Commission permanente février 2017
La Région agit sur le territoire - février

Lors de leur réunion du lundi 13 février 2017, les élus régionaux ont consacré près de 470 M€ à la mise en œuvre des politiques régionales, à travers 1 430 opérations dans l'économie, la formation, les transports, la transition énergétique, la culture et le sport... (dépenses d’investissement et fonctionnement, subventions individuelles ou collectives). Découvrez l'essentiel des décisions.


Emmanuel Pain

En chiffres

Réunis à Rennes le 13 février 2017, en Commission permanente, les élus régionaux ont décidé d'engager près de 470 millions d'euros de crédits pour mettre en oeuvre les politiques publiques régionales. Qu'il s'agisse de formations pour les demandeurs d'emplois, d'aides aux entreprises, de participation à des projets locaux ou d'investissements dans les transports, ce sont autant de moyens investis pour développer la Bretagne et accompagner des Bretons. Découvrez la ventilation de ces décisions parmi les six grandes ambitions politiques du mandat.

 

Focus sur 13 projets

Les interventions de la Région sont de nature très différentes : aide à  l'innovation dans les entreprises, soutien à la formation en apprentissage, aide à la recherche pour les projets d'e-éducation, soutien à la création et à la diffusion audiovisuelle..., la Région intervient sur tous les territoires. Démonstration avec une sélection de 13 projets.

 

Comment utiliser la carte ? Zoomer et cliquer sur les points de couleur pour en savoir plus sur un projet.

 

L'essentiel

Aménagement du territoire

  • Pays et îles : 3,6 M€ pour la mise en œuvre des contrats de partenariat Europe-Région Bretagne-Pays/îles 2014-2020
  • Numérique : 1,39 M€ au syndicat mixte Mégalis Bretagne pour assurer la  gouvernance du projet du projet Bretagne Très haut débit (BTHD),  développer les usages et animer la plateforme d’administration électronique des collectivités bretonnes, en 2017.

Economie et emploi

  • Création d'entreprises innovantes : 400 000 € pour le dispositif Emergys Bretagne porté par l’association « 7 technopoles Bretagne » afin d'accompagner les créations d'entreprises innovantes en 201
  • Pôles de compétivité : près de 920 000 € pour permettre aux Pôles de compétitivité bretons (Mer Atlantique Bretagne,  Valorial, IDForCar,  Santé-Biothérapie et  Végépolys-Végénov) d'accompagner les projets de R&D collaboratifs en 2017.
  • Création et reprises d'entreprises : plus d’1 M€ pour soutenir le fonctionnement des structures qui accompagnent les créations et reprises d’entreprises en 2017  (réseau entreprendre, technopoles, CCI, boutiques de gestion, Adie...) ;  plus d'1 M€ pour  accompagner les demandeurs d'emploi qui créent ou reprenent une entreprise (nouvelle compétence régionale)
  • Compétitivité des entreprises au service de l'emploi :  2,3 M€ d'aides (investissement, création, diversification...)  pour soutenir la compétitivité des entreprises et, avec elle, la création de quelque 200 emplois.
  • Economie sociale et solidaire : 630 000 € pour les pôles de développement de l'économie sociale et solidaire  (15 en développement et 4 en cours de création ou d'étude) ; 400 000 € pour  un nouvel appel à projets État-Région pour la formation des bénévoles associatifs
  • Agri-agro : 5 M€ pour moderniser les exploitations agricoles via des appels à projets 2017 en faveur des « investissements d’amélioration de la performance globale et la durabilité des exploitations » (avec une mobilisation de 5,6 M€ du Fonds européen Feader en parallèle) ; 500 000 € pour la rénovation énergétique des bâtiments et 55 000 € pour les économies d'énergie dans les exploitations laitières ; 130 000 € pour Initiative Bio Bretagne au titre du soutien régional à la coordination de l’interprofession et à la structuration des filières agrobiologiques en 2017.

