Les décisions par politiques publiques (CP 5 décembre 2016)

La Région engage 100 M€ pour la mise en oeuvre de ses politiques publiques Au terme de la Commission permanente du lundi 5 décembre, la Région consacre 100,5 M€ à la mise en oeuvre de ses politiques, via quelque 1 730 opérations (dépenses d’investissement et de fonctionnement, subventions individuelles ou collectives). Parmi les décisions votées, on peut retenir :

Aménagement du territoire

2,35 M€ pour la mise en oeuvre des 22 contrats de partenariat Europe-Région Bretagne-Pays/îles 2014-2020
Lors de cette commission permanente, la Région accorde 2,35 M€ à la mise en oeuvre de ces contrats à travers le soutien apporté à 31 opérations, parmi lesquelles on peut retenir : 360 000 € accordés à Lorient Agglomération pour la création d’un Espace Info Habitat, 200 000 € pour la création de l’hôtel d’entreprises Émergence à Andouillé-Neuville par la CC du Pays d’Aubigné (Pays de Rennes), 100 000 € à Breteil pour la création d’une micro-crèche (Pays de Brocéliande), 100 000 € pour la transformation d’une friche commerciale en médiathèque dans le bourg de Sizun (Pays de Morlaix), 100 000 € pour la création de l’espace multi-accueil de Lanfains (Pays de Saint-Brieuc).

LEADER 2014-2020 : dispositif exceptionnel de compensation pour 28 projets
La Région a doté d’une enveloppe de 36,8 M€ le programme LEADER et invité, dès mi-2015, les 21 pays à développer des stratégies de développement rural sur la période 2014-2020. Toutefois, si la Région est autorité de gestion des fonds européens et notamment du FEADER -dont dépend le programme LEADER-, elle n’en est pas autorité de paiement -responsabilité restée au niveau national. L’outil national de gestion informatique des paiements (OSIRIS) rencontre de grosses difficultés impliquant des retards de paiements pour les projets LEADER qui, dans certains cas, les mettent en péril. Pour répondre aux situations les plus délicates, la Région a décidé de compenser, sur ses propres crédits, les retards de paiements et vient d’accorder des subventions exceptionnelles pour un montant total de plus de 670 000 € à 28 projets.

12 nouveaux projets accompagnés via l'appel à projets “Accélérateur d'initiatives jeunes”
Lancé sur les plateformes de crowdfunding GwenneG et Kengo pour la deuxième année consécutive, l'appel à projets “Accélérateur d'initiatives jeunes” vise à soutenir des jeunes de 18 à 29 ans qui ont l'envie, seuls ou à plusieurs, de développer une activité innovante et créative qui contribue au dynamisme et à l'attractivité de la Bretagne. Le principe : les projets qui obtiennent 70 % de leur financement nécessaire via le crowfounding, sont épaulés, pour les 30 % restants, par la Région. Quatre projets avaient très vite atteint cet objectif et avaient été soutenus début 2016 (2 400 €). Alors que le 2e appel à projets s'est clos fin octobre, ce sont 12 nouveaux projets qui sont accompagnés pour une enveloppe régionale totale de 18 600 €.

Les 12 projets retenus : Heure & K Escape Game : création d'un « Escape Games » -jeu en équipe de résolution d'énigmes afin de “s'échapper” d'une pièce dans un temps limité-Langueux – 1 500 €. Breizh Touch : restauration mobile – Brest -450 €. ArchiKurieux : activités ludo-éducatives de découverte des formes du patrimoine local peu valorisées et de la culture populaire bretonne – Quimper -510 €. Tour d'Europe des langues régionales : voyage en Europe en vue de réaliser une série de reportages vidéos sur des initiatives et personnes qui font vivre leur langue régionale -Plougastel-Daoulas – 1 200 €. Bijoux et accessoires faits mains : activité artisanale de couture et création de bijoux commercialisés en ligne et dans une boutique de Pont-Aven -900 €. Concrete Games : création d'un studio de jeux vidéo -Rennes – 3 900 €. Albanyak : réalisation d'un film et diffusion auprès d'universitaires afin de faire connaître la richesse culturelle et écologique d'une rivière albanaise encore préservée de l'action humaine et menacée par plusieurs projets d'aménagement -600 €. Lokefoil : pour démarrer la commercialisation à plus grande échelle de son produit innovant (hydrofoil), forme d'aileron dédié à la planche à voile – St-Malo – 3 000 €. Cyclopédie : Tour du monde des librairies à vélo – Vitré -1 500 €. La FarmBox : production innovante et écologique de salades et de plantes aromatiques cultivées dans des « FarmBox » -Rennes/Saint-Jacques -3 000 €. Virtual zone : Plateforme interactive de Serious Games -Rennes -600 €. Crochets pour licols : création d'une entreprise pour commercialiser un crochet pour licols équestres innovants – Sulniac -1 500 € ;

