Les décisions par politiques publiques (CP 29 mai 2017)

La Région engage 56,5 M€ pour la mise en œuvre de ses politiques publiques Au terme de la Commission permanente du lundi 29 mai, la Région consacre 56,5 M€ à la mise en œuvre de ses politiques, via plus de 1 030 opérations (dépenses d’investissement et de fonctionnement, subventions individuelles ou collectives). Parmi les décisions votées, on peut retenir :

Aménagement du territoire

1,7 M€ pour la mise en œuvre des contrats de partenariat Europe-Région-Pays 2014-2020
La Région accompagne la mise en œuvre de ces contrats à travers le soutien apporté à 24 opérations, parmi lesquelles, dans le Pays de Vannes, 435 000 € pour la réhabilitation du village vacances du Moulin Neuf sur les communes de Malansac et Pluherlin et 140 000 € pour la rénovation énergétique de la Maison de l’enfance de Saint-Avé. 150 000 € profite au Pays de Pontivy pour la construction d’un restaurant scolaire à Évellys. 100 000 € sont aussi affectés au Pays de Saint-Brieuc pour l’aménagement de l’îlot et du Manoir des Salles en centre-bourg de Landéhen.

152 000 € pour l’animation territoriale de santé 2017 dans 10 territoires
Face à la persistance de fortes inégalités territoriales de santé en Bretagne, la Région soutient depuis 2005 la mise en œuvre, avec l’Agence régionale de Santé (ARS), d’une fonction d’animation territoriale de santé (ATS) à hauteur maximale de 16 000 € par poste équivalent temps plein dans chacun des 10 territoires bretons engagés : Pays du Centre Ouest Bretagne, Pays de Dinan, Pays de Fougères, Pays de Guingamp, Pays de Ploërmel-Cœur de Bretagne, Communauté de communes de Redon, Ville de Rennes, Pays de Saint-Malo, Lannion Trégor Communauté et Pays de Vitré Porte de Bretagne.

140 000 € pour l'Observatoire Régional de Santé
Engagée en faveur de la santé des Bretons depuis 2005, la Région renouvelle son partenariat avec l'Observatoire Régional Santé Bretagne, en lui allouant une subvention 140 000 € pour l'année 2017. Déterminées en 2015, les priorités d'observation de l'organisme sont reconduites avec le lancement d'une enquête sur la santé des collégiens et lycéens et l'actualisation des données relatives aux conduites addictives. Les travaux de l'Observatoire s'orienteront aussi sur les troubles musculo-squelettiques (TMS) et la santé des personnes âgées.

40 000 € pour le fonctionnement 2017 de la chaire Jeunesse de l’EHESP
Depuis 2012, la Région accompagne le développement, à l'EHESP de Rennes, d'une chaire de recherche dédiée à la connaissance et à l’observation de la jeunesse, qui s’est imposée comme un acteur reconnu. En 2017, elle soutient le programme de ses activités construit autour de 2 axes : l’engagement des jeunes sur le territoire et la problématique du non-recours au droit.

35 000 € pour RésOVilles en 2017
RésOVilles accompagne l’ensemble des acteurs publics et privés intervenant dans le domaine de la politique de la ville en Bretagne et Pays de la Loire. L’association est un lieu d’expérimentation, de formation et de capitalisation de bonnes pratiques.


Économie

152 000 € pour Produit en Bretagne
La Région renouvelle son soutien à l'association qui compte désormais 390 sociétés adhérentes. Elle lui attribue 152 000 € pour l'accompagner dans son plan d'actions 2017 : rencontres ou partages de bonnes pratiques, actions de promotion de la culture, opérations commerciales tout circuit pour mettre en avant les produits bretons en France et à l’international, initiatives rapprochant jeunes Bretons et entreprises...

197 000 € pour PLATO Bretagne
En 2017, le dispositif, coordonné par la CCI et la Région, prévoit d'accompagner 430 dirigeants de PME bretonnes pour développer leurs compétences stratégiques, managériales et techniques mais aussi élargir leurs réseaux professionnels, lors d'ateliers d'échanges thématiques. Nouveauté cette année : le lancement d’un groupe PLATO sur l’économie circulaire dans le Finistère.

