Environnement
Breizh Forêt Bois, un programme pour dynamiser la forêt bretonne

Afin de pallier la diminution de la surface forestière de production et le risque de rupture de l'approvisionnement en bois, un nouveau programme d'aide à la plantation en Bretagne a été lancé. Objectif : créer un effet levier pour développer la ressource bretonne en bois.


KRPK Breizh (Kreizenn-rannvro ar perc’hennañ koadoù)

Breizh Forêt Bois est un programme d'aides financières à la plantation, lancé par la Bretagne pour la période 2015/2020. Unique en France, il a pour objectif de favoriser le boisement ou la transformation de 4000 hectares sur le territoire régional. Engagé à l'initiative de la filière forêt bois, et dans le cadre du Plan de Développement Rural de Bretagne, il est financé à hauteur de 10M€ par l'Europe, l'Etat, la Région Bretagne et les quatre départements bretons. Pilote de l'initiative, le Conseil régional souhaite, via ce programme, développer la dynamique forestière en Bretagne. Les objectifs :

  • assurer l'avenir de la ressource en bois et soutenir l'essor de la filière régionale
  • participer à l'apprivionnement local en bois énergie par l'exploitation des bois sans valeur
  • favoriser l'adaptation des forêts plantées aux changements climatiques
  • agir en faveur de l'environnement
  • contribuer à la dynamique du territoire breton
  • produire localement du bois d'oeuvre de qualité.

Pour candidater à l’aide financière de Breizh Forêt Bois, il faut :

  • être propriétaire foncier, public ou privé (individuel ou en groupement)
  • avoir un projet de transformation ou de boisement sur une surface cumulée de 3 ha minimum (2 ha pour le peuplier), répondant aux conditions consultables dans le document ci-dessous.

Une visite de chantier, organisée par la Région Bretagne, la DRAAF Bretagne et Abibois, aura lieu le 11 septembre à Iffendic (35), en présence de Michel Morin, vice-président de la Région en charge de l'agriculture, Bertrand Guizard, chef du service régional de l'eau, des territoires, de l'environnement et de la forêt, Michel Hamon, président d'Abibois et Guy de Courville, président du Centre national de la propriété Forestière. 

Tags : Environnement

Publié le


Partagez ce contenu