60 000 € pour le laboratoire “design et pratiques numériques” de l'École supérieure d'arts
Pour structurer sa recherche en matière de réalité virtuelle et réalité augmentée, l'EESAB -École européenne supérieure d'arts de Bretagne-avait déjà bénéficié d'un premier soutien de la Région que cette dernière renouvelle pour poursuivre les travaux et acquérir de nouveaux matériels (serveur de calcul, notamment).

90 000 € pour les travaux du GIS M@rsouin
Afin que le groupe d'intérêt scientifique M@rsouin puisse mener, dès début 2017, deux projets particulièrement importants pour la Région : d'une part, une enquête auprès des TPE sur les usages numériques et, d'autre part, le développement d'une plateforme en ligne de valorisation et d'intégration de données d'enquêtes (Open Data), elle vient de lui affecter 90 000 € complémentaires (184 000 € lui avait été accordés plus tôt en 2016 en soutien à son fonctionnement).

Signature de 3 contrats locaux de santé
Stratégies partagées entre l’Agence régionale de santé (ARS) et les collectivités territoriales, les contrats locaux de santé (CLS) visent à apporter une meilleure réponse aux besoins de la population d’un territoire et permettent une articulation des politiques publiques de santé. La Région, de manière volontariste, participe à ces travaux autour des thématiques de la prévention, de l’accès aux soins, du maintien à domicile... Elle vient de co-signer en ce sens 2 nouveaux CLS d’une durée de 3 ans avec les territoires de Concarneau Cornouaille Agglomération et du Pays de Guingamp, ainsi qu'un contrat de 4 ans avec les Îles du Ponant.

Économie

1 M€ pour La French Tech Rennes-Saint-Malo

Le territoire de Rennes Métropole, associé à celui de Saint-Malo, a été labellisé Métropole French Tech fin 2014, ce qui s'est traduit par la création de l'association et son installation dans le bâtiment « totem » Le Mabilay à Rennes. Cet espace de 2 100 m², inauguré en septembre dernier, vise à rassembler l'éco-système des start-ups et à devenir la vitrine des nouveaux usages et services numériques développés sur le territoire. La Région accompagne l'acquisition de ce bâtiment par Rennes Métropole (2,65 M€) au côté de l'État (2 M€) et du Département (100 000 €).

Plus de 800 000 € pour soutenir les projets des entreprises innovantes
Aide aux projets innovants, à leur lancement ou conseils apportés à leur porteurs : lors de cette commission permanente, la Région soutient 17 dossiers d'innovation

- dont 6 à hauteur de 561 000 €, via des avances remboursables : Tam à Plougastel Daoulas (178 500 €), Fileuse d'Arvor à Quimper (142 800 €), Cherry Biotech à Rennes (60 000 €), Livemon à Brest (60 000 €), Smartviser à Rennes (60 000 €) et Zetapush à Cesson-Sévigné (60 000 €)

- et 11 via des subventions variant de 6 000 à 50 000 € pour un montant total de 348 000 € : Établissements Perin et compagnie SA à Redon (50 000 €), R&D Tech France à Teillay (50 000 €), Tech4Race à Rennes (50 000 €), Aquassys Dol Forage à Dol-de-Bretagne (15 000 €), Sucressence à Saint-Servant (15 000 €), Newcy à Rennes (14 150 €), Az Metal à Quévert (14 000 €), Syletal à Coray (11 284 €), Eurosom à Plénée-Jugon (10 000 €), Ocean Data System à Lorient (7 500 €), Sydeo à Le Tour-du-Parc (6 000 €).

4,5 M€ attribués aux projets collaboratifs labellisés par les Pôles de compétitivité.

