Transition écologique
Une agence bretonne de la biodiversité

La future Agence bretonne de la biodiversité devrait entrer en action d’ici la fin 2017. Inscrite dans la démarche de Cop régionale lancée au printemps dernier, elle aura dès sa création plusieurs chantiers à lancer pour protéger et restaurer les écosystèmes.


Region Bretagne

La Bretagne s’était portée candidate dès 2015 à l’expérimentation d’une Agence bretonne de la biodiversité, comme sept autres Régions : «  Avec le climat, la biodiversité est la deuxième « victime » des activités humaines. », rappelle le président de la Région Loïg Chesnais-Girard. La validation de cette candidature, lors du « Pari des territoires pour la biodiversité » le 23 octobre dernier à Paris avec Nicolas Hulot, ministre de la Transition écologique & solidaire, et de l’Agence française de la biodiversité, marque une nouvelle étape : «  Il est urgent d'agir, d'autant que des alternatives existent et que la biodiversité elle-même est pourvoyeuse de solutions. Les agences régionales permettront d’aller plus vite dans une approche large et fédérative », a estimé le ministre. La Bretagne ayant engagé une démarche de Cop régionale, la future Agence bretonne a déjà plusieurs chantiers devant elle, avant même son entrée en action (prévue lors de la Conférence bretonne de la biodiversité, le 14 décembre). 

Les chantiers de la future agence

L’Agence bretonne de la biodiversité est encore en phase de préfiguration, mais elle s’est déjà vue assigner deux chantiers prioritaires par le vice-président de la Région en charge de l’environnement, l’eau, la biodiversité et du climat Thierry Burlot.

  • Lier les enjeux de l'eau et de la biodiversité en mettant en place une seule structure en charge de l’eau et de la biodiversité. « Les écosystèmes bretons sont très étroitement liés à l'eau, qu'il s'agisse d'eau douce, de littoral ou de mer », souligne Thierry Burlot. L'idée : faire en sorte que tous les acteurs de l'eau, déjà bien organisés, puissent travailler encore davantage à la préservation de la biodiversité.
  • Accompagner les territoires dans la prise en compte de la biodiversité. Un soutien de la Région et de l'État sera apporté aux collectivités qui veulent mettre en place des Atlas de la biodiversité, pour améliorer les connaissances, intégrer les citoyens à la démarche via les sciences participatives, intégrer la biodiversité dans les documents de planification et toutes les politiques publiques.