Création d’un dispositif d’accompagnement des petites entreprises commerciales et artisanales...
En lien avec les EPCI bretonnes, la Région a conçu un dispositif de soutien aux entreprises de moins de 7 salariés et de moins d’1 M€ de chiffre d’affaires situées dans les communes de moins de 5 000 habitants (90% des communes bretonnes). Le Pass’Commerce et Artisanat permet d’accompagner les opérations de création, de reprise, de modernisation ou d’extension d’activité à travers une participation aux travaux immobiliers de mise aux normes, d’équipements d’embellissement et d’attractivité ou liés à la stratégie commerciale et numérique. Financée à part égale par les EPCI et la Région, cette aide est plafonnée à 7 500 €.

… et l’ARPEF s’ouvre à de nouveaux bénéficiaires
Dans cette même volonté de renforcer le soutien aux entreprises de petite taille, l’Aide Régionale aux Petites Entreprises des Filières voit ses conditions d’accès s’affranchir de certaines restrictions. Si le dispositif cible toujours les sociétés de 0 à 20 salariés dont le chiffre d’affaires annuel n’excède pas 7  M€, il est désormais ouvert à toutes les entreprises de production de biens, de services et de production quelle que soit la filière d’activité, dès lors qu’elles créent au minimum un emploi de qualité (CDI ETP).

1,6 M € pour des projets des Centres d'innovation technologique (CIT)
Les CIT contribuent de façon majeure au développement économique, au déploiement de l'innovation sur le territoire et à la valorisation de la recherche publique. La Région soutient ce mois-ci les projets portés par le Pôle Valorial (758 000 €) et le Pôle Mer Bretagne Atlantique (936 000 €).

522 000 € pour les 11 lauréats de l’appel à projets « Transfert de technologies – chimie, biotechnologies et santé »
Lors de cette commission permanente, la Région finance, dans la limite de 25 000 €, les 11 projets retenus par le jury de cet appel à projets, ouvert en octobre 2016 et destiné à favoriser les collaborations entre les PME régionales et les laboratoires de recherche publique bretons, sur les thématiques chimie-biotechnologies-santé.
L’objectif : permettre le transfert de technologies ou de connaissances entre les laboratoires publics situés en Bretagne et des entreprises, elles aussi localisées en Bretagne. Ces projets sont accompagnés par les Centres régionaux d’innovation et de transfert de technologies Capbiotek et/ou ID2Santé.

303 000 € pour les 15 lauréats de l’appel à projets expérimental Transition numérique des TPE
Le jury de cet appel à projets expérimental, lancé en septembre 2016 en vue d’accompagner des entreprises dans leur transition numérique, a retenu 15 candidatures de TPE ou de groupements de TPE sur les 66 présentées. Parmi elles, celles de Made in Blue (La Trinité-sur-Mer, 56), d’Abicyclette (Rennes, 35), de Robotseed (Brest, 29) ou encore de De la Côte (Louannec, 22). L’aide régionale, plafonnée à 30 000 €, couvre jusqu’à 70% des coûts éligibles.

