Activités maritimes
Tour de la Bretagne maritime

Cet été, le Tro Breizh maritime de Pierre Karleskind a mené l’élu régional à la mer et aux infrastructures portuaires de port, en navire et en site conchylicole : un tour de Bretagne en cinq étapes à la rencontre des professionnels de la pêche, de l’aquaculture et des activités maritimes. De Sarzeau à la baie de Morlaix (Carantec, Saint-Pol-de-Léon et Roscoff), en passant par Lorient et Audierne.

Ostréiculteurs en activité dans un parc à huîtres
Nicolas Job

Chaque été, l’élu régional part à la rencontre des professionnels, pour faire le point sur leurs projets et préoccupations. De Lorient à Audierne, en passant par Morlaix et Sarzeau, Pierre Karleskind a entrepris cette année un tour de Bretagne en cinq étapes (voir calendrier plus bas) : un Tro Breizh maritime à la rencontre des professionnels du secteur dans les ports, sur les navires de pêches et dans les sites conchylicoles.

Journée de pêche au large de Lorient

Première étape de ce Tro Breizh l'élu régional en charge de la mer, le 19 juillet : une journée de pêche à bord du fileyeur lorientais Les Océanes avec de l’équipage de Ludovic Bertin  (3 matelots), spécialisé dans la pêche à la sole.

Ostreiculture, algues et pêche à pied en Baie de Morlaix

Le 25 juillet, PIerre Karleskind s'est rendu d'abord en baie de Morlaix : Carentec dans le 2e bassin de production d’huîtres creuses de Bretagne Nord (5 200 t par an sur 682 ha de concessions), où il a visité les Établissements Cadoret, dans la zone ostréicole de Pen Al Lann, et « La Maison de l’huître » d’Alain Madec ; Plouezoc’h à l’Est de la baie, sur le site conchylicole de la Palud au Dourduff, en pleine activité en cette période de grande marée ; le gisement de pêche à pied de Tregondern (Saint-Pol-de-Léon), ouvert aux professionnels depuis le mois d’avril ; un site de récolte d’algues à Roscoff, où sont mis en place des outils de suivi et de gestion de la biomasse d'algues de rive en vue d'une exploitation durable (projet « Biomasse algues »).

Dans les sites conchylicoles du Morbihan

Le 26 juillet, l'élu a visité trois entreprises sur le chantier ostréicole du Ruault. La préservation du foncier conchylicole, souvent situé à la fois sur le domaine privé et le domaine public maritime,  était au coeur des échanges de cette matinée dans le golfe du Morbihan. L’âge moyen des exploitants en Bretagne Sud étant actuellement de 47 ans, la transmission et l’installation de nouveaux conchyliculteurs est un déifi majeur à relever pour renouveler le tissu économique local, dans un contexte propice au développement de le conchyliculture bretonne : l'ouverture  en septembre 2016 d'une mesure régionale financée par le Feamp  pour soutenir l’investissement productif durable permet, en effet, aux entreprises locales de nourrir de nouveaux projets éligibles à des aides publiques et crédits européens.

La criée en baie d'Audierne

Le 27 juillet en baie d'Audierne, l'élu a assisté à une vente de la criée avant d'embarquer, à bord d'un ligneur. C'est là qu'est donné le coup d’envoi de la vente quotidienne de lieu jaune, bar, baudroie et raies issus exclusivement de la pêche côtière des 30 ligneurs et 15 fileyeurs du port d’Audierne-Plouhinec. Plus petite criée du Finistère avec 6 personnes à temps complet et 1 051 tonnes de produits vendus en 2016 (en hausse de 13%), la criée d'Audierne toutefois un chiffre d’affaires de 6,5 M€. La tendance est à la hausse à la fin du premier semestre 2017. Ce chiffre d’affaire élevé s’explique par le prix de vente des poissons du Cap Sizun dont la qualité est reconnue à travers la France. C'est notamment le premier lieu de vente de lieu jaune en France. A noter : les projets d’aménagement de la zone portuaire sont en cours, en particulier dans l’espace de travail dédié aux pêcheurs.

La Région soutient les activités maritimes avec le Feamp

La Région assure désormais la gestion directe d’une partie du Fonds européen pour les affaires maritimes et la pêche (Feamp) : plus de 44 M€ dont 14 M€ pour la flottille de pêche,  qui permettront d'accompagner 130 M€ d'investissements dans la pêche et l'aquaculture bretonnes. L'ouverture des mesures régionales financées grâce aux crédits européens du Feamp soutiendront la filière, en centrant l’effort  sur les investissements qui favorisent la performance énergétique de la flottille, la gestion sélective des ressources ou encore l'installation de jeunes pêcheurs (une cinquantaine d'ici à 2020). Ce fonds peut aussi appuyer les projets dans les ports qui visent à améliorer les conditions de débarquement des produits de la pêche et à optimiser leur valorisation lors de leur commercialisation.

Tro breizh maritime - le calendrier

Mercredi 19 juillet - Lorient : journée sur un fileyeur
Mardi 25 juillet - Morlaix : visite conchyliculture
Mercredi 26 juillet - Sarzeau puis Etel : visite conchyliculture puis visite du Cross d'Etel l'après-midi
Jeudi 27 juillet - Audierne - embarquement sur un ligneur puis suivi d'une vente à la criée 

Photos : Région Bretagne, Frédéric Henry


Publié le


Partagez ce contenu