Tourisme et patrimoine
A la rencontre des acteurs du patrimoine breton

Sur le terrain, ils s'impliquent pour valoriser le patrimoine breton à travers le tourisme. Du 2o au 28 juillet, la Région Bretagne est partie à la rencontre des élus et des professionnels du secteur. Un découverte de leur travail autour du patrimoine inventorié dans la vallée du Scorff et à Quimperlé ou encore du patrimoine local de Montort-sur-Meu et de Hédé.


Pascal Perennec

De Brélès à Hédé, en passant par la vallée du Scorff ou Quimperlé, Anne Gallo, vice-présidente de la Région en charge du tourisme, du patrimoine et des voies navigables, souhaitait aller constater sur le terrain la qualité du travail réalisé par les professionnels, les élus ainsi que les bénévoles qui participent activement, avec le Conseil régional, au développement du tourisme en Bretagne. En juillet, elle s'est rendue sur différents sites pour échanger avec ces acteurs locaux  qui s'impliquent dans la valorisation du patrimoine breton en misant sur le tourisme. Objectif : mieux appréhender les actions entreprises par les porteurs de projets qui cherchent à concilier préservation du patrimoine et valorisation touristique. Cette série de visites l'a menée à la fois sur le littoral et en Bretagne intérieure, en particulier le long des canaux. Le circuit débuté dans le Finistère Nord, à Brélès et La Roche- Maurice, qui s'est poursuivi à Cleguer et Quimperlé puis à Montfort-sur-Meu et à Hédé.

Animations au château de Kergroadez, à Brélès

Gîte d’étape, éco-hôtel et village de vacances
Une visite en présence de Franck Jaclin, propriétaire des lieux

Le Château et parc de Kergroadez, le gîte d’étape, l’éco-hôtel et le village de vacances. Franck Jaclin et son épouse, propriétaires, depuis 2000, de ce château du XVIIe, ont dans un premier temps restauré les lieux avec, notamment, le soutien de la Région. Très vite, ils ont ouvert les lieux au public et développé de nombreuses animations (escape game, musique, patrimoine, ateliers nature dans un parc de 22 ha...) et ce, tout au long de l’année et avec l’appui de trois associations regroupant 250 bénévoles.

En parallèle s'est fait sentir une demande de séjours. D’autres hébergements sont aménagés pour répondre aux attentes de différentes clientèles : des chambres d'hôtes au château mais aussi un gîte d'étape, les Pingouins, installé dans l’ancienne mairie de Brélès, un village de vacances Mezou Pors et l’éco-hôtel 4* et son restaurant le Château de Sable, à Porspoder.

Le patrimoine revisité de La-Roche-Maurice

Église et enclos paroissial, forteresse médiévale, Maison du patrimoine à La Roche-Maurice
Une visite en présence de Laurence Fortin, maire de la commune

Au bord de l’Élorn, La Roche-Maurice recèle un riche patrimoine bâti qui ne demande qu’à être exploité davantage. L’église Saint-Yves, classée « monument historique », se trouve sur le circuit des enclos paroissiaux. Typique de la Renaissance léonarde, elle a récemment fait l’objet d’un programme de restauration, soutenu par la Région (charpentes et couverture). Non loin de de là, le château médiéval de Roch Morvan, propriété du Département, mérite aussi le détour, notamment par la situation de ce donjon surplombant la rivière. Inaugurée le 8 juillet dernier, la toute nouvelle Maison du patrimoine témoigne de la volonté de la commune de mettre en avant ces richesses. Doté d’une muséographie innovante, cet équipement utilise des outils numériques dernier cri pour expliquer l’histoire locale et ses vestiges. Un atout de poids pour La Roche-Maurice !

