Transports
Un datathon sur la mobilité à Saint-Brieuc

Du 7 au 9 avril, la gare de Saint-Brieuc accueillait dans son « hall départs » 30 développeurs qui, pendant 48h, ont participé à ce challenge dédié aux données numériques de mobilité de la SNCF, TUB, Tibus, vélo, hôtellerie, restauration, randonnée, déplacement maritime, co-voiturage… Découvrez les quatre idées d'application qui sont sorties de ce premier «Datathon mobilité » organisé en Bretagne !

Le datathon en gare de Saint-Brieuc
Marc Rapillard

Occasion privilégiée et originale de réunir passionnés du numérique et des entreprises, collectivités et institutionnels porteurs de projets liés au numérique et à la mobilité, ce premier datathon mobilité organisé en Bretagne a permis à des participants super motivés de travailler et coder durant deux jours autour des données libérées par les différents partenaires engagés dans une démarche d’Open-data (Conseil régional, Conseil départemental, Ville de Saint-Brieuc, Saint-Brieuc Armor Agglomération…). Le fil conducteur de ces 48 heures : le traitement intelligent des données liées à des problématiques de mobilité, à l'usage des transports en communs et partagés. Objectif : analyser des données pour créer et apporter des propositions et des réponses innovantes en développant des applications Web / Web mobile.

 En effet, le pôle d’échanges multimodal de Saint-Brieuc centralisera tous les modes de déplacements :

  • Les piétons : L’accès aux 2 parvis, nord et sud.
  • Les cycles : Création d’une Maison du Vélo, stationnement sécurisé, itinéraires vélos dédiés.
  • Les bus : gare urbaine (TUB), gare routière (TIBUS), passage de TEO (Bus à Haut Niveau de service)
  • Les voitures et taxis : Parking et stationnement minute.

Les 4 idées du #DatathonMobility

visuel-datathon

DataCity

L'équipe « Datacity » a choisi un média ludique et visuel, le jeu vidéo, pour faire découvrir ou redécouvrir sous un autre jour Saint-Brieuc à trois cibles principales : touristes, nouveaux arrivants, habitants souhaitant visiter la ville depuis chez eux. Ce projet d’application sur smartphone exploiterait toutes les données pour fonctionner en utilisant tous les transports à disposition (bus, trains etc.) selon la localisation de l’utilisateur et il utiliserait la fonction de proximité pour analyser ce qui est le plus proche de lui, avec la possibilité de choisir la taille de la zone où il évolue. Sur le plan graphique, le jeu s’appuierait sur des visuels réalistes en 3 D. Objectif : inciter les gens à sortir de chez eux et leur faire découvrir les points d'intérêts de la ville.

Serend

Tiré du concept de « sérendipité » (fait de réaliser une découverte de façon inattendue dans le cadre d'une recherche concernant un autre sujet), « Serend » est une application web responsive pour téléphone qui permet de découvrir la région de manière ludique et didactique. Les cibles : touristes et habitants. L'utilisateur choisirait une destination finale (lieu, événement…), mais ce serait un algorithme qui déciderait de son parcours. Avant de calculer l'itinéraire, il faudrait cocher des critères pour se voir proposer un parcours personnalisé passant par différents points ou activités (grâce à plusieurs bases de données regroupées sur l’appli) et comprenant une part de mystère…

Mobevent

« Mobevent » devait résoudre deux problématiques : traiter différentes données et créer un mode utilisateur pour simplifier l’organisation du client vers sa destination. Ils ont croisé des données pour se déplacer (BlaBlaCar et SNCF), des données de la plateforme data-bretagne sur des événements, des données sur l’hébergement grâce à un module proposant les hôtels pour commencer (gîtes,campings… viendront plus tard). Les utilisateurs ciblés : le public des 20-35 ans. « Trouvez vos envies, oubliez vos ennuis » a été leur slogan de l’équipe durant ce week-end. Dans son projet, le module trajet donne un aperçu du parcours le plus court et le moins cher (data transports), le module hébergement indique les hébergements dans une ville (data tourisme) et le module événementiel référence par ville tous les événements pertinents pour l'utilisateur ciblé.

Aod

« Aod » consiste à répertorier les plages de l'agglomération briochine et d'indiquer comment s'y rendre à partir d'un point localisé dans la ville. Une fois que l'on a ce chemin, l'application se sert des data de datarmor et assigne à chaque plage une fiche d'informations indiquant son accessibilité, ses clubs pour enfants, les parkings alentours, les données de marées, les heures de surveillance... Ensuite l'utilisateur choisit, grâce à des filtres, son moyen de locomotion. Le chemin se trace et on découvre les explications pour s'y rendre. Public ciblé :  touristes et  nouveaux arrivants (principale cible), mais aussi les gens de Saint-Brieuc qui ne savent pas forcément comment se rendre jusqu'aux plages de l'agglomération. L’idée des développeurs : créer des fiches plages où chacun puisse contribuer aux données de la plate-forme en ajoutant des avis et des photos.

Le premier Datathon mobilité en Bretagne

A la croisée du numérique, de la mobilité et de la formation, cet événement porté par la Maison de l'emploi, de la formation professionnelle et de l'insertion du Pays de Saint-Brieuc était organisée dans le cadre de la formation aux métiers du développement "Armor Code" (20 personnes en formation y participaient) : une formation labellisée "Grande école du numérique", financée par la Région Bretagne au titre des "actions territoriales expérimentales" de sa politique régionale pour la formation.L'association Kreizenn Dafar pilotait ce premier Datathon mobilité en Bretagne.

Le datathon sur les réseaux sociaux 
#DatathonMobility sur Twitter
https://www.instagram.com/t3sch0up1/
https://www.facebook.com/groups/273273166125036/
https://storify.com/NkL4/datathonmobility-7-au-9-avril-2017

Tags : Trains Transport

Publié le


Partagez ce contenu