Formation

  • Le C@mpus Numérique de Bretagne : 595 000 € pour financer le déploiement du  C@mpus Numérique de l'Université Européenne de Bretagne (UEB) sur plusieurs sites (sur un coût global de 60 M€, financé à parirté par l'Etat et la Région).
  • Programme Bretagne Formation : 64,8 M€ pour financer les formations du Programme Bretagne Formation, destinées en prioirté aux demandeurs d'emploi, dans 14 secteurs d'activité différents.
  • Plan breton « Formations pour l'emploi » : près de 20 M€ pour la poursuite du Plan breton de mobilisation pour l'emploi, déclinaison  du plan national qui financera 6 709 entrées en formation qualifiante au premier semestre 2017.
  • Formations individuelles :  6,8 M€ pour faciliter les projets individuels de formation pour les demandeurs d'emploi  via les chèques-formations, chèques-reconversions et chèques-validations.
  • Insertion professionnelle : 11,5 M€ pour 4 300 places de formation d'insertion dans les formations du  du Dispositif Régional d'Insertion Professionnelle (Drip), destinées en particulier aux jeunes.
  • Formations sanitaires et sociales : 45 M€ pour financer les établissements de formation aux carrières sanitaires et sociales et 600 000 € alloués au financement des bourses des étudiants entrant en formation au 1er semestre 2017.

Jeunes, lycéens et apprentis

  • Lycées : 20,6 M€ de travaux dans les lycées publics sur une enveloppe totale de 80 M€ dédiée chaque année à la modernisation du bâti ;  2,9 M€ pour leur équipement informatique (ordinateurs et périphériques) ; 428 000 € pour 68 projets éducatifs Karta Bretagne menés dans les lycées.
  • Centre de formation en apprentissage (CFA) :  37 M € pour  le fonctionnement pédagogique des 30 CFA (50 % de leur dotation annuelle), 6,9 M€ pour la construction du nouveau Bâtiment CFA Bretagne Ille-et-Vilaine, 16 M€ pour les aides aux employeurs d'apprentis (aides au recrutement, à la mixité des métiers, insertion professionnelle et primes d'apprentissage) et plus d'1 M€ pour encourager la mobilité des apprentis et étudiants.
  • Conseil régionale des jeunes (CRJ) : 50 000 € pour l'accompagnement et la mise en œuvre des projets du nouveau CRJ

 Transports

  • Transports interurbains : 79,5 M€ pour  permettre à la Région d'assumer les dépenses de fonctionnement des transports interurbains (nouvelle compétence à partir du 1er septembre 2017) et financer les Départements qui assureront es dépenses jusqu'à cette date.
  • Transport maritime : 4,3 M€ pour le fonctionnement des transports maritimes qui desservent les 10 îles bretonnes en 2017 (nouvelle responsabilité depuis le 1er janvier 2017)
  • Ligne Rennes-Chateaubriand : 500 000 € pour les études d'avant-projet portant sur la restructuration de la ligne Rennes - Châteaubriand

Environnement et  transition énergétique

  • Plan bois énergie : 73 000 € pour l'animation du Plan Bois Energie et le développement d'installations de chaufferie et de réseaux de chaleur.
  • Réseaux électriques intelligents Smile : 168 000 € pour apporter une assistance à maîtrise d'ouvrage juridique et technique à l'équipe du projet Smile, qui accompagnera les porteurs de projets de réseaux électriques intelligents.
  • Economie circulaire :  190 000 € pour la mise en œuvre de la politique d'économie circulaire et de gestion des déchets. Elle vise à planifier cette gestion et à créer de nouvelles activités pour mieux valoriser les déchets.
  • Espaces naturels :  297 000 € pour le fonctionnement du nouveau Parc Naturel Régional du Golfe du Morbihan

 Culture et sport

  • Soutien aux projets culturels : 5,6 M€ pour soutenir le spectacle vivants et la diversité des pratiques culturelles à travers 32 opérations (festivals, projets...) et des conventions
  • Langues de Bretagne : 1,1 M € pour Diwan et ses actions d'animation, 933 000 € à l'Office de la langue bretonne et 957 000 € de soutien à 20 associations œuvrant à la promotion du breton ; 22 000 € pour le fonctionnement et les activités de La Granjagoul, Maison du patrimoine oral en Haute-Bretagne afin de promouvoir la langue (5 000 €) et la culture (17 000 €) gallèse.
  • Campus sportif : 550 000 € pour le fonctionnement du Campus de l'Excellence Sportive de Bretagne en 2017
  • Sport et clubs bretons : 100 000 € pour les actions de formation dans dix clubs bretons, 96 000 € pour l'organisation d'événements sportifs  et près de 80 000 € pour les déplacements sportifs

 

Qu'est-ce que la commission permanente ?

