Grand projet
Aménagement du port de Brest : que reste t-il sous l'eau?

C'est la question à laquelle des plongeurs qui inspectent la rade de Brest tentent de répondre. Découvrez dans le quatrième numéro du journal de chantier du port de Brest comment se déroulent ces opérations consistant à lever tout risque de rencontrer un très gros objet avant le dragage du chenal et d’extension du polder.


Géomines

Courant mai, les plongeurs de l’entreprise Géomines se sont mis à l’eau. Leur mission ? Mettre un nom sur les 90 objets métalliques non identifiés qui reposent par dix à quinze mètres de fond dans la rade. Les cibles ont été géolocalisées à l’aide d’un sonar, couplé à un magnétomètre. L’appareil a détecté des anomalies magnétiques. S’agit-il de bombes larguées par les Alliés au cours de la Seconde guerre mondiale ? La zone à draguer est éloignée du centre historique. Les plongeurs rencontreront plus probablement une machine à laver ou une voiture. Dans le cas contraire, ils débusqueront des pièces de 50 à 500 kg pouvant contenir jusqu’à 250 kg d’explosifs – du
même calibre que les bombes découvertes régulièrement sur les chantiers de terrassement en ville.

Pour en savoir plus!

Découvrez comment travaillent ces spécialistes de la dépollution sous-marine, mais aussi pourquoi une énorme cuve de 24 tonnes a été enterrée sous la plateforme du futur terminal EMR du port de Brest en lisant le quatrième numéro du journal de chantier du port de Brest accessible en ligne sur http://journal.portbrest.bretagne.bzh/.

Rendez-vous également sur le site internet dédié portbrest.bretagne.bzh ou à l’ Espace découverte permanent - Quai Armand Considère à Brest. Inauguré en juillet lors des fêtes maritimes, ce lieu de 180 m², gratuit d’accès, est entièrement dédié au projet de développement du port de commerce. Durant toute la durée du chantier (2016-2020), il a vocation à informer les Brestois·e·s, et tous les visiteurs, de l'actualité et de l'avenir du port de Brest, depuis ses origines jusqu'à ses développements futurs, en particulier autour du polder et des activités industrielles liées, principalement, aux énergies marines.
Il est ouvert toute l’année le samedi et le dimanche (10 h - 12 h ; 14 h - 18 h) mais aussi le mercredi pendant les vacances scolaires. Les groupes sont également accueillis sur réservation.