3,3 M€ pour aider les entreprises, et la création ou le maintien de 275 emplois

  • 13 Aides régionales aux petites entreprises des filières (ARPEF) -plafonnées à 50 000 €-, pour un montant total de 450 000 €, apportés aux PME de moins de 20 salariés qui investissent en vue de développer ou diversifier une activité et créent au moins 1 emploi en CDI. Parmi elles, Entech à Quimper (29), Menuiserie Hubert à Pleumeleuc (35), Valdeos à Plescop (59) ou encore La Crêperie d’Armor à Cavan (22).
  • 2,1 M€ d'avances remboursables accordées à 7 entreprises pour l’acquisition de matériels de production en vue d’une diversification ou d’une création d’activité génératrice d’emplois : AIMB à Lannion (22), Biomasse Énergie du Léon à Plouvorn (29), Global Seafood à Plougasnou (29), Eugène Lambert à Chauvigné (35), Manufacture Morel & Gaté à Fougères (35), Médiaveille àSt-Grégoire (35), et L’Hôtel de l’Isle sur l’Île-aux-Moines (56).
  • 2 aides au titre du Fonds spécial d’intervention économique (FSIE) pour un montant total de 162 000€ : 102 000 € à Global Seafood pour la reprise des Viviers de la Méloine et ses 23 salariés à Plougasnou (29) ; 60 000 € à Entech pour lancer son activité de fabrication, conversion et stockage d’énergie électrique pour Smartgrids, à Quimper 29), avec la clé la création de 14 CDI d’ici 2019.
  • 2 entreprises accompagnées par le dispositif « compétitivité IAA » pour un montant total de 396 000 € susceptibles de mobiliser 447 000 € de FEADER : 218 000 € pour Bretagne Viandes Distribution qui procède à l’automatisation de sa ligne de fabrication de steaks hachés frais à Quimper (29) ; 178 000 € pour Les Abatteurs Quimpérois, à Quimper (29), appartenant aussi au Groupe Viandes Investissement, qui s’équipent en matériels de transformation de la viande.
  • 24 000 € à 2 entreprises dans le cadre du dispositif RH Export qui apporte un soutien au recrutement de personnel dédié au développement de l’activité à l'international : 15 000 € pour Coretec à Liffré (35) et 9 000 € pour Uship à Landévant (56).
  • 1 aide aux « Actions collectives internationales » pour un montant de 64 000 € à la Chambre régionale des Métiers et de l’artisanat pour laparticipation, en mai, de 7 entreprises à un salon de l’habitat et de la décoration aux États-Unis.

142 000 € pour le Club CAP EF Bretagne
La Région soutient le lancement par le Club CAP EF Bretagne d’un programme portant sur l’Économie de la Fonctionnalité et de la Coopération de 2017 à 2020. Il consiste à accompagner 20 entreprises bretonnes pour qu’elles intègrent dans leur programme de développement l’EFC, qui prône la refonte d’offre de produits et de services en se basant sur la prise en compte des usages et des effets utiles.

34 000 € pour les actions en 2017 de l’ARIST
La Région finance le programme mené en 2017 par l’Association régionale d’information stratégique et technologique : enquête sur les pratiques de veille en Bretagne, “serious game” sur l’intelligence économique et modules de formation aux enjeux de la sécurité économique.

Economie sociale et solidaire

374 000 € pour le fonctionnement de la Chambre Régionale de l'Économie Sociale et Solidaire
Depuis 2004, la Région et la Chambre Régionale de l'Économie Sociale et Solidaire ont noué un partenariat pour développer l’ESS. La Région lui
attribue 374 000 € pour son action en 2017.

128 000 € pour l'éducation populaire
Depuis 2013, la Région soutient les activités de 5 fédérations d'éducation populaire : le Mouvement Rural des Jeunesse Chrétienne Bretagne (MRJC), l'Union Bretonne pour l'Animation des Pays Ruraux (UBAPAR), la Fédération des Centres Sociaux de Bretagne (FSCB), l'Union Française des Centres Vacances Bretagne (UFCV) et la Fédération Familles Rurales de Bretagne (FFRB).

70 000 € pour Bretagne Active
Bretagne Active apporte un soutien en ingénierie financière aux créateurs et repreneurs d’entreprises et de structures d’utilité sociale à travers son programme FINES (Financement de l’Économie Solidaire). La Région lui renouvelle son soutien en signant une nouvelle convention portant sur la
période 2017-2019.

35 000 € pour le projet Uniterres de l’ANDES
La Région accompagne depuis 2015 le projet Uniterres en Bretagne, déclinaison régionale d’un programme national d’approvisionnement du réseau des épiceries solidaires. Sur le territoire, 1070 personnes s’inscrivent chaque semaine en moyenne dans les 13 épiceries solidaires approvisionnées par 26 agriculteurs.