Emanation de l'assemblée régionale, la commission permanente compte 27 conseillers régionaux de la majorité et de l'opposition (élus à la proportionnelle des groupes politiques représentés au sein de l'assemblée). Elle se réunit chaque mois pour mettre en œuvre, par délégation, les décisions prises par le Conseil régional en session plénière.
Les commissions permanentes 2016 par politique et par département/pays

 

 Les six grandes «missions»

Une présentation du budget régional autour de six « missions budgétaires » traduit le projet du mandat 2016-2021, construit autour de six grandes ambitions politiques pour la Bretagne.
Mission 1 : Pour un aménagement équilibré, garant de la cohésion, de la performance et de la solidarité territoriale
Mission 2 : Pour une économie dynamique au service de filières fortes et créatrices d'un emploi durable
Mission 3 : Pour une formation permettant à chacun de construire son propre parcours vers la compétence et l'emploi
Mission 4 : Pour une Bretagne de toutes les mobilités
Mission 5 : Pour une région engagée dans la transition écologique
Mission 6 : Pour le rayonnement de la Bretagne et la vitalité culturelle bretonne

Une présentation plus complète des commissions permanentes par politique et par département et pays dans la rubrique dédiée aux décisions du Conseil régional
Les commissions permanentes 2016 par politique et par département/pays

Infographie « En chiffres »

- Volume financier par ambition politique : aménagement du territoire :  5130898 € ; développement économique et emploi : 25 707 18 € ; éducation et formation : 333889075 € ; transports et mobilité : 85164906 € ; environnement et énergie : 20290677 € ; culture et attractivité : 48630 €.

- Nombre de dossiers par ambition politique : aménagement du territoire : 47 ; développement économique et emploi : 184 ; éducation et formation : 883   ; transports et mobilité : 24 ; environnement et énergie : 32 ; culture et attractivité : 223 : autres dépenses : 42.

Carte « Focus sur 13 projets » - carte géolocalisant, à l'aide de puces de couleur, 10 porteurs de projets subventionnés par la Région en Bretagne, en février : l'entreprise Frogi Secure - Plouzané (29) : solution de contrôle et de sécurisation des accès à Internet pour les PME ; Minoterie Francès - Bohars (29) : achat d'une tour de mélange permettant de fabriquer des farines spéciales, ainsi que dans une ligne d'ensachage et de palettisation automatisée ; SA Tromelin Nutrition - Plouneventer (29) : nouveau processus de transformation des végétaux (broyeurs, benne doseuse, presse à granulés...) et un nouveau procédé industriel d'extrusion ; la marmite de Lanig - Pont l'Abbé (29) : lancement d'une nouvelle gamme de 5 plats cuisinés à base d'algues ; le club tregorrois handisport - Lannion (22) : onze déplacements du club hors Bretagne pour disputer les rencontres du Championnat de France d'handibasket ball - L'association Ty Film - Mellionnec (29) : organisation de ces activités entre autres le remarqué festival « Rencontres » et les résidences autour de réalisateurs ; l'entreprise Escarmor - Ploufragan (22) : développement d'une gamme d'escaliers innovante ; Pays de Ploërmel Cœur de Bretagne (56) : financement de la piscine communautaire couverte de Malestroit ; SAS DLB - Pleumeleuc (35) : création d'un créer un nouveau site de fabrication ; la Granjagoul - Parcé (35) : pour le patrimoine oral de Haute Bretagne ; l'association régionale Bâtiment CFA Bretagne - Montgermont (35) : reconstruction de son CFA d'Ille & Vilaine ; Société bretonne Script&Go - Rennes (35) : projet de logiciel éducatif «Intuiscript» sur tablettes hybrides ; Canon Bretagne - Liffré (35) : premier accélérateur de start-up à vocation industrielle de Bretagne.


Tags : Territoire

Modifié le


Partagez ce contenu