600 000 € pour abonder les fonds France Active garantie (FAG) et PHAR Bretagne
Chaque année 250 projets de création d'activités portés par des demandeurs d'emplois sont rendus possibles grâce au fonds de garantie Bretagne Active – France Active Garantie (FAG). La Région dote de 350 000 € complémentaires ce fonds, ce qui porte ainsi sa participation à plus de 2,6 M€ (dotation globale du fonds : 4,5 M€).

Géré par le réseau Entreprendre Bretagne, le fonds PHAR (Prêt d'honneur à l’Amorçage régional) a été créé par la Région et la Caisse des dépôts afin de consolider l’apport des porteurs de projets au moment de la création de leur entreprise. Alors qu'entre 2010 et 2015, la Région a doté le fonds PHAR de 1,35 M€, elle complète aujourd’hui ses apports de 250 000 €, amenant ainsi sa contribution totale à 1,6 M€.

Les aides aux entreprises
La Région soutient 21 entreprises créatrices d’emplois dans leurs investissements dont : 

  • 10 entreprises de moins de 20 salariés, qui investissent et créent au moins 1 emploi, aidées pour une enveloppe totale de plus de 305 000 € ;
  • plus d'1 M€ d’avances remboursables accordées à 5 entreprises en voie de création ou dediversification : Alliora Coffrets à Fougères (35), Lesage Structure à Saint-Étienne-en-Coglès (35), Chantier Bretagne Sud à Belz (56), Oxxius à Lannion (22), Algaia(*) à Lannilis (29). ;
  • 4 accompagnements au titre du Fonds Spécial d'Intervention Économique (FSIE) pour un montant total de près de 146 000 €, générant la création de 32 emplois en CDI.
  • 2 entreprises de la filière agroalimentaire soutenues pour un montant de plus de 300 000 €(susceptibles de mobiliser de manière complémentaire 370 000 € de FEADER) : 63 000 € pour Bignon Viandes -charcuterie bio-à Louvigné-du-Désert (35) qui investit pour, notamment,accroître ses capacités de production (6 emplois à la clé) ; 271 000 € pour les Établissements Le Saint Fruits et Légumes à Bourg-Blanc (29) qui investit pour gagner en productivité et diversifier sa gamme de produits (30 emplois générés).
  • 4 entreprises (44 000 €) soutenues pour la création d'un emploi dédié au développement leuractivité à l'export dans le cadre du dispositif RH Export : Pogo Structures à Combrit (29), ADH Inotec à La Forêt-Fouesnant (29), Le Vili à Mespaul (29 et Shellefish à Saint-Malo (35).

(*) 500 000 € pour la reprise du site de Cargill par Algaia (Lannilis)

La société Algaia bénéficie d'une avance remboursable de 500 000 € pour la reprise du site de fabrication d'alginates de l'entreprise Cargill, avec maintien de l'intégralité des effectifs (67 personnes). L'entreprise se spécialise dans la production d'extraits d'algues marines pour les industries de l'alimentation humaine et animale et les soins. Elle va faire évoluer l'activité initiale de Cargill vers des segments à plus forte valeur ajoutée.

Plus de 400 000 € pour la présence d'entreprises sur les salons nautiques nationaux et internationaux
La Région accorde, de manière individuelle, plus de 28 000 € à 8 entreprises pour leur permettre de participer au Salon nautique de Paris 2016 (du 3 au 11 décembre). Elle accompagne parallèlement deux actions collectives portée par la Chambre régionale des métiers et de l'artisanat (CRMA) : la première (88 000 €) visait à accompagner 31 entreprises au Marine Equipment Trade Show au Pays-Bas en novembre dernier ; la seconde (292 000 €) permettra à 35 entreprises d’exposer leur savoir-faire au BOOT
de Düsseldorf en janvier prochain.

Près de 27 000 € pour la création de l'Indication Géographique « Granit de Bretagne »
Le granit breton est soumis à rude concurrence à l'échelle internationale. Pour préserver la compétitivité de leur filière, les granitiers bretons se mobilisent afin de mettre en place une indication géographique « Granit de Bretagne » et, fort de ce label, de mieux promouvoir le granit breton. La Région accorde une subvention à l'association, créée à Rennes pour porter cette démarche, qui mènera deux actions pour caractériser les granits bretons : la réalisation de tests ADN pour obtenir l'ADN-référence de chaque granit breton et la préparation des entreprises aux audits de certification.