Agri – Agro

340 000 € pour la réalisation du Pass’Avenir
Déclinaison du plan de mobilisation pour les filières lait et viande bovine engagé par la Région en février 2016, le Pass’Avenir est un dispositif d’accompagnement individuel visant à améliorer la résilience des exploitations bovines en difficulté. Il s’appuie sur la réalisation d’un diagnostic permettant l’élaboration et la mise en œuvre d’un plan d’actions. 5 organismes agréés en ont la charge avec l’objectif de réaliser 400 Pass’Avenir en 2017.

264 000 € pour le programme IALYS
Dans le cadre du contrat de partenariat État-Région-Pays de Cornouaille, la Région soutient à travers une subvention de 264 000 € le programme d’actions 2017 d’IALYS. Initié en 2010 et porté par Quimper
Cornouaille Développement, il regroupe les acteurs de tous les maillons de la filière agro-alimentaire : agriculture, pêche, industrie agro-alimentaire, métiers de bouche, restauration, équipementiers, emballage/logistique, recherche, formation. Le cluster a recentré sa démarche sur son ambition première : fédérer à travers des actions de mise en réseau, d’innovation, de programmes collaboratifs ou encore de promotion…

219 000 € pour 10 projets du Tremplin Carnot (ACT Food Bretagne)
Sous l’impulsion d’ACT Food Bretagne, alliance des centres techniques agricoles et agroalimentaires, 7 centres (Adria Développement, Ceva, IDMer, Pôle Cristal, Tecaliman, Vegenov, ZOOPOLE Développement) et 8 unités de recherche académique se sont associés pour répondre à l’appel à projet national 2016 « Institut Carnot » (programme des Investissements d’avenir). Labellisé « Tremplin Carnot », « Agrifood Transition » a pour objectif de proposer aux entreprises une large offre de services de recherche et développement pour les accompagner dans l’amélioration de la durabilité des systèmes agricoles, aquacoles et agroalimentaires. 10 projets ont déjà été retenus dans le cadre d’un appel à manifestation d’intérêt et la Région participe à leur financement à hauteur de 30%.

57 000 € pour les économies d'énergie dans les exploitations laitières
La Région soutient en mai 28 exploitations qui s’équipent d’un pré-refroidisseur ou récupérateur de chaleur pour tanks à lait, via des subventions variant de 1 200 à 2 500 €. Objectifs : économies d’énergie et baisses de charges pour les éleveurs.

56 000 € pour 30 projets d’installation/conversion
Avec la volonté d'encourager le renouvellement des générations en agriculture, la Région accompagne les projets d’installation d’exploitants de plus de 40 ans et accorde, ce mois-ci, une subvention forfaitaire de 6 000 € à 4 d’entre eux.
Parallèlement, dans le cadre du Pass’Bio, la collectivité appuie les projets de conversion (diagnostic et/ou suivi de conversion) en agriculture bio de 26 exploitations, pour un montant total de 32 000 €.

40 000 € pour les actions 2017 de Biogaz Bretagne
Soutenu par l'Ademe et la Région, le programme animé par l’AILE (Association d’initiatives locales pour l’énergie et l’environnement) vise l'émergence de projets de méthanisation à la ferme.

Mer

21 M€ pour le développement du port de Brest
Dans le cadre du projet de développement du port de Brest, la Région affecte plus de 18 M€ au dragage du port pour améliorer son accès par la mer, portant à près de 20 M€ le montant de son engagement dans cette phase de travaux. Lors de cette commission, elle a aussi voté un abondement de 2,3 M€ à la première phase des aménagements terrestres, s’élevant désormais à 29,4 M€, pour le traitement de 18 000 m3 de terres polluées.

1,6 M€ pour les investissements du port de Lorient Keroman
Au titre de l’année 2017, la Région vient de voter une participation de 1,6 M€ aux dépenses d’investissements du Syndicat Mixte de Lorient Keroman dont le programme s’élève à 8,4 M€. Cette contribution porte en grande partie sur le financement de la station d’épuration (1 M€).

