Prêt d’honneur agricole BRIT
Élargissement d’un dispositif d’aide qui fait ses preuves

Voilà un an, la Région et la Caisse des dépôts initiaient un partenariat innovant autour de l'agriculture en élargissant le prêt d’honneur BRIT (comme Bretagne Reprise Initiative Transmission) aux projets agricoles d’installation en production bovins viande et porcs. Le 7 décembre, au Haut-Corlay, Olivier Allain, Vice-président de la Région à l’agriculture, Gil Vauquelin, Directeur régional Bretagne de la Caisse des Dépôts, et Béatrice Parmentier, co-présidente d’Initiative Bretagne, ont fait le bilan de cette expérimentation et remis leur prêt à de nouveaux bénéficiaires : François Guégan et Angélique & Jean-Philippe Raoult. L’occasion pour les partenaires d’annoncer l’élargissement de cette expérimentation à d’autres productions.

O. Allain, B. Parmentier, JP. & A. Raoult, F. Guégan, G. Vauquelin Région Bretagne

Complémentaire du parcours d’installation classique et animé par le réseau Initiative Bretagne, le dispositif BRIT a déjà permis d'accompagner 33 jeunes agriculteurs qui ont su convaincre le comité par leur motivation et la résilience de leur projet.

Ce prêt d’honneur agricole permet ainsi de conforter un plan de financement et d’augmenter l’apport personnel vis-à-vis des organismes bancaires.
Chaque demandeur de prêt est auditionné par un comité d’agrément(1). Cette étape permet aux porteurs de présenter leur projet, de le confronter à l’expertise des membres et d’argumenter leurs choix, en tant que chef d’entreprise.

En complément du prêt d’honneur, Initiative Bretagne mobilise les compétences de bénévoles pour accompagner les créateurs volontaires, du démarrage à la réussite économique de leur projet, sous la forme d’un parrainage (accompagnement humain d’un chef d’entreprise ou d’un cadre dirigeant expérimenté).

Les projets volailles et serres désormais éligibles

Au Haut-Corlay, lors de la présentation du bilan de cette 1re année, au vu du nombre et de la qualité des projets accompagnés, les financeurs ont décidé d'étendre l'expérimentation à deux autres productions nécessitant, elles aussi, de forts capitaux à l'installation : volailles et serres.

A cette occasion, Olivier Allain et Gil Vauquelin ont également rappelé leur attachement à accompagner des projets intégrant les enjeux environnementaux et climatiques.

Pour leur part, Jean-Philippe et Angélique Raoult, qui s’installent en production porcine biologique au Haut-Corlay (22), ont rappelé l'intérêt de ce dispositif pour faciliter des installations dans des projets innovants. Ils font appel à de nouveaux modes et techniques de production qui nécessitent d’être appuyés et confortés auprès des organismes bancaires.

De son côté, François Guégan, installé en production porcine à Saint-Igeaux (22), a souligné  la démarche constructive du dispositif via la présentation devant le comité d’agrément, bienveillant, qui peut amener à approfondir certains aspects de la démarche d’installation.

Le Prêt BRIT agricole en quelques chiffres

  • 10 comités de sélection réunis en 2017,
  • 36 porteurs de projets accueillis,
  • 33 prêts accordés (de 20 000 € à 50 000 €) pour 31 reprises/créations d’entreprises,
  • 1,4 M€ de prêts d'honneur accordés au total,
  • 21,7 M€ de prêts bancaires associés,
  • 58 % reprise dans le cadre familial,
  • 42 % reprise hors cadre familial,
  • 61% en production porcine,
  • 39% en production bovine,
  • 1,9 emploi / exploitation en moyenne,
  • le dispositif BRIT agricole a permis de créer ou maintenir 58,5 emplois sur les exploitations soutenues.

(1) Le comité de sélection est composé de la Caisse des dépôts, de chefs d’entreprises, de la Fédération des banques de Bretagne, de la Chambre d’agriculture, de l’Ordre des experts comptables, d’Initiative Bretagne.

Tags : Agriculture

Modifié le


Partagez ce contenu