Economie sociale et solidaire

250 000 € pour la création de 5 emplois associatifs
La Région soutient les associations qui créent des emplois permanents. Ainsi, ce mois-ci, 5 d’entre elles bénéficient d’une aide de 50 000 € : J’ai vu un documentaire à Lorient (chargé de coordination et de programmation), Diptik à Douarnenez (chargé de développement et de programmation), le Festival international du film insulaire de Groix (directeur-coordinateur général), Jeunes à travers le Monde à Rennes (coordinateur) et Why expeditions à Concarneau (chargé des programmes scientifiques et pédagogiques).

50 000 € pour le projet d’économie circulaire Autonomie 35 porté par l’association Envie 35
Association à but non lucratif, Envie 35 (Rennes) a pour coeur de métier l’insertion professionnelle via la collecte et la rénovation d’appareils électro-ménagers. En lien avec l’association pour la promotion des personnes handicapées Le Pommeret (Bréal-sous-Montfort), elle lance l’activité Autonomie 35 visant à donner une seconde vie à des matériels d’aides tels que les fauteuils roulants, lits médicalisés, déambulateurs, scooters électriques... Une équipe de 7 salariés dont 4 personnes en parcours d’insertion en assurera le fonctionnement. La Région soutient le projet, via une subvention de 50 000 € sur 3 ans (25 000 € en 2016, 15 000 € en 2017, 10 000 € en 2018).

Agri – Agro

Un protocole foncier pour la réindustrialisation du site « ex-Gad » à Lampaul-Guimiliau
Sans attendre la décision de justice sur l’acquisition par la Communauté de communes de Landivisiau du site à 1 € symbolique, la Région et l’État ont d'ores et déjà défini un accord cadre pour que la réindustrialisation du site se fasse le plus vite possible et permette un nouveau développement économique du territoire. La Commission permanente vient d’autoriser le Président à signer cet accord par lequel la Région s’engage à subventionner, au côté de l’État, le désamiantage et la démolition sans délai du bâtiment principal et la remise en état du foncier (à hauteur maximum de 835 000 €, dont 60 % par l’État). La Région favorisera par ailleurs la commercialisation et la reprise des sites au côté de la communauté de communes.

30 000 € pour accompagner la rénovation des bâtiments d'élevage
La Région participe à hauteur de 25 % aux investissements engagés par les exploitations pour améliorer la compétitivité des élevages et les conditions de travail des exploitants. C’est dans ce cadre qu’elle soutient à hauteur de 30 000 € la construction d’un couvoir à Corps-Nuds (35).

53 000 € pour soutenir les investissements réalisés par 4 exploitations en vue de transformer ou vendre en direct leurs productions dans une recherche de valeur ajoutée.

150 000 € pour la création d’une unité de méthanisation à Berric (56)
Onze exploitations du canton de Questembert sont associées au projet collectif Biogaz Berric qui prévoit d’injecter 100 % du biogaz dans le réseau gaz.

75 000 € pour la promotion de la race bretonne Pie Noire au salon international de l’agriculture
La race sera mise à l’honneur lors du prochain SIA (du 27/02 au 06/03/2017). La Région soutient le syndicat des éleveurs Bretonne pie noire pour l’organisation de sa présence sur ce salon.

210 000 € pour accompagner les exploitants qui mettent en oeuvre des MAEC
Afin d’aider les agriculteurs qui se sont engagés dans les Mesures agro-environnementales et climatiques, à respecter le cahier des charges qui s’impose à eux, la Région leur propose un accompagnement : le Pass’MAEC qui comprend une journée minimum de formation. La mise en oeuvre du dispositif est confiée à Vivéa.

Plus de 16 000 € pour les économies d'énergie dans les exploitations laitières
La Région soutient ce mois-ci 9 exploitations qui s’équipent en pré-refroidisseurs (6) ou récupérateurs de chaleur (3) pour tanks à lait, via des subventions variant de 1 200 à 2 500 € par élevage. Objectifs : économies
d’énergie et baisses de charges pour les éleveurs.

Plus de 100 000 € pour soutenir 46 projets d’installation
Avec la volonté d'encourager le renouvellement des générations en agriculture, la Région accompagne les projets d’installation de 5 exploitants âgés de plus de 40 ans (30 000 €) et de 27 autres exploitants (56 200 €) dans le cadre de son Programme d'accompagnement au projet d'installation (PAPI). Parallèlement, dans le cadre du Pass’Bio, la collectivité appuie les projets de conversion (diagnostic et/ou suivi de conversion) en agriculture bio de 14 exploitations, pour une enveloppe totale de 15 500 €.