352 000 € pour les investissements du port de Saint-Brieuc Le Légué
Propriétaire du port de Saint-Brieuc-Le Légué depuis le 1er janvier, la Région affecte 87 500 € aux dépenses d’investissements programmés en 2017 par le Syndicat mixte du Grand Légué : notamment la réfection de voirie du quai Armez et les études de construction du 4e quai. Si elle a concédé la partie commerce du port à la Chambre de Commerce et de l’Industrie des Côtes d’Armor, la collectivité participe aussi au financement des travaux de dragage en prenant en charge la moitié des coûts (265 000 €).

50 000 € pour la Gestion Intégrée de la Zone Côtière par le pays d’Auray
Depuis 2011, la Région accompagne les dynamiques territoriales pour un développement durable de la mer et du littoral à travers l’appel à projets Gestion Intégrée de la Zone Côtière. Le Pays d’Auray souhaite mettre en œuvre des actions de mise en réseau des acteurs de l’éducation à la mer et au littoral, des animations sur les enjeux environnementaux ou la réalisation d’outils pédagogiques.

Transports

Plus de 2,3 M€ pour la suppression du passage à niveau de St-Médard-sur-Ille
Au cours de cette commission permanente, la Région a approuvé les termes de la convention relative au projet de suppression du passage à niveau, avec l’État, SNCF Réseau, le Département d’Ille-et-Vilaine, la Communauté de Communes du Val d’Ille-et-Vilaine et la commune de Saint Médard-sur-Ille. Elle a par ailleurs affecté un crédit de 2,365 M€ au financement des travaux.

80 000 € pour une plateforme de covoiturage de proximité solidaire
Il n’existe pas, aujourd’hui, de modèle répondant au besoin en matière de covoiturage régulier, de proximité, et particulièrement sur les trajets domicile-travail. Aussi, de manière complémentaire aux offres existantes, les collectivités (Département du Finistère, la Région Bretagne, Rennes Métropole, Nantes Métropole, Brest Métropole et la CARENE Saint-Nazaire Agglomération) construisent une plate-forme publique de covoiturage, destinée à répondre aux enjeux de massification de l’offre, d’accompagnement de la mobilité en zone peu dense et/ou vers l’emploi.

470 000 € pour la desserte des îles du Golfe
Au titre de l’année 2017, la Région verse 470 000 € à la Compagnie Océane (Lorient) pour la desserte en biens et en personnes des îles du Golfe du Morbihan : Belle-Île-en-Mer, Groix, Houat et Hoëdic (Délégation de Service public).


Environnement & transition énergétique

264 000 € pour 11 projets de territoire pour l'eau
Pour une gestion de l’eau plus intégrée, localement, la Région encourage la définition et la mise en œuvre de projets de territoires d'eau qui mobilisent l’ensemble des acteurs concernés autour d’enjeux territorialisés et qu’elle accompagne financièrement.

Au titre de l’année 2017, la Région Bretagne vient d’apporter son soutien à 11 PTE relatifs aux SAGE de l’Aulne, de la Vilaine (bassin versant de l’Oust Amont et Lié), du Golfe du Morbihan (bassin versant de la Ria d’Etel), du Scorff ou encore du Bas-Léon (bassins versants de l’Aber Ildut, Aber Benoît, Aber Wrac’h et Kermorvan).

22 000 € pour un projet de développement du Gaz Naturel Véhicule (GNV) pour le transport lourd
Le développement du Gaz Naturel Véhicule (GNV) pour le transport lourd de personnes et de marchandises est une opportunité pour la Bretagne. Au-delà des bénéfices environnementaux de ce carburant, l'enjeu est aussi de préparer la compétitivité de la filière avec un carburant alternatif au gasoil.

C’est en ce sens que la Région, au côté de l’ADEME (30 00 €) accompagne l’Association Supply Chain qui, depuis Rennes, porte le projet “Bretagne Mobilité Bio-GNV” en vue de sensibiliser et accompagner les transporteurs et collectivités locales dans l'intégration de véhicules GNV dans leur flotte, d’une part, et de stimuler le développement d'infrastructures de recharge sur le territoire, d’autre part.

