Recherche et agriculture
Le Programme « SOS Protein » pour des élevages autonomes à l'Ouest

Grandes régions européennes d'élevage, les Régions Bretagne et Pays-de-la-Loire se sont associées dans le projet de recherche expérimentale « SOS Protein » sur l'autonomie protéiques des élevages. Découvrez en vidéo le projet porté par le pôle agronomique de l'Ouest.

Eleveur et ses vaches
Fanch Galivel

L'élevage en Bretagne et Pays de la Loire représente un chiffre d'affaires de plus de 10 milliards d'€ et il est le 1er maillon d'une industrie agroalimentaire très présente sur ce territoire. Pour nourrir leurs animaux, la Bretagne et les Pays de la Loire, comme d'autres régions européennes d'élevage, dépendent massivement de l'importation de matières premières riches en protéines. Il s'agit principalement du soja (2,7 millions de tonnes d'équivalents tourteaux), à un prix fluctuant, parcourant plus de 10 000 kilomètres, pouvant être sources d’OGM et contribuant à la déforestation... Que faire alors ?

Les acteurs de l'Ouest fédérés dans un ensemble de projets

Sous l’impulsion des Régions Bretagne et Pays de la Loire, via leur outil commun le Pôle Agronomique de l’Ouest, les acteurs de ces territoires ont réfléchi collectivement à la mise en place du méta-programme « SOS Protéin ». L'objectif de ce programme co-financé par l'Europe, c'est de rechercher des leviers d’innovation pour limiter cette dépendance, à travers un ensemble de projets animés par le pôle agronomique de l'Ouest.

Le programme « SOS Protein » est soutenu par le Fonds européen agricole pour le développement rural (Feader)