Appel à manifestation d'intérêt
La Région recherche une société de gestion pour son futur fonds régional de co-investissement

La Région lance un appel à manifestation d'intérêt dont l'objectif est de sélectionner la société qui gérera le fonds de co-investissement en cours de création.

Entreprise
Jean-Louis Aubert

Votée par les élus régionaux en avril dernier, la création de cet outil vise à renforcer, dès la première levée de fonds, l'apport en capitaux à destination des projets innovants de création d'entreprises. Détenu exclusivement par la Région, ce fonds, qui prendra la forme juridique d'une Société par Actions Simplifiée, mobilisera des crédits régionaux et sollicitera un abondement par des fonds européens (FEDER). Son capital pourrait atteindre 10 M€ au 2ème semestre 2015 et 20 M€ d'ici  2020. Ce fonds interviendra aux côtés de « partenaires co-investisseurs » en vue de réaliser des apports en fonds propres par voie de souscription d'actions, d'obligations ou d'autres titres participatifs au bénéfice des entreprises sélectionnées.

La société qui sera choisie pour la gestion de ce fonds aura pour objectif de favoriser l'intervention des acteurs privés présents sur le segment de l'amorçage, avec lesquels elles co-investira pour financer mieux et plus d'entreprises innovantes, garantes des emplois de demain. Sa mission :  la gestion courante de la SAS et de ses participations, mais également la sélection des partenaires co-investisseurs et le respect de l’ensemble des obligations réglementaires liées au cofinancement FEDER sollicité.

 

Assurer un continuum du financement pour les entreprises bretonnes

Ce fonds viendra renforcer le continuum du financement : un objectif que s'est fixé la Région dès 2005, en déployant plusieurs outils financiers régionaux, au service de l'économie bretonne. La Bretagne dispose en effet d'une large palette de dispositifs d’intervention en capital-investissement permettant de couvrir de nombreux projets au cœur des enjeux de la Glaz Economie.
Au 31/12/2014, pour l’ensemble des outils régionaux ou interrégionaux d’intervention en fonds propres, plus de 16,8 M€ ont été souscrits par la Région avec un effet de levier significatif, puisqu’un total de 136 M€ sont mobilisés dans ces fonds pour plus de 200 prises de participation.