68 000 € pour la reconstitution de cheptels apicoles
Face aux fortes mortalités d’abeilles subies ces dernières années, la Région apporte son aide à la reconstitution des cheptels : 35 apiculteurs sont soutenus par des subventions variant de 540 à 3 600 €.

Mer

300 000 € pour l’Institut Maritime de Prévention (IMP) basé à Lorient
La Région s’engage à soutenir l’IMP, qui oeuvre pour la prévention des risques professionnels et l’amélioration des conditions de vie et de travail des gens de mer, à travers une convention triennale 2017-2019 dotée de 300 000 €. Elle vient de lui accorder 100 000 € pour le déploiement de son programme d’actions 2017.

240 000 € pour le Comité régional des pêches maritimes et des élevages marins (CRPMEM)
Le CRPMEM bénéficie d’une première aide de 200 000 € pour son implication, en 2016 et 2017, dans les travaux liés à la stratégie nationale Mer et littoral (SNML) et aux documents stratégiques de façade (DSF). Il travaille également à la définition d’un schéma de développement de l’activité de pêche.

Une deuxième aide de 40 000 € lui est accordée pour la création d’une cellule d’appui technique à la mise en oeuvre du FEAMP.

62 500 € pour le remplacement d’une vedette SNSM à Lorient (soutenu à même hauteur par le Département).

Transports

1,5 M€ pour la mise à deux fois deux voies de l’axe Saint-Brieuc/Lorient/Vannes dit “Triskell”
La Région vient d’accorder 1,5 M€ au Département des Côtes-d’Armor au titre de sa participation 2016 à ce chantier. Il s’agit ici de financer les travaux de modernisation de la RD 700.

Environnement & transition énergétique

2,3 M€ pour 19 projets d’assainissement visant à limiter les flux de pollution bactériologique

L’objectif est ici de préserver la ressource sur le littoral et la qualité des usages qui en dépendent (alimentation en eau potable, conchyliculture, pêche à pied...). Par exemple, sur le SAGE du Golfe du Morbihan, le Syndicat Intercommunal d'Assainissement et d'Eau Potable (SIAEP) de la Presqu'île de Rhuys bénéficie de plus de 586 000 € pour l’extension de la station d’épuration de Saindo à Theix. À Nevez (29), pour le SAGE Sud Cornouaille, c’est la création d’un réseau d’assainissement collectif qui est soutenu à hauteur de 307 000 € ou encore des travaux d’assainissement collectif sur la zone conchylicole de Merrien à Moëlan-sur-Mer (145 000 €). Sont également accompagnés la création d’une réserve d’eau brute et d’un feeder (canalisation directe production/distribution) à Quimper sur le SAGE de L’Odet (190 000 €), le raccordement des eaux usées de Tréméloir au réseau de Pordic ,sur le SAGE de la Baie de Saint-Brieuc (184 000 €).

Jeunes, lycéens et apprentis

30 M€ de travaux dans les lycées publics pour offrir un cadre de travail adapté aux jeunes bretons
Alors qu’elle dédie chaque année 80 M€ à la modernisation du bâti des lycées publics, la Région y consacre ce mois-ci 30 M€ autour de 29 opérations parmi lesquelles : la remise à neuf de l’internat du lycée professionnel hôtelier La Closerie à Saint-Quay-Portrieux (6 M€), 5,7 M€ pour les travaux de l’espace scientifique du lycée Brizeux à Quimper, 3,7 M€ pour la 2e phase de la restructuration du lycée Mendès-France à Rennes (14 M€ au total), 3 M€ pour la rénovation de locaux d’enseignement et de l’espace agents techniques du lycée Jean Macé à Rennes, 550 000 € pour la poursuite des restructurations d’un bâtiment (F) au lycée Tristan Corbière de Morlaix (1,35 M€ au total)...

Parallèlement, elle participe aux travaux réalisés dans les lycées privés. Ainsi le lycée Javouhey Rive Droite à Brest bénéficie d’une deuxième subvention de plus de 700 000 € pour la construction d’espaces dédiés à l’enseignement supérieur (participation régionale totale : 872 000 €). C’est également le cas du lycée agricole La Touche à Ploërmel qui se voit octroyer 330 000 € pour la construction d’un internat de 80 places (participation régionale totale : plus de 530 000 €).

