupements et coopérations entre acteurs. Pour ce faire, la Région a conclu, avec la Chambre régionale des métiers et de l’artisanat, une convention dont l’objectif premier est la création d’une cellule régionale, basée à Bruz (35) qui aura, dans un premier temps, mission d’identifier les professionnels et leurs problématiques.

890 000 € pour des structures à vocation régionale

  • 250 000 € pour le FRAC, fonds régional d’art contemporain, à Rennes
  • 200 000 € pour Spectacle vivant en Bretagne, à Rennes ;
  • 190 000 € pour la Cinémathèque de Bretagne, à Brest ;
  • 150 000 € pour Dastum (collectage du patrimoine culturel oral), à Rennes ;
  • 100 000 € pour Films en Bretagne (union des professionnels de l’audiovisuel), à Lorient.
  • 190 000 € pour 17 projets de musiques actuelles

C’est dans le cadre du partenariat engagé avec le CNV (centre national de la variétés) et la DRAC Bretagne que la Région accompagne des labels, salles ou tourneurs retenus au terme d’un appel à projets : aide à la structuration, coopération entre acteurs, usages numériques…

180 000 € pour 48 projets de la Fête de la Bretagne
La Région a retenu 48 initiatives au terme de l’appel à projets annuel visant à soutenir des artistes et acteurs locaux qui interviendront pendant la 10e édition de la Fête de la Bretagne, du 17 au 28 mai 2018.

38 000 € pour des résidences d’artistes plasticiens
Des plasticiens et vidéastes vont être accueillis en résidence, en différents points du territoire, par la Fourmi-e (Carnoët), la Maison de la mer (Lorient), le Genou vrillé (Pouldergat) et le Département des Côtes d’Armor, suite à un appel à projets Région/DRAC.

26 000 € pour les cafés-librairies de Bretagne
Basée à Bruz (35) et forte de 17 cafés-librairies, la fédération est aidée pour animer le réseau et mutualiser les actions.

Sport

61 360 € pour 89 sportifs de haut niveau
Si la Région favorise l’accès et la pratique du sport pour tous dans les territoires, elle encourage également les athlètes de haut niveau licenciés en Bretagne en leur attribuant des bourses variant de 540 € à 1 320 €, en fonction de leurs performances sportives et de leur situation personnelle.

20 000 € pour l’athlétisme et les courses hors stade
La ligue de Bretagne d’athlétisme bénéficie d’une subvention de 20 000 € pour organiser la 6e édition du challenge régional des courses hors stade de 10 km : la Corrida de Langueux, Arradon-Vannes, Tout Rennes court et Taulé-Morlaix.

Langues de Bretagne

Soutien à 12 associations de promotion du breton...
La Région accompagne l’activité de plusieurs associations en 2018 (1re attribution) dont les fédérations d’associations de parents d’élèves Dihun Breizh (37 000 €) et Div Yezh Breizh (37 000 €), l’association Kelenn (30 000 €), les centres de formation Stumdi, Skol an Emsav et Mervent (37 500 € chacun), ou encore la fédération des radios en langue bretonne Brudañ Ha Skignañ (60 000 €).

… et à 5 associations de promotion du gallo
Au titre de leur fonctionnement en 2018, la Région attribue un premier versement d’aides aux associations Cllâssiers (20 000 €), Chubri (15 000 €), Bertegn Galezz (10 000 €), la Granjagoul (5 000 €), et à l’Institut de la langue gallèse (26 500 €).

8 500 € pour l'édition-traduction d'ouvrages en breton
Lors de cette commission, un soutien est apporté à 11 ouvrages édités en breton par An Alarc’h (5), Mouladuriou Hor Yezh (2), Coop Breizh, Barn Ha Skrid, Ar Gripi et Sigma Kappa (1).
La maison d'édition An Alarc’h se voit par ailleurs attribuer 4 950 € pour sa traduction en breton de La Servante écarlate, roman de Margaret Atwood.

7 500 € pour les 5 lauréats des Priz du galo 2017
Organisés par la Région, les Priz du galo / Prix du gallo, assorti chacun d’une récompense de 1 500 €, distinguent les initiatives les plus pertinentes et innovantes en faveur de la transmission et de l’utilisation de la langue gallèse au cours de l’année écoulée dans 5 catégories. Ont été primés en 2017 : la commune de Bazouges-la-Pérouse, les associations Bertegn Gallezz et La Granjagoul, les conteurs Daniel Robert et Thibaut Vadet.

Sport

400 000 € pour le centre de formation, entraînement, compétition de tennis de table à Hennebont
Avec le soutien de la Région, la Garde du Vœu Hennebont Tennis de table se dote d’un équipement de haut niveau qui comprendra une salle de pratique pouvant contenir jusqu’à 16 tables et accueillir jusqu’à 1 000 spectateurs, dont 500 en tribunes mobiles. Il s’agit de la première attribution de la contribution régionale versée en trois fois jusqu’en 2019.

41 000 € pour les déplacements des clubs amateurs
Qu’il s’agisse de foot, hand, rugby, hockey sur glace, athlétisme, twirling bâton ou kickboxing, 18 clubs amateurs sont aidés pour leurs déplacements dans le cadre des championnats de France 2017.

48 500 € pour l’organisation de 11 événements
L’étape du championnat du monde rallycross WRX à Lohéac (20 000 €), l’Open de tennis de Brest 2017 (12 000 €), la 23e édition du concours hippique national Pro-élite indoor à Pontivy (6 500 €) ou encore le cross national de Pacé (1 500 €) bénéficient d’aides régionales.


Modifié le


Partagez ce contenu