Patrimoine de la vallée du Scorff et de Quimperlé

Vallée du Scorff et patrimoine bâti de Quimperlé
Visite avec les acteurs qui s'impliquent dans des travaux d’inventaire collaboratifs

Lauréat en 2016 de l’appel à projets régional « participez à l’inventaire du patrimoine culturel en Bretagne », le Syndicat mixte du bassin du Scorff mène durant deux ans un recensement collaboratif du patrimoine de la vallée du Scorff. L’objectif : finaliser le premier travail initié à la fin des années 90 par un inventaire des communes de Berné, Langoëlan, Lignol, Locmalo, Mellionnec, Guémené, Kernascléden, Persquen et Ploërdut. L’opération est conduite par des référents bénévoles, habitants du territoire.
Un peu plus à l’ouest, Quimperlé est labellisée « Ville d’Art et d’Histoire » depuis 2010 et Quimperlé Communauté a engagé une opération d’inventaire du patrimoine sur un an (préalable à la candidature, au second semestre 2018, au label « Pays d’Art et d’Histoire ») .Quimperlé offre, avec l’hôpital Frémeur qui abrite la chapelle Saint-Europe, le seul exemple d’hôpital médiéval conservé intégralement en Bretagne : la restauration de cet édifice, classé « Monument historique » (cofinancée par la Région pour 230 000 €) s’achève cette année après trois ans de travaux. D’autres projets de valorisation sont en cours d’étude à Quimperlé : un parcours lumière avec le plasticien Yann Kersalé et la numérisation des archives de Théodore Hersat de la Villemarqué, philologue auteur du Barzar Breiz.
 

Le patrimoine de l'intérieur à Montfort-sur-Meu et Hédé

Nouvel inventaire du patrimoine de la ville de Montfort-sur-Meu
Visite en présence de Réjeanne Foucard, adjointe au Maire et Yann Baron, responsable du patrimoine de Monfort-sur-Meu
Ancienne cité médiévale, la ville de Montfort-sur-Meu a su garder et valoriser les traces de son passé. Ses efforts de préservation et de mise en valeur de son patrimoine et l'ambition de la ville ont permis à la commue d'intégrer le réseau des Petites cités de caractère en janvier 2017. Suite à cette reconnaissance, et avec l'aide de la Région, la ville de Montfort a lancé un appel aux habitant·e·s pour réaliser un recensement de son patrimoine, complémentaire à celui de 2003. Objectif de cette démarche : étendre le champs du patrimoine à protéger et engager une réflexion pour sa valorisation. Les données nouvellement recueillies intégreront la base de l'Inventaire du patrimoine. Ces nouveaux éléments du patrimoine montfortais seront présentés en septembre prochain, lors de randonnées commentées par les habitant·e·s eux-mêmes, à l'occasion des Journées européennes du patrimoine.
 
Découverte du patrimoine des voies navigables à Hédé
Visite en présence de Catherine Saint-James, gérante de L’Ille Flottante & conseillère régionale déléguée au patrimoine, et Jean-Michel Moraldo, président de la Maison du Canal à Hédé-Bazouges
Encore trop peu connu, le canal d'Ille-et-Rance offre de très beaux payages et de belles opportunités d'activités de découverte et de détente. Responsables des canaux depuis 2010, la Région oeuvre au quotidien pour entretenir et valoriser ce patrimoine sur lequel circule chaque année quelque 600 bateaux (portion Rennes-Hédé) et dont le halage est fréquenté par les cyclistes et les promeneurs. Elle soutient notamment les initiatives destinées à renforcer l'attractivité des canaux. Dans cet obectif, elle a lancé un appel à projets permettant de trouver de nouvelles vocations aux maisons éclusières inoccupées. Né de cette volonté en 2014, le projet de logements insolites de L'Ile flottante a ainsi redonné vie à la maison éclusière de la Petite Madeleine, à Hédé et contribué à redynamiser le tourisme sur cette portion du canal d'Ille-et-Rance.

Le calendrier des rencontres
Jeudi 20 juillet - Brélès
Vendredi 21 juillet - La Roche Maurice et Pont Coblant
Mardi 25 juillet - Cléguer et Quimperlé
Vendredi 28 juillet - Montfort s/Meu et Hédé