Economie sociale et solidaire
Nouvelle charte d’engagements avec le Mouvement associatif de Bretagne

Convaincue du rôle fondamental des associations pour cultiver le vivre ensemble et participer au développement socio-économique de la Bretagne, la Région a signé ce lundi une nouvelle charte d’engagements réciproques avec le Mouvement associatif de Bretagne (Mab).


Fabrication d'une réplique de la pirogue médiévale de Largouët dans le cadre d'un projet de sensibilisation au patrimoine menée en partenariat par les associations Des hommes et des arbres (savoir-faire anciens liés au bois), études et chantiers (volontariat international), Adramar (recherche en archéologie maritime). Fred Tanneau

L’humain au cœur de la démarche citoyenne : tel est le cap de cette deuxième charte, dont la mise en œuvre sera évaluée tous les trois ans. Elle s’inscrit dans la continuité de la première charte signée en 2009, en réaffirmant le soutien volontariste de la Région au fait associatif, dans le cadre de son action en faveur de l’économie sociale et solidaire. Les 65 000 associations qui s’y activent emploient 108 000 salariés et mobilisent 550 000 bénévoles. 3 000 structures y voient le jour chaque année, prouvant ainsi que la vie associative est particulièrement vivante et dynamique en Bretagne ! A travers un ensemble de structures indispensables au vivre-ensemble, les associations apportent une contribution essentielle au développement socio-économique de la Bretagne. Ce partenariat les invite à mettre l’accent sur la vie démocratique et le dialogue civique ainsi que sur la création de richesses sociales, culturelles ou économiques dans un but autre que la recherche de bénéfices.

Les engagements réciproques de la Région et du Mouvement associatif de Bretagne

La Région s’engage à :

  • Promouvoir et faciliter l’engagement bénévole civique et social de tous, sans la moindre distinction par des mesures favorisant cet engagement, le développement de la vie associative et l’organisation de l’inter-associatif ;
  • Favoriser dans la durée des soutiens publics aux associations concourant à l’intérêt général ;
  • Consulter et mobiliser autant que possible le monde associatif ;
  • Favoriser la représentation des associations dans les instances consultatives et organismes de concertation ;
  • Sensibiliser et former ses agents à une meilleure connaissance de la vie associative ;
  • Donner une visibilité à sa politique associative ;
  • Améliorer les outils de connaissance de la vie associative et de ses évolutions ;
  • Soutenir, dans le cadre de ses compétences, les regroupements associatifs.

Le Mouvement Associatif de Bretagne s’engage à :

  • Favoriser la représentativité des fédérations et organisations régionales ;
  • Définir et conduire des projets associatifs ;
  • Mettre en oeuvre une éthique du financement et de la gestion des activités associatives ;
  • Développer une culture économique et de gestion ;
  • Valoriser l’ensemble des ressources humaines associatives ;
  • Développer une culture d’évaluation ;
  • Participer de façon constructive aux actions de consultation mises en place par la Région ;
  • Faciliter les procédures de contrôle ;
  • Développer ce qui fonde l’intérêt et la plus-value du fait fédératif ;
  • Mettre en oeuvre les regroupements et les modes de représentation permettant aux pouvoirs publics de compter sur des interlocuteurs identifiés ;
  • Organiser un temps fort tous les deux ans sur une journée afin de poser les enjeux régionaux du monde associatif