10 000 € pour la boucle énergétique locale des îles de la Mer d’Iroise
Maîtrise de l’énergie, valorisation des énergies renouvelables, optimisation de l’adéquation entre les besoins résiduels d’énergie et la production locale d’énergie : la Région encourage les territoires à développer, localement, leur propre projet, global, à travers des Boucles énergétiques locales. C’est dans ce cadre que l’association des Iles du Ponant perçoit 10 000 € en vue d’installer un générateur photovoltaïque sur l’île de Lédénez dans l’archipel de Molène.

35 000 € pour Bretagne Vivante (SEPNB)
Cette subvention 2017 est attribuée pour le rôle d’animation régionale de l’Observatoire des oiseaux marins porté par l’association.

30 000 € pour le Groupe Mammalogique de Bretagne (GMB)
Dans le cadre du Contrat nature « micromammifères de Bretagne », le GMB va mener une étude en vue de mieux connaître certaines espèces et leurs relations avec les milieux naturels. Des éléments qui pourront être pris en compte dans la définition du schéma régional de cohérence écologique.  

15 000 € pour l'association de Sauvegarde du Val sans Retour et la Forêt de Brocéliande
L'association mène une action de prévention contre le risque d'incendie dans le massif forestier de Brocéliande : débroussaillage et entretien des chemins d'accès pompiers, notamment dans les zones à hauts risques de la périphérie ouest de la forêt de Brocéliande. Cette subvention est versée pour soutenir son action tout au long de l’année 2017.

Lycéens et apprentis

800 000 € pour les stages et études à l’international
Pour le 1er semestre de l’année scolaire 2017-2018, la Région réserve une enveloppe de 800 000 € aux jeunes lycéens, apprentis ou en post-bac pour les bourses de mobilité individuelle à l’international (représente environ 1000 bourses).

Et, parallèlement lors de cette commission permanente, elle accorde près de 30 000 € pour des voyages d’études au Royaume-Uni ou en Roumanie de 67 apprentis de l’ASPCET Bretagne (Rennes), de la CCI du Morbihan (Lorient) ou de l’ARFASS Bretagne (Plérin).

Plus de 2 M€ pour l’équipement des lycées
- avec l’acquisition d’équipements pédagogiques notamment un centre d’usinage pour la filière productique du lycée Chaptal de Saint-Brieuc (120 000 €), d’une cisaille guillotine pour les formations moteurs et mécanique automobile du lycée professionnel de Pont de Buis (40 000 €) ou encore les 416 000 € dédiés à l’équipement informatique de lycées privés.
- et l’achat d’équipements permettant aux établissements de fonctionner : mobiliers, matériels d'entretien et de maintenance ou encore pour les services lingerie et restauration, véhicules de service.

80 000 € pour des travaux dans les MFR
Ces crédits alloués aux Maisons Familiales Rurales (MFR) sont destinés aux MFR de Plabennec (56 000 €), Montfort-sur-Meu (9 000 €), Fougères (5 000 €), Saint-Grégoire (4 000 €) et Saint-Méen-Le-Grand (3 000 €).

Recherche, enseignement supérieur

608 000 € pour l’achat d'équipements scientifiques
Dans le cadre du contrat de plan Etat-Région 2015-2020, la Région finance l’acquisition de matériels scientifiques destinés à 6 projets de recherche : SMARTAGRI-APIVALE (IRSTEA), ROEC Réseau d'observations haute fréquence pour l'environnement (Ifremer), ECOSYSMER (ENSTA), SOPHIE
PHOTONIQUE (PHOTONICS Bretagne), IROMI Infrastructure de Recherche pour Observatoires Marins (ISEN BREST – YNCREA OUEST et l’ENSTA Bretagne), AVEORES (Association CELADON).

Formation tout au long de la vie

1,8 M€ pour l’hébergement des stagiaires des centres AFPA
L’Agence nationale pour la formation professionnelle des adultes (AFPA) est implantée en Bretagne sur 9 sites (Loudéac, St-Brieuc, Brest, Morlaix, Quimper, Rennes, St-Malo, Auray, Lorient). Afin qu’elle puisse assurer l’hébergement et la restauration de tous les stagiaires qu’elle accueille, la Région lui accorde une subvention annuelle de 1,8 M€ (équivalente à plus de 127 000 repas et 140 000 nuitées).