800 000 € pour l’équipement des lycées publics et privés
En octobre, la Région consacre 800 000 € à l'acquisition de matériels pédagogiques, mobilier, équipements sportifs, outillages d’entretien... dans les lycées publics notamment pour accompagner les ouvertures de formations. Des investissements parfois conséquents comme pour les enseignements professionnels de chaudronnerie du lycée Jean Guéhenno de Vannes (90 000 € pour une presse plieuse 4 axes) ou des formations du secteur bois du lycée de l’Élorn de Landerneau (56 000 € pour une déligneuse). Une grande partie de cette enveloppe (320 000 €) est dédiée à la mise à disposition d’ordinateurs dans les établissements privés.

160 000 € pour les salons étudiants et forums des métiers
La Région participe au financement des salons étudiants qui ont lieu en décembre et janvier : Azimut à Brest (55 000 €), Salon de l’étudiant de Rennes (54 000 €), Info’Sup Bretagne Sud à Lanester (20 000 €), Sup’Armor à Saint-Brieuc (20 000 €), ainsi qu’aux forums des métiers : pays de Liffré (3 000 €), pays de Redon Bretagne Sud (2 000 €) ou encore le salon FORAMAP de Brest dédié à la formation par apprentissage et à l’alternance (8 000 €).

La Région augmente de 760 places les capacités d’accueil dans les CFA bretons
La Région mène une action volontariste pour favoriser la rencontre entre les projets de formation des jeunes et les besoins des entreprises en salariés qualifiés. Et lorsque, quelques semaines après la rentrée en CFA, des contrats supplémentaires peuvent être signés, elle peut augmenter, à titre dérogatoire, les places d’accueil en CFA. Elle vient ainsi d’octroyer une subvention à neuf organismes de formation pour l’ouverture de 130 places supplémentaires dans des formations diverses : le CFAA de Chateaulin (29) pour son BPA Travaux des productions agricoles (spécialité horticulture ornementale et légumière), l'Unrep pour son BP responsable d'exploitation agricole à Quintenic (22) et Crédin (56), le CFAA d'Hennebont (56) pour ses CAPAA travaux paysagers et métiers de l'agriculture, la MFR de Saint-Grégoire (35) pour son CAP maintenance des bâtiments de collectivité ou encore le CFA bâtiment de Brest (29) pour son CAP installeur sanitaire, la CMA 29 pour son CAP restaurant à Quimper, la CCI de Brest pour son CAP boucher, la Chambre des métiers et de l'artisanat des Côtes d'Armor (CMA 22) pour le BTS maintenance des véhicules option transport routier...

Fin septembre, elle avait déjà créé de nouvelles places. Ainsi, au total, pour l’année 2016/2017, la Région aura financé la création de 760 places supplémentaires en apprentissage pour un montant de plus de 650 000 €.

3 M€ pour l'extension du centre de formation des apprentis de l’industrie sur le campus de Ker Lann à Bruz
Afin de développer l’apprentissage industriel, le CFAI d’Ille-et-Vilaine veut étendre ses locaux et les aménager pour en faire une véritable vitrine de la transition numérique selon le concept “d’usine du futur”. Un projet de 5,58 M€ encouragé par la Région à hauteur de 3 M€.

1 M€ pour près de 150 projets éducatifs Karta
À travers son dispositif Karta, la Région soutient les projets éducatifs menés par et pour les lycéens autour de 5 thématiques (santé, développement durable, ouverture au monde, éducation artistique, lutte contre les discriminations). Ces 147 nouveaux projets ont été retenus dans le cadre du 2e appel à projets 2016/2017, le 3e et dernier appel à projets de l’année scolaire s’achèvera début décembre.

Recherche, enseignement supérieur

840 000 € pour la réhabilitation d’un bâtiment de l’Université de Rennes 2 sur le campus de Villejean
Inscrite au CPER 2015-2020, cette opération porte sur un coût total de 2,87 M€ et fera l’objet d’un deuxième financement de la part de la Région courant 2017, lors du démarrage des travaux.

Près d’1 M€ pour l’acquisition d’équipements scientifiques IFREMER et université Rennes I
C’est également dans le cadre du CPER que la Région affecte un total de 949 000 € de crédits à l’Ifremer, et à Rennes I afin qu’elles puissent faire l’acquisition des équipements scientifiques nécessaires à leurs projets de
recherche (inscrits au CPER).

Formation tout au long de la vie et sécurisation des parcours

347 000 € pour l’accompagnement des jeunes vers la qualification par les missions locales
Dans le cadre du dispositif CAQ (contrat d’accès à la qualification), les missions locales assurent un accompagnement individuel de chaque jeune jusqu’à leur entrée en qualification. Le dispositif fait ses preuves : en 2015, plus de 2 jeunes sur 3 accompagnés en CAQ sont sortis du dispositif pour intégrer une formation qualifiante (45%) ou un contrat de travail de longue durée (23%).


Tourisme et Patrimoine

222 800 € pour le développement des Destinations touristiques de Bretagne
Cinq des 10 destinations touristiques se répartissent une enveloppe de 222 800 € dans le cadre d'un appels à projets lancé par la Région. Quimper-Cornouaille, Bretagne sud-Golfe du Morbihan, Côte de Granit rose-Baie de Morlaix, Saint-Malo-Baie du Mont-Saint-Michel, Rennes et les Portes de Bretagne ont en effet progressé dans la mise en oeuvre d'une stratégie intégrée de développement touristique sur leur territoire.

Plus de 126 000 € pour 4 opérations de conservation/valorisation d'« héritages littoraux »
Au terme du 2e appel à projets régional sur les héritages littoraux sont accompagnées, en octobre, quatre opérations : la 2e phase de 'Dz Escales Patrimoine' porté par Douarnenez (60 000 €), la restauration de l'ancien corps de garde de l'île de Batz, dite Maison du Corsaire (40 000 €), la rénovation d'un bateau-pilote les Courtis par la Pilotine en Rance, à Pleudihen (22 500 €), et la restauration de la maison du gardien de l'île de Nohic, prise en charge par Plouhinec (9 800 €).

59 600 € de primes Skoaz ouzh skoaz pour 6 projets de restauration de patrimoine bâti et maritime
Skoaz ouzh skoaz (épaule contre épaule en breton) est un dispositif régional qui fait appel à la souscription populaire. La Région accompagne la restauration de patrimoine mais peut verser en complément une prime (ici, autour de 10 000 €) aux communes et associations si elles parviennent à mobiliser la population locale. C'est le cas, en octobre, de Combourg (église Notre-Dame), Saint-Pol de Léon, (cathédrale), la Roche-Maurice (église
Saint-Yves), Pontivy (château des Rohan) et l'association Bateau Cap sizun, pour son langoustier.

Culture et sport

520 000 € pour la réalisation en Bretagne de quatre fictions longues
La Bretagne inspire et attire les réalisateurs et maisons de production. Trois projets de longs-métrages sont accompagnés ce mois-ci par le FACCA, fonds d'aide la création audiovisuelle : Mes familles de Manuel Poirier (180 000 € à A4A Productions), La Fille de l'Estuaire de Gaëlle Denis (180 000 € à La Voie Lactée), Volontaire d'Hélène Fillières (150 000 € à Albertine Productions) et 3 jours à Quiberon d'Emily Atef (40 000 € à Tita B Productions). Les porteurs de projets s'engagent à tourner tout ou partie de leurs films en Bretagne et/ou à faire travailler techniciens et comédiens locaux.

Au-delà de ces 4 longs-métrages, est également soutenue la réalisation de 20 fictions courtes, documentaires et série d'animation TV, pour un montant de 568 000 €.

Fête de la Bretagne 2017 : 240 000 € pour des événements en Bretagne, en France et à l’international
Comme chaque année autour de la Saint-Yves, la Fête de Bretagne réunit sous une même bannière les événements festifs et populaires qui mettent en avant toutes les formes de culture bretonne. Au terme de l’appel à projets lancé en juillet dernier, la Région a retenu 38 initiatives innovantes qui auront lieu, en Bretagne ou ailleurs en France, entre le 13 et le 21 mai 2017. Elle leur apporte un soutien financier variant de 900 € à 10 000 € pour une enveloppe globale de 180 000 € : Producteurs de Boneur à Botmeur (ADDES), randonnée gourmande à Bulat-Pestivien, Astropoli à Brest, Rennes sur Roulettes, Fête du jeu à Plouguerneau, Kidz à la Citrouille à Saint-Brieuc...