Sanitaires et sociales : 108 places de formation supplémentaires créées
Afin de répondre aux besoins en recrutement, la Région a lancé un appel auprès des organismes de formations pour créer 20 places de formation d'ambulancier (IFA Brest) et 88 d'accompagnant éducatif et social, réparties sur les 4 départements. Soit 108 places supplémentaires destinées aux demandeurs d'emplois et financées par la Région à hauteur de 3 000 € chacune. Au total, la Région consacre, 324 000 € aux formations sanitaires et sociales dans le cadre de ce plan “Mobilisation pour l’emploi”.

530 000 € pour la formation des artisans
La Région accompagne la Chambre régionale de métiers et de l’artisanat de Bretagne (CRMAB - Bruz)  dans la mise en œuvre de son programme de formations principalement destinés aux actifs du secteur de l’artisanat et ouvertes aux demandeurs d’emploi. Plusieurs priorités retenues : les formations diplômantes et qualifiantes en vue de créer ou reprendre une entreprise, les formations au management et à la gestion durable des ressources, les formations d’accompagnement des demandeurs d’emploi dans leur recherche de situation professionnelle.

Plus de 230 000 € pour la formation des commerçants
La Région soutient le programme de la Chambre de commerce et d’industrie régionale de Bretagne qui vise à mettre en œuvre des actions de formation au profit des actifs des entreprises de moins de 10 salariés du secteur du commerce et du tertiaire marchand. L’objectif est de former 2 000 personnes dans le cadre de ce plan annuel de formation.

Sport

180 000 € pour le stade de beach-volley de Binic-Étables-sur-Mer
Premier équipement de ce type construit en France, l’équipement (près d’1 M€) intègre des terrains intérieurs et extérieurs, un bâtiment pour les fonctions d’accueil, avec vestiaires, salle de musculation… et des aménagements extérieurs.  

62 000 € pour 23 organisateurs de compétition
Parmi les événements soutenus : les championnats de France de canoë kayak à la Chapelle-Erbrée (7 000 €), la course cycliste « L’estivale Bretonne » entre Finistère et Côtes d’Armor (5 000 €), le Concours de sauts d’obstacles national à Montfort-sur-Meu (3 500 €) ou encore le gala international Élite Fight IV à Saint-Brieuc (3 000 €).

Tourisme et patrimoine

Plus de 400 000 € pour 20 opérations de valorisation du patrimoine
Travaux de restauration, initiatives de conservation, protection ou mise en valeur, la Région contribue à révéler et valoriser le patrimoine breton. Outre la subvention de 250 000 € accordée pour la rénovation du Musée de la résistance bretonne de Saint-Marcel (56), sont concernés, ce mois-ci, 3 édifices classés Monuments historiques, 11 Cités Labellisées, 2 bateaux du patrimoine comme, par exemple, le Fort de la Conchée à Saint-Malo (38 500 €), le dundee langoustier Belle-Étoile (Camaret-sur-Mer ; 16 000 €), ou encore un chemin patrimonial numérique à La Roche-Derrien (25 000 €).

Plus de 250 000 € pour l’aménagement touristique de l’Aulne et de l’Hyères
La Région finance à hauteur de 50% le programme d’investissements 2017 porté par le SMATAH (Syndicat mixte pour l’aménagement touristique de l’Aulne et de l’Hyères), qui s’élève à 500 000 €. Il comprend des interventions sur les infrastructures (cales, quais, pontons, berges…), l’aménagement du chemin de halage pour la randonnée pédestre et cycliste, des équipements tels que des zones de bivouac, des abris...

Langues de Bretagne

3 400 € pour l'édition-réédition d'ouvrages en breton
Un soutien régional est apporté à neuf ouvrages édités en breton par Coop Breizh (6), Keit Vimp Bev (2)et Al Lanv (1).