Parallèlement, la Fête de la Bretagne voyage dans les DOM TOM et s’exporte, avec des associations bretonnes à l’étranger, qui participent à la fête en organisant des manifestations. La Région soutient financièrement 7 d’entre elles pour un montant de 60 000 € : Breizh Eire, Stockolms Balfolkforening, Amicale Bretagne
Réunion, Breizh Amerika (USA), Edinbal (Edimbourg) et Bretons au Vietnam.

84 540 € pour soutenir 117 athlètes de haut niveau
En 2017, la Région accompagne 117 athlètes bretons inscrits sur les listes des sportifs de haut niveau. Cette aide individuelle, variant entre 720 et 1 760 €, leur permet de concilier entrainement, compétition et formation professionnelle.

Langues de Bretagne

80 000 € pour le doublage en breton de productions audiovisuelles
La Région participe au doublage en breton, par l'association Dizale (Quimper) de huit films documentaires intitulés “En diabell...” et de “Heidi”.

10 500 € d’aides à l'édition ou la réédition d'ouvrages en langue bretonne
Parmi les 22 projets soutenus, l’ouvrage “Bugaled Breizh, 37 eilenn” édité par Jérémy Costiou est soutenu à hauteur de 2 300 € mais aussi les maisons d’édition Ass Keit Vimp Bev, TIR, Al Liamm, Sav Heol, Dastum Bro Leon, Editions En Alarc’h, Coop Breizh, Ass Mouladuriou Hor Yezh.

147 000 € de bourses en faveur de l’enseignement bilingue dans le cadre des dispositifs Desk ou Skoazell.




Langues de Bretagne

159 000 € pour 3 productions audiovisuelles en langue bretonne
La Région participe au financement de la série pour enfant Mouchig Dall réalisée par JPL Films (70 000 €), la série d'émissions de jeux linguistiques Choari ha deskiñ brezhoneg en ur c'hoari, produite par Lionel Buannic Krouiñ (49 000 €), et la série d'animation O Pennsaoutiñ, conçue par Vivement Lundi (40 000 €).


28 000 € pour le doublage en breton de 2 productions audiovisuelles
Deux productions seront bientôt disponibles en langue bretonne. La Région participe en effet au doublage en breton, par l'association Dizale (Quimper), de la série d'animation Mini-Loup (18 200 €) et du film d'animation De la neige pour Noël (9 800 €).

Plus de 8 000 € pour 23 aides à l'édition ou la réédition d'ouvrages en langue bretonne
Les maisons d'édition bénéficaires de ce soutien sont Keit Vimp Bev (pour 17 ouvrages), Skol Vreizh (2 ouvrages), Al Liamm, An Alarc'h et Ar Gripi (1 ouvrage chacun). La Fédération des chorales bretonnes se voit aussi attribuer une aide pour la production d'un ouvrage bilingue français-breton intitulé Yvonne Breilly-Le Calvez, Bretagne, poésie et chant chorale.

100 000 € pour l'initiation à la langue bretonne dans les écoles primaires publiques du Finistère
Dans les écoles primaires publiques du Finistère, les élèves peuvent s'initier à la langue bretonne. La Région contribue à cette démarche en accordant une subvention annuelle de 100 000€ au CD 29.

185 000 € pour la réalisation et la diffusion d'émissions en breton par France 3 Bretagne
La Région soutient la production et la diffusion des émissions en langue bretonne diffusées le samedi matin sur la chaîne régionale à travers une subvention annuelle de 185 000 €.

85 000 € pour le développement de la diffusion de programmes en langue bretonne
La Région soutient la chaîne Brezhoweb, seul diffuseur conventionné par le CSA pour proposer des contenus télévisuels en breton par le biais d'internet, en lui allouant une subvention annuelle de 85 000 €.

2 000 € pour le fonctionnement de l'association Sibel E Siben et de ses activités de diffusion du gallo
La Région soutient l'association, créée en 2012 pour faire connaître et promouvoir le gallo à travers des cours, conférences, causeries ou encore ateliers d'écriture itinérants. La collectivité lui alloue 2 000 € en 2016.


Modifié le


Partagez ce contenu