Plus de 47 000 € pour les dispositifs DESK formation et petite enfance
Dans le cadre du dispositif Desk, 30 aides individuelles sont accordées à des personnes se formant à la langue bretonne dans un centre agréé et qui se destinent à l’enseignement bilingue (32 900 €). 10 autres aides (14 450 €) sont versées aux personnes se destinant à un métier bilingue de la petite enfance (écoles maternelles, crèches...) .

264 0000 € pour des émissions radio en breton
Quatre radios bénéficient d’une aide pour la réalisation et la diffusion d'émissions en langue bretonne : deux en Finistère, Radio Kerné à Plonéis (77 000 €) et Arvorig FM à Landerneau (75 600 €), Radio Bro
Gwened à Pontivy (55 000 €) et Radio Kreizh Breizh à Saint-Nicodème (55 000 €). Pour ces deux dernières, il s’agit de la 2e attribution de l’aide régionale 2017 versée en 2 fois.

Soutien à 6 associations de promotion du breton...
Ce sont également 6 associations qui sont épaulées pour la mise en œuvre de leurs actions en 2017 : Babigoù Breizh (Vannes), Kerlenn Sten Kidna (Auray), C’hoariva (fédération de théâtre en langue bretonne à Douarnenez), Mat ar jeu (Brest).

… et à 2 associations œuvrant à la promotion du gallo
Les associations Cac-Sud 22 (15 000 €) à Loudéac et Dedd la (5 000 €) à Rennes.

Culture

Spectacle vivant : 54 000 € pour 4 projets de création
Afin de favoriser la création dans les territoires,
 "Rainbow Circus Cosmos" porté par Lewis Lewis de Saint-Brieuc (7 000 €),
"Sonj" présenté par les fédérations Kendalch d'Auray et War'l Leur de Riec-sur-Belon (35 000 €), "Michelle, doit-on t’en vouloir d'avoir fait un selfie à Auschwitz" porté par Les Yeux Creux de Brest (8 000 €), projet artistique et culturel de Finis Terrae de Plouigneau (4 000 €).

181 000 € pour les projets artistiques de 13 structures
Au titre de leurs activités 2017, ce sont 13 équipes artistiques intervenant dans les domaines du théâtre, de la danse ou de la musique qui sont également subventionnées. C’est par exemple le cas, côté théâtre, de Mac’htiern de Saint-Thual (4 000 €),  Orphée Théâtre(s) d’Auray (20 000 €), Galapiat de Langueux (25 000 €), le P’tit cirque de Lannion (20 000 €) ; côté danse, Prana à Rennes (4 000 €), Lola Gatt de Brest (5 000 €), Pied en sol à Redon (8 000 €) ou encore les Voix Réunies à Lannion (33 000 €) pour la musique…

Et 230 000 € pour 19 festivals et manifestions de spectacles vivants
Parmi lesquelles Kann Al Loar à Landerneau qui bénéficie d’une aide régionale de 60 000 €, Electroni (K) à Rennes (50 000 €), Astropolis Hiver à Brest (25 000 €), les opéras d’été de ARMA (Art lyrique et musique ancienne) à Rennes (15 000 €), mais aussi Plage musicale en Bangor à Belle-Île, Les arts à Gahard, le Festival des chapelles de Groix ou encore Les estivales des Jardins de Brocéliande à Bréal-sous- Monfort qui se voient tous les 4 octroyer une aide de 3 000 €.

Ce sont également 69 000 € qui sont accordés à 7 projets artistiques et culturels innovants qui, en 2017, contribuent à la participation des habitants à la vie culturelle comme Les Pratois à Saint-Thual (35), Tout atout de Rennes, Prenez le Maquis à Brest…

378 000 € pour 3 projets de films
Via son fonds d’aide à la création cinématographique et audiovisuelle (FACCA), la Région apporte une aide à la réalisation de 170 000 € à chacun des 2 longs métrages : “Plaire, baiser et courir vite” de Christophe Honoré et “Les Châtelains” de Véro Cratzbom ; et 38 000 € pour la réalisation du court métrage Coqueluche d’Aurélien Peyre.  


Modifié le


Partagez ce contenu